Un nouveau contexte arrive pour le forum et toutes les évolutions qui vont avez. En cas de volonté d'inscription merci de contacter le staff. A très vite...

Partagez | 
 

 Shaneah Aurora Ivanesca O'Neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Shaneah Aurora Ivanesca O'Neil   Ven 9 Déc - 13:05

Shaneah Aurora Ivanesca O'Neil


Le paradis n'a vraiment de consistance que quand on a connu l'enfer...



♦️ Nom; Ivanesca O'Neil
♦️ Prénoms; Shaneah Aurora
♦️ Age; 21 ans / 96 réellement
♦️ Lieu & Date de naissance; A Plios le 14 février 1915.
♦️ Etat Civil; Célibataire
♦️ Groupe souhaité; Werewolves
♦️ Etude(s) ou Profession; Libraire
♦️ Ascendance/Descendance; Il ne me reste que mon frère, ma mère ayant été tuée des années plus tôt. Je ne sais pas grand chose de lui, seulement qu'il est Alpha, qu'il est en vie et marié apparemment. Vous vous dîtes surement que j'aurais pu le rejoindre, mais je vous pose la question, lisez mon histoire et ensuite dites-moi ce que vous auriez fait à ma place. Seriez-vous retourné avec vos fautes et votre instabilité auprès du seul être qui vous restait, ou bien, comme moi, auriez-vous tenté de reprendre l'ascendant sur votre existence avant de le retrouver?
♦️ Vos pouvoirs; Je suis une louve et rien de plus mais il est vrai que j'ai une connaissance assez "bonne" des plantes que j'ai utilisé par le passé pour tuer, pour me soigner ou même pour rêver...
♦️ Ambitions; Je veux redevenir celle que j'étais autrefois, celle que j'aurais dû être si Victor et ses sbires n'avaient pas anéantis mon existence. Je veux simplement vivre une vie normale, une vie de paix et il paraît qu'Aspen Creek est l'endroit rêvé pour ça.


Si tu devais te décrire tu dirais...


PHYSIQUE;

₪ Taille: 1m69
₪ Poids: 53kgs
₪ Couleur et longueur des cheveux: Brun et jusqu'au hanche
₪ Couleur de peau: Miel
₪ Couleur des yeux: Bruns
₪ Style vestimentaire: Tout dépend de mon humeur du jour et de ce que je suis censée faire. Donc probablement un peu de tout, de la tenue de cuir sadomasochistes à la petite robe longue de campagne pour les coins les plus reculés.
₪ Comment est votre loup: Ma louve est de taille imposante, même pour la taille d'une louve-garou, mon pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et mes prunelles sont d'or liquide.
₪ Autre chose à nous faire savoir: Vous n'en savez déjà pas assez? :p


SIGNES PARTICULIERS;
₪ Allergie(s): Aux vampires...
₪ Tatouages(s): Deux hirondelles dans le creux des reins en souvenirs des personnes qui me sont chères et qui ont disparues.
₪ Cicatrice(s): Essayé un peu de mener mon existence sans en avoir. Mais je crois que la plus marquante et celle qui barre ma hanche droite, un coup de couteau.
₪ Opération(s): Nop.
₪ Maladie(s): Une température qui a toujours été un peu supérieure à la moyenne. Sinon, j'étais un peu fragile enfant, mais en grandissant... les choses ont évolué.
₪ Piercing(s): Les oreilles uniquement. Je songe souvent à me faire percer le nombril quand dîtes-vous ? *Petit sourire en coin!*
₪ Autre(s): Nop.

CARACTÈRE;

Une tigresse tout simplement, elle en possède les mêmes instincts ! C’est une jeune femme froide et distante qui ne cherche pas de noise à quiconque. Mais gare à ceux qui se mettraient en travers de sa route car pour obtenir sa pitié il faut se lever de bonne heure ! Comme elle le dit souvent, elle a été dressée au sang, et l'éducation n'est pas quelque chose que l'on perd facilement?

La peur chez elle se révèle par la violence, violence qu’elle ne contrôle pas toujours lorsqu’on la pousse un peu trop dans ses retranchements, la douleur humaine ne lui fait pas peur, elle sait ce qu’elle fait, elle l’a vécut et ressentit, elle connaît les limites du corps humains pour les avoirs expérimentées elle-même…

Cinq ans de cruauté ont eu raison de sa pureté de corps et d'esprit. Elle a perdu sa candeur d'autrefois. Pourtant, et même si elle est capable de la plus grande cruauté, elle aspire avant tout à se redécouvrir une existence, à réapprendre la confiance et la générosité. Et c'est auprès de son humain de frère qu'elle espère pouvoir reprendre sa vie en main et redevenir celle qu'elle ne veut pas croire disparue à jamais... Et pourtant malgré la cruauté, la brutalité dont elle peut faire preuve, cette jeune femme est foncièrement humaine et douce. Le soir lorsqu’elle se retrouve seule dans sa chambre, c’est un regard dégoûté qu’elle porte à son miroir, les actes commis, les cris qu'elle entend encore raisonner à ses oreilles, la peur des autres, cette rage et cette colère qui sommeille en elle la ronge de l’intérieur et elle en a conscience. Mais si elle ne sait pas gérer l’intégralité de ses émotions, elle a néanmoins appris à les camoufler à la face du monde...

Elle garde une seule phrase en mémoire, une phrase que sa mère lui avait dit il y a bien longtemps : « Quand on a plus rien à perdre, il n’y a plus de limite à ce que l’on peut accomplir ! » Et aujourd’hui elle sait que cette phrase est exacte… Entre la mort et la violence il n’y a qu’un pas …

Nul ne le sais, mais le soir de nombreux cauchemars la réveillent en sueurs et en pleurs dans son lit, alors, elle remonte ses genoux tout contre elle, pause sa joue contre ceux-ci et d’un mouvement de balancier, berce ses pleurs en espérant les calmer…

Et pour le bonus :

• Directe
• Énigmatique
• Passionnée
• Courageuse
• Tendre
• Déterminée
• Plus humaine que beaucoup même si elle ne le montre pas.
• Ouverte d'esprit (enfin tout dépend de la question).

• Sauvage
• Calculatrice
• Manipulatrice
• Bornée
• Intrépide
• Susceptible
• Possessive
• Sans foi ni loi autre que la sienne.

Et sinon? Tu as des choses intéressantes à nous raconter sur toi?


DRUSTAN McCOY
Quand je l'ai rencontré j'étais jeune et naïve. Encore humaine d'ailleurs. Je n'avais pas peur de lui et je croyais à notre relation, à l'amour que je ressentais pour lui. Je l'imaginais capable de gérer son vampire. Et puis son roi est arrivé et tout à basculé. Je l'ai vu tuer un enfant avec lequel nous nous étions amusés la nuit précédente, ensemble. Drustan est par la suite resté à mes côtés, il fallait bien protéger le jouet de son roi. Et si le temps n'a rien émoussé entre nous, je n'ai pas réussi à trouver la force de lui pardonner. Peut-être le pourrais-je aujourd'hui que je retrouve la paix et qu'il m'a aidé à échapper à Victor...
VICTOR PHANTORN
Vous connaissez le syndrome de Stockholm? Et bien je suis probablement l'une des personnes les mieux placées pour en parler. Victor m'a volé mon existence, toute mon existence. Il a décimé les miens, m'a utilisée, brutalisée de mille et une façon et pourtant, il m'a fallu prêt de 56 ans pour trouver le moyen de lui échapper. Et le moment venu j'étais terrifiée. C'était comme si une parti de moins redoutait ce moment, culpabilisait de le laisser. Mais je l'ai fais, en me fondant dans mon objectif je suis arrivée à me persuadée moi-même que s'était la bonne solution. Et j'ai réussi. Aujourd'hui je recommence à vivre, mais je vie dans la crainte qu'il retrouve ma trace un jour prochain.
JULIAN BRISTOW
Depuis le temps que je foule la terre avec ma louve, je n'ai jamais imaginé pareil... chamboulement. Ma louve à revendiqué le sien m'obligeant à accepter sa décision. Julian est quelqu'un de bien, de protecteur mais comment lui parler de ce que j'ai vécu? Je l'aime à ma manière. Ma louve elle en est dingue. Mais je crains sa réaction quand il découvrirait celle que j'étais jusqu'à récemment...
CHARLES/BRAN CORNICK
Quand j'ai entendu parlé d'Aspen, j'ai reconnu ma dernière chance. Je me suis donc présentée au Marrok lui ait tout raconté de mon histoire. Je me suis pliée à toutes ses exigences et ai accepté d'être le temps qu'il le faudrait sous la surveillance de son fils cadet. Je n'ai pas de liens privilégiés avec eux, pour l'instant en tout cas. Mais je sais reconnaître et apprécié ce qu'ils font et ce qu'ils sont.
MARIE O'NEIL
Et bien s'il y a bien quelque chose que l'on peut dire à son propos c'est bien que Marie est exubérante. C'est une nature que je n'ai pas beaucoup eu l'occasion de côtoyer ses 80 dernières années. Marie est une véritable bouffée d'air frais. Mais toutes les deux sont tellement différentes l'une de l'autre. Tellement...
LOGAN O'NEIL
C'est lui qui m'a transformée à l'époque, pour tenter de me sauver de Victor. Au début je crois que je lui en ai beaucoup voulu. Mon tourment aurait été bien plus court si j'avais été humaine. A moins bien sûr que je ne sois devenue une vampire? Toujours est-il que j'ai chaque jours un peu plus envie de retrouver celui que j'ai quitté autrefois, mais mon passif est aujourd'hui bien lourd, et je crains nos retrouvailles.


D'où viens-tu? Où et comment as-tu grandis? Des choses marquantes durant ton enfance?


*Un instant elle baisse le regard sur ses mains, sans répondre, sans trop savoir comment répondre à l'entité. Elle sait que cette dernière est capable de lire en elle et trouver elle-même les réponses aux questions qu'elle lui pose. Qu'est d'ailleurs cette entité finalement? Elle est immortelle Shan peut le sentir, mais une simple vampire? Elle en doute. Aussi laisse-t-elle simplement son regard s'ancrer dans celui de l'immortelle pour lui laisser l'occasion de plonger dans son passé...*

Je suis née et j’ai grandi à Plios ou Ples en plein cœur de la Russie, à quelques miles de Moscou parmi une faune et une flore sauvage. Ma famille ne faisait pas partie de celles qui montrent leur habitation avec fierté. Comme beaucoup des nôtres nous avons cruellement souffert du manque d’argent. Je n’ai pas toujours dormi dans un lit chaud, je n’ai pas toujours eu une tenue de rechange pour me vêtir, ni même et encore, suffisamment d’argent pour me nourrir. Malgré tout, je crois que mes meilleurs souvenirs remontent à ce temps-là, dans notre petite habitation avec ma mère, mon père et mon frère. Nous n’avions rien, mais nous avions tout ! Je crois que ça résume bien ce que je ressens encore aujourd’hui, en repensant à cette époque de ma vie. Ca me semble si loin aujourd'hui. Je dois avouer que mon éducation possède certaines… lacunes. Je n’ai que rarement eu l’occasion de lire des grands auteurs - mais j'ai aujourd'hui largement le temps et le loisir de me rattraper - et quasiment jamais durant mon enfance, comme je n’ai que très peu eu l’occasion de travailler mes mathématiques, ni même mon histoire. Quant à ma géographie, soyons honnêtes, elle est déplorable, elle se limite à ce que mon ancien maître m'a amené à voir. L'éducation dans un milieu comme celui où j'ai vu le jour est loin d'être aussi complet et défini que celui que vous aurez sans doute connu. Aussi je n'ai pas beaucoup plus à vous raconter sur ce sujet. Nos jeux d'alors n'étaient pas ceux auxquels vous aurez probablement joué. Ma joie des petits moments pas de même nature que la vôtre. Mais je peux vous dire que j'étais heureuse, qu'il s'agit probablement de la période la plus heureuse de mon existence...

Comment c'est passé ton adolescence? La puberté et tous ses changements? La libido qui se réveille? La naissance et/ou la découverte de ce que tu es, si c'est le cas? Étais-tu un ado difficile? Croquais-tu la vie à pleine dent? Et la sexualité dans tout ça? Tes rapports avec l'autre sexe? ...


Houlà! Doucement! Je m'y perds moi dans vos questions.

Alors commençons par la première. Comment s'est passé mon adolescence? Et bien plutôt bien jusqu'à ce que je fasse sa rencontre. J'étais une enfant joueuse et douce au sein même de mon village. Je n'avais pas d'ennemie et tous les adultes s'accordaient pour dire que j'étais adorable. J'ai eu des amis et des amourettes. Et j'adorais l'impact que j'avais sur les garçons à l'époque. Ça énervait mon frère de les voir tourner autour de moi comme des abeilles autour d'un pot de miel. Et énerver Logan était mon jeu préféré. Mon grand frère protecteur, celui qui reprendrait un jour les reines de notre village. Mon enfance comme mon adolescence ont été des instants bénis des dieux. J'ai adoré cette phase d'ignorance de mon existence et je paierais cher pour la retrouver...

Venons-en à présent à l'autre sexe. Adolescente taquine, j'aimais m'amuser toujours gentiment, croquer la vie à pleine dents, profiter de chaque instant. Déjà à l'époque je possédais quelque chose d'un peu téméraire en moi. Alors les garçons m'amusaient, je n'avais jamais rien connu de sérieux bien sûr. Un baiser se limitait à un smack pour moi. Je ne connaissais rien de l'éveille des sens, ni même du sens d'un véritable baiser. Je n'ai connu ça qu'à mes 20 ans. En faisans la rencontre de Drustan. Il m'avait surprise dans les bois, me baignant nue dans un lac. Les sources d'eaux chaudes le gardait à une température légèrement supérieur à 18 degrés. Mais pour moi ça valait de loin ce que j'ai découvert plus tard, des bains chauds. Il s'était appuyé négligemment contre un arbre pour me regarder avec un petit sourire au coin des lèvres. Ce genre de sourire qui amène toutes ses proies à ne pas pouvoir lui résister. Ce soir-là, je suppose que je devais être l'une d'entre elles. Une nourriture sur laquelle il ne s'attendait pas à tomber. Et pourtant, il m'a tendu sa chemise en détournant le regard pour m'en habiller. Et protégé du vent par les arbres, nous nous sommes assis pour discuter. Je me souviens que je ne parvenais pas même à détacher mon regard du sien. Les secondes, se sont transformées en minutes et les minutes en heures sans que j'ai eu le temps de m'en apercevoir. Ce n'est que quand j'ai entendu crier mon nom dans les sous-bois que je ne suis rendu compte que j'étais complètement transite de froid. Surprise, comme prise en faute je me suis alors redressée, me suis habillée devant lui sans aucune honte aucune avant de lui rendre sa chemise. Déjà des pas approchaient. Et je me doutais des problèmes à venir si jamais on me surprenait avec lui dans les bois. A l'époque les rencontres entre les hommes et les femmes ne se passaient pas comme aujourd'hui. Mais contre toute attente, et alors que j'allais lui demander de partir, il m'a embrasser la commissure des lèvres en m'invitant à revenir le voir le lendemain soir. C'est ce que j'ai fait. Chaque soir durant plus d'un mois. Je passais mes jours à rêver de lui, en travaillant et la nuit à discuter avec lui, à le laisser m'ouvrir à la vie, aux expériences charnelles, à l'amour. C'est lui qui le premier m'apprit ce qu'est un vrai baiser. Qui me fit l'amour pour la première fois sur les feuilles mortes. Ce fut ce jour-là ou plutôt cette nuit-là que je fis la connaissance de Victor. Son roi. Drustan m'avait dit ce qu'il était la seconde nuit où nous nous sommes rencontrés. Mais je n'avais pas eu peur de lui à l'époque. Comment aurais-je pu avoir peur de lui. Il était si tendre. Si généreux avec moi! Victor me paraissait charmant lui aussi! Et pourtant se fut le début de la fin pour moi... La fin de mon innocence. Comme celle de ma vie humaine...

Parlons un peu de ta vie d'adulte à présent? As-tu fais des études? As-tu une profession? Si oui pourquoi ce choix ? As-tu connu des tournants dans ton existence?


Ma vie adulte a connu pas mal de bouleversements.

Ma transformation d'abord, ma rencontre avec Victor allait signer la fin de beaucoup de choses. De mon humanité, de notre relation (du moins exclusive) avec Drustan, de la vision que j'avais de mon frère, de la vie... Victor est de ces hommes qui ont vécu bien trop longtemps. De ces hommes à qui l'on ne refuse rien. J'étais tout ce qu'il n'était pas, douce, tendre, patiente. J'étais une humaine à part entière profondément encrée dans la vie et dans l'existence. Et puis, vint le moment où Logan eu peur pour moi. J'ignorais alors qu'il était loup. J'ignorais tant de choses alors...

*Songea-t-elle tristement...*

Mais lui n'ignorait rien des vampires. Il a fait en sorte de m'éloigner d'eux au possible. Mais on n'arrête pas un vampire aussi facilement. Ho non! Alors, une nuit de pleine lune, il m'a donné rendez-vous dans les bois. Je vous passerais les détails, de toute façon Logan n'était pas cruel, mais la morsure, la transformation reste quelque chose de très intimes. Un souvenir plutôt désagréable et brutal finalement. Je ne reproche pas à Logan son choix. Je ne vis pas ma transformation comme une malédiction. Même si je n'en suis pas très fière pour autant. Je comprends ce choix, cette volonté de me protéger. Et j'ai eu le temps de me mettre à sa place, de me dire que si ce choix m'était revenu j'aurais sans doute agi comme lui, pour le sauver.

Cependant, c'était mal connaître Victor que de penser qu'il me laisserait tranquille maintenant que j'étais devenue une louve. Au contraire même. C'était un bonus non négligeable pour lui. J'étais devenue une marionnette immortelle, un jouet qu'il ne risquerait pas de briser aussi facilement que les autres. Qui ne vieillirait pas. Peut-être même a-t-il vu en moi quelqu'un à aimer, à sa manière évidemment. Après tout, j'étais tombée amoureuse de Drustan en sachant qu'il était un vampire, alors... Toujours est-il que ma transformation a été le coup de grâce. J'étais devenue celle que Victor voulait et croyez-moi, rien de résiste à Victor. Non! Absolument rien...

*

La mort sanguinolente de ma mère, ensuite, évidemment. Tuée devant mes yeux par des créatures qui n'étaient censées exister que pour terroriser les enfants pas sages. Des vampires *dit-elle avec dégoût*. Je les ai accueillis dans ma vie et dans ma ville et je dois mon salut à ma mère, à cette femme qui leur avait interdit l'accès à notre maison. C'est à elle que je dois ma vie sauve, à elle et à elle seule, car tous les habitants qui avaient eu le malheur d'accepter les vampires sous leur toit furent assassinée avec elle cette nuit-là...

*Et tout ça à cause de moi et uniquement de moi. S'il n'avait pas sentis la louve en moi, s'il n'avait pas été fasciné par ma douceur, par ma pureté et mon regard, ma mère serait peut-être encore là. Mais je n'ai pas vu le danger quand bien même il avait frappé à ma porte. Je n'ai pas vu cet éclair de fascination traverser son regard dès le premier soir. Je n'ai pas vu le mal que je m'apprêtais à faire subir aux miens. Je n'ai pas vu de nuages s'amonceler à l'horizon, annonciateur de malheurs et de morts. Je n'ai rien vu de ce que les grands auteurs racontent. J'ai seulement entendu les cris et le sang. J'ai seulement vu mourir, un à un et avec cruauté, toutes les personnes avec lesquels j'avais grandi. Victor, avait fait tout ça par simple plaisir, par simple cruauté et soif de sang et de brutalité. Il voulait m'avoir pour lui, mais il voulait que ce soit marquant. J'étais si jeune alors (dû c'est ce dont je me rends compte à présent), j'avais à peine 21 ans. Mais tout ça est tellement frais en moi. *

[i]La haine se lisait farouchement dans son regard, les poings contractés, la mâchoire serrée, les yeux fermés, elle revivait cet épisode avec autant d'intensité que par le passé, elle entendait les cris de peur et d'agonie, écoutait les meubles se fracasser, le sang gicler. Elle regardait encore ceux avec qui elle s'était amusée la journée durant, courir en tentant de surmonter l'inévitable. Elle revoyait le sourire carnassier du vampire qui la regardait à la porte de chez elle, tentant de la convaincre de plonger son regard dans le sien, de le rejoindre et d'être sienne, enfin...

Mais Victor n'était pas le seul vampire ce soir-là, ho non, il avait amené une poignée des siens avec lui. Dont Drustan. Ce même Drustan que j'aimais, ce même Drustan que j'imaginais bon, pour qui j'avais poussé les gens de mon village à accepter les vampires. Ce même Drustan qui ce soir-là, avait planté ses crocs dans la gorge d'un des enfants du village. Un de ceux qui comme moi, l'avait accepté à bras ouverts et lui avaient réclamé des histoires... Et c'est alors que j'ai cédé. L'espace d'une seconde j'ai oublié pourquoi j'avais refusé jusque-là de plonger mon regard dans celui de Victor et je l'ai fais. Et malgré moi, j'ai franchi le pas de la porte et... j'ai hurlé de souffrance quand ses crocs se sont plongés dans ma gorge. Je n'étais pas préparée à ça, j'étais tendue comme un arc et il avait faim de moi. Un vampire expérimenté peut choisir l'intensité de la douleur qu'il veut vous faire ressentir et Victor voulait que je souffre, il voulait me donner un avant-goût de ce qui m'attendait.

Quand je me suis réveillée, nous avions déjà passé la frontière, j'étais humaine, mais prisonnière.

Vous vous dites surement que j'aurais pu profiter du jour pour fuir. Et bien je l'ai fait, mais avez-vous seulement idée de la perfidie d'un lien de sang vampirique ? Je ne l'ai fait qu'une fois vous pouvez me croire, une seule fois et j'ai passé la semaine suivante à crier toutes les nuits ma douleur et mon regret.

Ce vampire a assassiné ma pureté. Il a fait de moi une louve sanguinaire, un assassin hors pair. J'ai torturé pour lui, j'ai subi chacun de ses assauts, sous toutes les formes que ce soit. J'ai subi ses caprices et son humour. J'ai donc vite appris à ne pas franchir les limites, à connaître celle de mon maître, à en jouer même quand il m'en donnait la possibilité. On apprend à être un jouet docile. Mais le plus tragique dans cette histoire, c'est que l'on finit inévitablement par s'habituer, on finit par aimer son tortionnaire avec autant d'intensité que l'on peut le détester... Et si l'on souffre à chaque souffrance que l'on transmet, on apprend vite à se blinder et à cacher et se cacher la vérité.
Il m'a nommée Thémis, sa déesse de la justice. Sa justice à lui. Et c'est ainsi que l'on m'a connu durant prêt de 85 ans.

Je me suis spécialisée dans les plantes. Les poisons. C'était mon mode opératoire à moi. Une façon de ne pas être trop cruelle quand je le pouvais. Mais il m'est aussi arrivé de torturer. De poignarder, de mordre, d'étrangler, etc... Je suis l'un des assassins les plus impitoyables qu'il soit. J'ai été façonné durant plus de 80 ans dans cet optique.

Jusqu'à ce que je réussisse à m'enfuir cela va s'en dire...

Venons-en à Aspen Creek à présent? Qu'est-ce qui t'amène ici, si tu n'y as pas grandis? Quel rôle y joues-tu? Pourquoi Aspen Creek a-t-elle besoin de toi? Qu'attends-tu des prochains mois?


Cela devrait vous paraître aussi étrange qu'à moi mais... C'est grâce à Drustan et Selena (seconde du roi) que je suis venue à Aspen il y a quelques mois de ça maintenant. J'ai écouté parlé du Marrok dans un bar alors que j'étais simplement en mission de reconnaissance. Un endroit de paix pour les gens comme moi. Et puis, j'ignore pourquoi, à cet instant précis, après près de 90 ans mais Drustan m'a aidé à m'enfuir. A trouver les bonnes personnes, l'argent nécessaire et tout le reste. C'est grâce à lui que j'ai pu me recréer une nouvelle existence.

Je me suis faite drainer de mon sang, j'ai parcouru le monde sous diverses identité avant de regagner les Etats-Unis pour Aspen. Je n'ai pas voulu tricher. A quoi bon de toute façon? Le Marrok devait bien avoir conscience de qui j'étais. Je ne doutais pas un instant que mes exploits m'aient précédé. Alors je me suis présentée à lui. Je lui ai expliqué mon histoire. A lui et à son fils cadet. Et contre toute attente ils m'ont accepté sur leur terre. J'étais surveillée certes mais plus libre que je ne l'avais été ces 80 dernières années. Et puis, je comprenais leur motivations, je ne me serais pas non plus fais confiance à leur place.

Après quelques semaines passées à me convaincre qu'on ne pourrait me retrouver ici, que je ne risquais plus rien, j'ai entendu parler de la librairie qui était en vente. Drustan ne m'avait pas seulement donné de quoi échapper à notre maître non. Alors j'ai investi. Moi qui n'avait jamais tenu un libre neuf de mon enfance, qui avait à peine appris à lire, j'ouvrais une librairie. Me donnant ainsi tout le loisir de rattraper le temps perdu.

Voilà près de 8 mois à présent que je suis à Aspen. Un peu plus de 6 mois que j'ai ouvert ma boutique. Et la seule chose que j'espère, c'est pouvoir continuer de vivre ma vie, comme à présent...

D'autres choses à nous faire savoir ? Sur tes capacités? Sur ta vie? Sur ton environnement? Un secret peut-être que nul n'est censé connaître?


Je vous l'ai dis, je suis le calme même. Le silence et la patience. Mais je ne conseil à quiconque de réveiller la bête qui sommeil en moi. Je vous en prie laissez-moi vivre en paix et tenter de faire l'impasse sur ce que j'ai été. Laissez-moi essayer d'être celle que j'aurais été, si rien ne s'était passé...


Allez encore quelques petites questions?





¤ Mer ou Montagne? La mer c'est apaisant et j'aime voir la pleine lune se refletter sur les vagues tandis qu'elles viennent s'échouer sur le sable. Mais c'est moins pratique qu'à la montagne pour les parties de chasses.
¤ Les enfants c'est Loin de mes pensées pour l'instant.
¤ Quelle couleur? Le bleu, avec ce que j'ai vécu je ne supporte plus le rouge. Trop de souvenirs, de mauvais souvent... Et puis, malgré tout ce qu'il s'est passé je n'ai pas oublié SON regard, celui de Drustan.
¤ Un moyen de locomation? Une moto, oui je vous vois venir avec les clichés en tête. Une femme moulée de cuir, une visière opaque et bien vous avez totalement raison. Quant à la voiture, s'agirait-il encore de savoir conduire... :p
¤ Une arme? Les plantes, mes crocs et, ma dague qui ne me quitte presque jamais. Seul présent de Victor que j'ai emmené et conservé avec moi d'ailleurs.
¤ Le courage c'est De continuer d'avancer quand la vie se joue de vous.
¤ Bien ou mal? Bien, même si c'est une notion que je vais devoir retravailler.
¤ La gentillesse, la compassion c'est Naturel à une époque, un fardeau aujourd'hui.
¤ Sucré ou salé? Sucré, j'adore le chocolat...
¤ La hiérarchie pour toi c'est Acquis.
¤ Fidèle ou infidèle? Je n'en sais rien... Fidèle à moi-même je pensais que ça résume plutôt bien votre question...
¤ La rancune pour toi c'est Quelque chose que j'essaie d'oublier.
¤ Hommes ou femmes? Tout dépend pour quoi?!
*Hooo!* Rougir Heuuuu alors hommes, je crois.
¤ Le sexe pour toi c'est Intéressant ? oO Au vu de mon expérience vous comprendrez bien que...
¤ La religion pour toi c'est Compliqué, je n'ai pas eu le temps de suivre les histoires de Noé, Bouda et ces amis. Je dirais donc que ce sont probablement de belles histoires que je ne connais pas...
¤ Plantes ou animaux? L'un va-t-il sans l'autre? Je vote pour la nature même si j'ai un faible pour les gros chiens Very Happy
¤ Tension ou passion? Rébellion? Non je n'en sais rien... tout dépend pour quoi. Je suis plutôt passionnée de nature mais mettez-moi un vampire en face de moi et on en reparlera...
¤ L’honnêteté c'est... Dans mes gênes, je n'y peux rien je ne sais pas mentir... Et oui, ça fait de moi une mauvaise actrice, pourquoi croyez-vous que j'ai l'intention de prendre spé danse à votre avis?
¤ Seul ou accompagné? Seule, enfin...
¤ La confiance pour toi c'est Difficile à donner.
¤ Le jour ou la nuit? Le jour, quand les vampires n'ont plu de place dans notre monde...
¤ L'amour c'est Un doux rêve qui peut faire très mal.
¤ Juge, jury ou bourreau? Jury, je préfère éviter, aujourd'hui, les deux autres rôles...
¤ Le surnaturel c'est Mon enfer à moi...
¤ Humain, Loup, Vampire? Louve, j'aime être une louve, du moins je crois.
¤ Le mot de la fin? Pfiuuuuuuuu...


₪ Prénom ou Pseudo; Steph
₪ Âge; 25 ans arffff je vieillis... lol
₪ D'où viens-tu?; De France
₪ Que penses-tu du forum? J'espère qu'il plaira
₪ Que penses-tu du design ? Vivement le nouveau :p
₪ Comment as-tu atterri ici? En créant le forum
₪ Double compte? (cf.règlement) Anna, Kacey et Desiree
₪ Votre avatar? Nina Dobrev
₪ Briggs et moi? Je suis à jour des Alpha & Omega et il me reste les Mercy à lire à présent ^^.
₪ Autre chose à ajouter? Nop
₪ As-tu signé le règlement ?
Spoiler:
 
₪ Que faire de moi?
Spoiler:
 
₪ Voulez-vous être parrainé? Je gère sur cet univers mais merci :p
₪ LE CODE DU REGLEMENT;



Revenir en haut Aller en bas
 

Shaneah Aurora Ivanesca O'Neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Neil signe à...
» Améthyste Pearl Neil Jones
» Aurora Vazquez-Flores
» I am a unicorn. || Neil 2.0
» Scarlett O'Neil. ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aspen Creek: The Wild Wide :: Le début de la danse :: Les Premiers Pas :: Nos Habitants :: Werewolves-
Les Tops Sites:


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION | TITOP | FILET DU DIABLE
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit