Un nouveau contexte arrive pour le forum et toutes les évolutions qui vont avez. En cas de volonté d'inscription merci de contacter le staff. A très vite...

Partagez | 
 

 Ethan I. Delcarak - Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Ethan I. Delcarak - Présentation   Ven 29 Jan - 21:26

Ethan Isaac Delcarak


Il est des parcelles de lieux où l’âme rare subitement exulte. Alentour ce n’est qu’espace indifférent. Du sol glacé elle s’élève, déploie tel un chant sa fourrure, pour protéger ce qui la bouleverse, l’ôter de la vue du froid. (René Char)



♦ Nom; Delcarak
♦ Prénoms; Ethan, Isaac
♦ Age; 24 ans
♦ Lieu & Date de naissance; Nouvelle-Orléans, 19 octobre 1991
♦ Etat Civil; Célibataire
♦ Groupe souhaité; Werewolves
♦ Etude(s) ou Profession; étude de philosophie couplée à de petits emplois pour survivre
♦ Ascendance/Descendance; Qu'en est-il de votre famille? Des parents aimants, vivants dans le French Quarter de la Nouvelle-Orléans. Un grand frère suivant des études de médecine brillantes... Bref, une jolie petite famille américaine.
♦ Vos pouvoirs; Pour ceux qui en ont C'est trop drôle, j'ai du poil aux pattes!
♦ Ambitions; Tantôt faire le tour du monde, parfois devenir professeur, d'autres fois manger de la glace aux cookies jusqu'à la fin des temps ! Oui les ambitions sont tellement vastes !


Si tu devais te décrire tu dirais...

Vous l'aurez compris, ici on vous demande de parler du physique de votre personnage. Nous avons choisis de vous mâcher le travail, néanmoins, vous pourrez aussi choisir la méthode traditionnelle, rédigée. Nous vous demanderons alors 10 lignes de descriptifs minimum et toutes les informations demandées ci-dessous devront en faire partie.

PHYSIQUE; remplissez simplement les champs...
₪ Taille: 1m80
₪ Poids: 75
₪ Couleur et longueur des cheveux: cheveux courts, brun soyeux
₪ Couleur de peau: Blanche
₪ Couleur des yeux: bleus
₪ Style vestimentaire: simple et pratique
₪ Comment est votre loup: Le loup d’Ethan est assez grand et fin, se rapprochant du loup gris commun si ce n’est avec les caractéristiques d’un loup-garou. De jolis yeux ambre et or, emplis de curiosité et de malice. Plutôt joueur, sans méchanceté la plupart du temps. Mais comme Ethan, son humeur est changeante et il peut rester tant des heures à simplement observer, laissant l’esprit d’Ethan se torturer pendant cette contemplation, qu’avoir des moments de joie ou de colère trop intenses. Souvent, quelques caresses suffisent pourtant à le calmer… Enfin, sauf sur ses pattes…
₪ Autre chose à nous faire savoir: Si vous me caressez le ventre, je ronronne comme un chat... Mais chut!  iloveyou


SIGNES PARTICULIERS; Remplissez simplement les champs de façon exhaustive, ne venez pas nous sortir un cicatrice de guerre de 15cm si elle n'a pas été faite en rp et/ou si elle n'apparaît pas ici.
₪ Allergie(s): J'ai lu quelque part que les loups garou étaient allergiques à l'argent... Donc je dois être allergique à l'argent, mais sinon R.A.S
₪ Tatouages(s): Trois triangles imbriqués sur l'épaule gauche
₪ Cicatrice(s): Quelques petites cicatrices de guerre d'enfants mais rien de réellement visible.
₪ Opération(s): ø
₪ Maladie(s): un traitement contre l'hyperactivité en étant enfant mais ça n'a jamais fonctionné.
₪ Piercing(s): ø
₪ Autre(s): De très bonne dents (les épaules de mon frère ont soufferts de quelques morsures)
CARACTÈRE; Comme tout le monde, Ethan a son petit caractère, qui peut s'exprimer aussi bien positivement que négativement.
Dans ses bons moments, il est sympathique, adorable avec un coté innocent. Dans les mauvais moments cependant... c'est plus complexe... Il peut être à la fois taciturne et violent, autant dans les mots que pour se protéger. Il n’est cependant jamais volontairement agressif, pas au point de tomber sur un autre loup-garou simplement pour faire valoir son égo, mais il n’hésite pas à se défendre. C’est tout ce qui compte pour lui.  
Bizarrement, il n'a eut aucun problème pour s'adapter à son loup, qui reste près de lui et le protège, autant qu'il le peut. Il s'accepte comme il est et c'est à la fois une qualité et un défaut. Une qualité, pour ne pas se sentir visé par les critiques et les paroles contre lui, et un défaut, parce qu'il s'en fiche tellement, qu'il s'attire facilement des ennuis.
Mais ce peut être aussi son coté lunatique qui prend le dessus. Cette lune, qui l'a toujours terriblement attiré et qu'il s'amusait à dessiner, car oui, Ethan est aussi un dessinateur, plutôt doué mais il ne vaut mieux pas avoir peurs des critiques quand on lui demande d'y figurer. Sa curiosité lui porte aussi parfois autant préjudice qu’un avantage dans la vie. Il est apte à apprendre, désireux même de le faire, mais il lui arrive un peu trop souvent d’aller trop loin dans ses recherches, surtout quand elles concernent les êtres surnaturels.

Ethan est un passionné. Passionné par la vie et par tout ce qui l’entoure. Il se jette corps et âme dans ce qu’il fait, ce qui l’entraine souvent plus loin qu’il ne le pensait, mêlée à la curiosité, il atteint des points de non-retours. Il peut se montrer égoïste, parce que cette passion l’emmène trop loin, parce qu’elle ne le laisse pas se retourner et les gens autours de lui le ralentir. Têtu n’est même pas un mot pour le décrire alors. Quand il suit cette passion, il est difficile de l’arrêter, ou même d’essayer de le faire dévier de son objectif. Il montre alors un orgueil tout aussi important et n’hésite pas à s’en vanter, même si après, il se déteste de l’avoir fait. Il déteste cet orgueil et essaye de le brider derrière une certaine intelligence malicieuse. C’est pour lui plus un jeu, une imitation de ces comportements qu’il à trop vu chez les autres, qu’il ne peut s’empêcher d’imiter. Ils sont si amusant et passionnant ces autres gens !
C’est dans ces moments qu’il observe. Il peut passer des heures sur un banc à observer, ou devant une fenêtre, simplement pour observer les gens passer et parler… surtout dans ses mauvaises périodes, quand il se sent vide. Alors, il contemple, longuement, comme s’il possédait la patience d’un sage et le temps d’un immortel.  

En cas de difficultés à trouver des termes vous pouvez toujours vous référer à cette liste.


Et sinon? Tu as des choses intéressantes à nous raconter sur toi?


Voici venu le corps de votre présentation. Nous allons vous demander de répondre aux questions suivantes dans le respect des lignes minimums demandées. Le principe est simple comme vous pouvez le voir. L'important pour nous (le Staff) est d'avoir réponse à chacune des questions (au possible), libre à vous de vous approprier comme bon vous semble cette fiche de présentation afin d'y répondre à votre rythme et à votre convenance.
Si vous avez envie de répondre d'une traite c'est tout à fait possible. Supprimez les questions et répondez tout d'un bloc si ça vous chante, la seule chose que l'on vous demande c'est de jouer le jeu niveau lignes et contenu. Nous voulons juste connaître votre plume et mieux comprendre votre personnage. Have fun Wink


D'où viens-tu? Où et comment as-tu grandis? Des choses marquantes durant ton enfance?


Ethan a eut une enfance des plus banale. Tout était dans la norme, tout. Son père avait un travail normal, sa mère s’occupait d’eux avec tout l’amour du monde. Aux yeux du monde, comme à l’intérieur de la maison, ils étaient la famille parfaite. Tellement parfaite et calme qu’elle en devenait déstabilisante. Son frère semblait parfaitement s’adapté à ce style de vie, capitaine de l’équipe de football, de bonnes notes à l’écoles, beau et attirant pour tous. Bref, si ce n’est dans les petites disputes qu’ils avaient avec son frère, c’était le fils parfait. Il arrivait souvent que les deux frères se battent, souvent juste pour plaisanter ou s’amuser et même si le plus âgé était le plus fort, Ethan gagnait tout les combats. Ses dents parvenaient à traverser la peau et même l’homme le plus fort n’aurait rien put faire contre ses petites dents bien aiguisées.
Puis, comme pour parfaire cette éducation qui se faisait dans les meilleures écoles, ses parents l’ont envoyé en Angleterre, pour sa première année de collège. On y disait l’éducation meilleure, la vie plus « européenne » et conservatrice. C’était censé l’aidé à rentrer dans le rang. Ethan, contrairement à ce frère si parfait, était loin du comportement le plus adapté, le plus « normal » selon ses parents. Malgré ses bonnes notes, il était assez turbulent, plus vif et certainement moins blasé par cette vie. Il possédait déjà toute la passion et un caractère bien trempé. Ce voyage était censé l’aider et cela l’a fait… Mais pas dans le sens attendu.

Quand Ethan a posé le pied en Angleterre, il a trouvé cela hideux. C’était laid et les habitations de sa famille d’accueille, qui servaient autrefois aux mineurs en bordure de Londres étaient loin de lui donné envie de rester. Oh, bien sûr, la vie n’était pas si terrible. Il allait dans l’une des meilleures écoles, pour laquelle les parents de son correspondant investissaient plus que nécessaire, il avait de quoi correctement vivre, correctement parler… Une vie presque parfaite…
Pourtant, il ne se sentait pas à sa place. Comme un malaise au fond de lui, le premier de ce genre lui semblait-il. Il avait l’impression d’imploser dans ce monde tellement parfait, qui ressemblait à peu de choses près au sien. Il avait besoin de changement.
Alors, sac à dos remplis de gâteaux, le nécessaire pour quelques heures, il a commencé à essayer de trouver autre chose. Dans les rues alentour d’abord, puis dans la ville entière, dans les champs avoisinant, dans la campagne et vers les petites rivière. Il a apprit à découvrir une certaine beauté et un certain charme à ce pays qui sentait le charbon…
Mais attendez… On fait comment maintenant pour renter ?
N’importe quel enfant aurait certainement paniqué, aurait trouvé le premier passant et lui aurait demandé son chemin, aurait pleuré jusqu’à ce que la police le retrouve… Mais pas Ethan. Lui, il a continué à marcher, simplement et mangeant de temps en temps les gâteaux dans son sac. S’il ne retrouvait pas son chemin, c’était peut-être qu’il ne devait pas le retrouver et tout cela avait quelque chose de tellement attrayant, de passionnant et de sensible. Bien plus que cette vie, tellement parfaite qu’on lui avait imposé jusque là.

Malheureusement, tous les voyages prennent fins et celui-là à terminé dans un poste de police. Un gamin d’une dizaine d’année qui dort dans la rue, évidemment, cela ne passe pas inaperçu. Ethan a dût rentrer aux Etats-Unis, retrouver sa famille, si parfaite et… ennuyante. Même si son père lui a crié dessus pendant des semaines et que personne ne semblait plus vouloir le laisser sortir, cela reste l’une de ses meilleures expérience et la première, vous dira-t-il, qui à fait ce qu’il est.


Comment c'est passé ton adolescence? La puberté et tous ses changements? La libido qui se réveille? La naissance et/ou la découverte de ce que tu es, si c'est le cas? Étais-tu un ado difficile? Croquais-tu la vie à pleine dent? Et la sexualité dans tout ça? Tes rapports avec l'autre sexe? ...


L'adolescence, c'est moche. C'est ennuyant et lent. Petit élève insupportable, ayant pourtant un certains dons pour les cours… Enfin ceux qu’il apprécie. Les autres n’ont aucune importance. Tout autour d’Ethan s’est mit à prendre une certaine tournure. Les choses importantes, celles qu’il aime, il peut y donner tout ce qu’il a, tout ce qu’il leur faut mais les autres… Elles sont simplement inexistantes à ses yeux.
Cette période a certainement été comme pour beaucoup l’une des plus difficile de sa vie, et qui n’est pas vraiment derrière lui. D’abord, et comme tous, il a dut se poser toutes ces questions existentielles. Qui suis-je ? Qui dois-je aimer ? Est-ce normal de regarder les hommes autant que les femmes ? Pourquoi j’étudie ? A quoi cela va-t-il servir ? Pourquoi je le fais ? Que vais-je devenir ?
Puis, finalement, Ethan a décidé de s’accepter en temps que tel, certainement un peu plus tôt que les autres adolescents, envers et contre tous. Il se détourne à cette période aussi des critiques et des paroles contre lui. Il décide de s’accepter, même si cela déplait et quand il sent ce désir l’envahir, cette pulsion qui le pousse vers un autre, alors il s’y fit, sans se poser de question sur pourquoi il ressent cela, ni même ce qu’il devrait normalement ressentir. Il ressent et il se passionne pour ce sentiment, aussi étrange soit-il. Il le fait se sentir bien, euphorique presque.
Cette euphorie le reprend à certains moments, alors qu’il n’est pas censé la ressentir. Par moment, elle est là, simplement et intensément. Il rit et apprécie les moments, qui peuvent tout aussi bien durer des semaines ou de simples minutes. Puis, toujours, à un moment ou l’autre et souvent quand il s’y attend le moins, la tristesse revient, et il se sent de nouveau vide, comme si quelque chose lui manquait, comme si la passion avait disparut de lui. Alors, il fait tout pour se sentir bien, suit son instinct et ses envies.

C’est certainement là l’un des plus gros problème de son existence. Cette envie, qui le prend aléatoirement, cette pulsion, qu’il suit comme un guide à travers les ombres de son esprit. Un regard, un sourire et le voilà avec un nouvel inconnu, pour une nuit ou une heure, homme ou femme, vieux ou jeune. Peu lui importe.
Quand il a envie d’étudier, il le fait, sinon, il fait autre chose. Sa vie ressemble à celle d’un drogué en manque, cherchant à tout prix sa dose de bonheur. Et quand il a fallut choisir une orientation, alors que tout le monde félicitait ses parents de lui avoir obtenu une bonne faculté de médecine, un magnifique appartement et bien tant d’autres avantages, il a simplement tout laissé tomber. Il ne voulait pas. Il l’a crié, ils sont criés en retour, plus personne ne s’écoutait et il a finit par claquer la porte. Ethan n’a plus jamais parlé à ses parents après cela. Contre tous les regards et les méprises, alors qu’ils faisaient « l’erreur de sa vie » il a suivit son instinct. Il est partit dans une nouvelle ville, San Francisco, simplement parce qu’il avait toujours eut envie de voir cette ville, et s’est inscrit dans une faculté de philosophie, là où il se sentait le mieux, là où cette pulsion, cette envie et cette humeur qui le compose pouvait s’exprimer librement et donnait un corps à ses écris. Il trouve un travail… enfin plusieurs, changeants au fil de ses humeurs, réussit brillement ses premières années d’études, simplement parce qu’il le désire, et même s’il lui arrive parfois de parler au téléphone avec son frère, cela ne dure jamais longtemps. Ils ne se détestent pas. Ils n’ont simplement rien à ce dire.
Son monde commence alors à se composer autour de lui et même s’il est heureux de ce qu’il fait, se sent libre par ses choix, il sent parfois cette petit voix, dans sa tête, qui le fait se sentir seul. Seul mais heureux.


Parlons un peu de ta vie d'adulte à présent? As-tu fais des études? As-tu une profession? Si oui pourquoi ce choix ? As-tu connu des tournants dans ton existence?


Depuis la révélation des faes, Ethan est persuadé que d’autres créatures existent. Il les imagine du moins. C’est assez étrange, cette sensation de vouloir qu’un autre monde existe. Mais en fin de compte, tellement passionnant.
C’est de là que lui vient l’idée de sa thèse : Et si toutes les créatures qui font les fantasmes et les films de bas genres étaient réelles, quelles seraient leurs influences sur les thèses philosophiques ?
Bien sûr, pour obtenir des réponses, il faut entrer dans un autre monde, encore plus fou que le monde « normal ». D’abord chez ces fans de vampires, à l’humeur et l’allure gothique, yeux et vêtements tellement noirs qu’on les perdrait dans la nuit et essayant à tout prit de plaire à ce chanteur, peint en blanc, de fausses cernes sous les yeux et des pans de vêtements noirs pour habits… tel une mauvaise copie d’un costume d’Halloween pour enfant. Le vampire, dans ce genre est simple, pas spécialement passionnant, mais voilà qu’une nouvelle thèse tombe sous ses yeux. Quelques études psychologiques sur la lycanthropie, l’esprit lupin qui hante certains et qui les fait hurler à la pleine lune tel des animaux. Il se demande si ce n’est pas aussi immature et étrange, que de se sentir deux. Deux dans le même corps, deux esprits mais qu’une seule âme, qu’une seule vie.
Cela le passionne et comme toute passion, elle le dévore. Il entre dans un monde nouveau, mêlé entre vrais cas psychologique et quelques autres, un peu plus spéciaux. Il demande alors de l’aide, à quelques psychologues pour lui fournir des cas, de véritables personnes à étudier et interroger. Se concentrer devant eux et plus simple que devant un livre, surtout pendant l’une de ces mauvaises passes. Malgré plusieurs refus, l’une des personnes a bien voulu l’accueillir, essayé de lui expliquer ce qu’on pouvait ressentir. Evidemment, essayé de joindre l’une de ces personne n’ayant ressentit que ce syndrome pendant un mois l’a mené à un tout autre genre de personne que celle qu’il comptait rencontrer. Il semblait tellement normal… Un peu trop même, sans compter ce petit amusement. Parfaite maison, parfait jardin, petite clôture blanche… il manquait plus que deux chiens des noms de « Pique-et-pique » et « Colégramme » pour que tout soit réellement la perfection et le rêve américain !

Mais les chiens n’aiment pas les loups non ? Et la deuxième fois qu’il se rend chez lui, il y a aussi ces deux jeunes, une lumière un peu trop vieille dans les yeux et même si ce n’était que pour une ou deux questions, le peu qu’il en voit, les contacts un peu trop présents, un grognement tenant plus de l’animal que de l’humain à une question un peu trop déplacée, suffit à lui faire croire de plus en plus à cette hypothèse folle. Et s’ils existaient réellement ?
C’est étrange, mais aussi tellement passionnant qu’il ne décide de rien dire. Ils semblent heure et ce bonheur, il n’a pas envie de le briser. Au contraire, il désire en faire partie. Ethan n’a alors plus aucun contact avec sa famille, même plus ce frère, qui a cessé de l’appeler. Il enchaine les emplois pour subvenir à ses besoins et payer quelques frais médicaux dont il a eut besoin, ainsi que les personnes qui l’ont aidé pour sa thèse. Les études ne sont pas gratuites non plus et ses économies ne suffisent plus. Alors que eux, mêmes s’ils ne font pas partie de la même famille (à ce qu’ils ont dit), ils sont liés, soudés comme aucun autre clan en ce monde… Et cette envie, d’appartenir enfin à quelque chose, d’être vu autrement que comme le petit employé ou l’ami absent, trop occupé à être ce petit employé, et d’avoir quelqu’un sur qui se reposer ne fait que grandir en lui, ne fait que l’entrainer ver le bas.
Puis elle revient, elle aussi. Il l’avait presque oublié avec les années, cette impression de vide qui le scinde, qui l’empêche d’écrire ou de me concentrer plus de deux minutes. Même coucher ne me fait plus rien, que ce soit avec des femmes ou des hommes. Peu importe, Ethan est vide.

Alors Ethan sort. Il sort pour oublier, parce qu’il n’arrive plus à dormir aussi. Avec quelques amis, simplement pour penser à autre chose, et il redevient l’ami présent, celui qu’on appelle quand on veut aller en soirée ou pour se changer les idées. Il se sent un peu plus entouré, comme s’il y avait quelque chose en plus dans sa vie.
Mais cela ne suffit pas. Cela ne suffit plus et Ethan se met à boire, de temps à autre, simplement pour se sentir bien, simplement pour oublier. Rien qu’une soirée, rien que quelques heures. Les choses reprennent alors du sens. Ethan rit et s’extase devant un rien. Même devant les phares d’une voiture. Une voiture dangereuse, qui aurait put le tuer, si un homme ne l’avait pas tiré vers lui, avec une force surdimensionnée et qui le passionne. Ou était-ce alors que l’alcool qui parlait ? Rien ne l’avait passionné depuis un moment, depuis trop longtemps.
Bien sûr, l’alcool lui fait dire des bêtises, et même s’il lui semble dire une adresse, son appartement reste introuvable pendant plusieurs heures. Comme tout et surtout les choses qui ne fonctionne pas, cela se termine dans un bar… Pour boire de l’eau cette fois et faire redescendre l’alcool dans son sang. C’est étrange, mais même quand les effets de la boisson tombent enfin, il est toujours aussi passionnant. Peut être un peu trop, peut être un peu vite. Mais rien ne compte. Il avait besoin de se sentir moins seul et l’homme lui donne un peu de compagnie, pour un temps, principalement par la parole et de simples gestes. Ethan se rend alors compte que vivre intensément n’est pas tout, qu’il lui faut aussi, parfois apprendre à contrôler ses pulsions, apprendre à se donner envie de vivre, plutôt que de se laisser vivre.

Ethan retrouve une certaine forme de vie, après avoir faillit perdre la sienne, après avoir parlé avec cet homme, dont il ne connaît même pas le nom. Il arrive à conjuguer repos et travail, de la même main et ainsi à trouver un équilibre, instable, autant que ses humeurs et certaines pulsions restent. Trop vivaces mais moins dangereuse… Enfin en général.
Il n’aurait certainement jamais pensé qu’aller regarder la pleine lune, juste à la sortie de la ville puisse le mettre dans une telle situation.

Depuis quand les chiens font-ils la taille d’un poney ?



Venons-en à Aspen Creek à présent? Qu'est-ce qui t'amène ici, si tu n'y as pas grandis? Quel rôle y joues-tu? Pourquoi Aspen Creek a-t-elle besoin de toi? Qu'attends-tu des prochains mois?


Pourtant, il ne s’est rien passé. Du moins, dans un premier temps. Ethan se souvenait vaguement d’un poney qui lui a sauté dessus. Un poney gris avec des crocs qui ressemblait à un loup, certes, mais hormis une vilaine morsure sur l’une de ses cuisses, quelques égratignures qu’il n’était même pas certains d’avoir puisqu’il les aperçu à peine une fois, un mal de dos horrible à cause de sa chute et l’impression d’avoir été heurté par un train et non un gros chien, il n’y avait rien d’anormal. Ethan n’avait jamais été réellement blessé alors, le temps de guérison aussi rapide soit il ne lui sembla pas anormal non plus, du moins pas tellement. Il devait simplement avoir un meilleur système immunitaire que la plupart des personnes.
Et puis, il y avait ce dont il ne se souvenait pas vraiment. Ce qui lui semblait être un rêve ou un cauchemar. L’animal qui lui sautait dessus, l’impression que ses muscles se déchiraient sous la blancheur intacte de cette mâchoire, un poids sur lui, la douleur, encore et toujours, et… L’idée que cela était magnifique. Se réveiller, une fois… peut-être deux. Les arbres autours de lui, de la pluie, qui lui semblait brûlante… ou était-ce simplement son corps qui faisait concurrence à l’enfer, brûlant et se déchirant de lui-même, comme si un combat se menait dans son propre corps. Fermer les yeux pour oublier la douleur, se dire que peut-être il était mort, ou comme son sommeil le lui rappelait, qu’il faisait un rêve un peu plus long que son habitude. De temps en temps, après qu’il soit revenu chez lui, presque nu et avec l’impression d’un énorme gueule de bois, malgré une euphorie constante, comme si c’était la meilleure journée de sa vie.

Mais rien n’avait changé, sinon deux jours de salaire en moins et presque aucun souvenir d’où il était à ce moment, il continuait sa vie, essayait de s’imposer un rythme plus régulier, pourtant, tout lui semblait plus fort.
Ses humeurs notamment. Quand il était joyeux, difficile de ne pas rire, quand il était triste, il sentait les larmes lui monter aux yeux, alors qu’il n’y avait pas de quoi aller jusque là. Mais le pire, c’était la colère. Il n’avait jamais été colérique, n’avait jamais agressé ou ne s’était battu avec quelqu’un pour le plaisir, même pas devant certaines insultes qu’il avait subit dans son adolescence, il se rendait compte. Pourtant, cette fois, il n’arrivait plus à se contrôler, perdait toute la stabilité qu’il essayait de mettre en place, avec toute la difficulté que ses pulsions lui imposaient.

Il perdait le contrôle mais quand à la pleine lune, son amie du moment lui proposa de sortir dans un nouveau bar, il ne refusa même pas. Elle était à lui et quelque part, revendiquer cette fille comme sa propriété avait quelque chose d’attrayant… même s’il ne l’aimait pas ou qu’elle ne représentait rien.
Une dispute, cette fille qui part vers un autre, elle rit et il la touche. La colère revient à la charge, une pulsion chaude et prenante, comme ses anciennes passions. Aussi destructrice qu’elles. Un coup mal placé dans ce type orgueilleux et il vole aux sols, s’écrasant le crâne contre le sol. Il n’était pas mort, simplement sonné et pas prêt de se relever. L’un de ses membre avait craqué, mais impossible de dire lequel. Un bruit immonde, fort et grinçant, qui donna des sursauts de peur à la plupart des personnes présentes, mais Ethan en ressentait… Une certaine joie. Un sourire narquois sur son visage, quelques minutes, juste avant d’entendre les sirènes de police.
Il n’était pas fou – du moins pas assez – ni incontrôlé pour rester là. Alors le voilà qui court. Loin. Très loin. Pour tous les éviter. Et ses bruits, qui montent dans son crâne et le déchire. Il veut s’en arracher les oreilles. C’est douloureux.

Douleur. Douleur. Douleur. Douleur.

Dans sa tête, comme un bourdonnement, une alarme qui ne cesserait. Dans tout son corps. Cela le déchire, le brûle et l’écartèle, comme si quelqu’un le déchirait de l’intérieur, cherchait à le détruire. Quelqu’un ou quelque chose. Quelque chose à l’intérieur de lui, quelque chose qui lui appartient. Et comme il n’a pas la force de se battre, comme il ne l’a jamais fait, alors il s’écroule. Il laisse enfin cette force l’envahir complétement, quitte à en devenir fou. Il la laisse prendre possession de lui. Il n’a plus envie de se battre. Il n’a pas envie d’aller contre elle. Et il finit par accepter. Peut être que c’était lui. Simplement le vrai lui qui reprenait le dessus, celui qu’il n’arrivait même pas à se montrer à lui-même, ce « Ça » des théories freudiennes.
Mais pourtant, une fois que c’était là, il se sent mieux. Le poids qu’il trainait en lui, à chaque mouvement de la lune semble disparaître. Il se sent libre, plus libre que jamais. Il reprend alors conscience. Son environnement semble être la forêt, du moins quelque chose de semblable, la lune brille patiemment caresse son corps et c’est agréable. Un mouvement dans des feuillages, et comme une pulsion, il se lève pour courir après. Malheureusement, tenir debout et moins simple qu’il ne lui semblait. Alors, il prend peu à peu conscience de ce qu’il est.
Son corps semble avoir changé, ses bras sont des pattes fines, pliable comme l’était ses genoux, alors que ses jambes semblent s’être retournées pour pointes des coudes vers l’arrière, son dos est plus long, recouvert d’une fourrure grise et noire, magnifique selon lui, sa mâchoire plus allongée, ses yeux plus perçant et pourtant, il n’arrive pas à tout apercevoir comme sous sa forme humaine. Il a des oreilles aussi et cela fait tout drôle de pouvoir les bouger. Il s’amuse avec quelques secondes, prenant conscience de ses capacités. Il y a aussi ce truc, qui bouge derrière lui et à coté de ses pattes grises. Il cherche à l’attraper, comme un idiot mais se rend bientôt à l’évidence. Taper dessus est douloureux, pour lui, cela fait parti de lui.

Il apprend doucement à se mettre sur ses pattes, fais quelques pas hésitant avant de prendre les mouvements en tête. Et tout s’accélère. Tout redevient passionnant, tout ne redevient que pulsions et sentiment. Tout s’accélère. Un autre petit animal, là-bas et il se jette dessus, lui courant après avant de l’abattre, mordant le coup du lapin, simplement, parce que cela lui semblait normal, naturel.
Un fois ce repas terminé, il sent la soif monter. A priori, les émotions les plus simples sont acceptées, mais dès qu’il cherche à penser autrement, ou même à se demander comme il en est arrivé là, le loup reprend le dessus et ils se battent intérieurement, se blessant l’un et l’autre. Certaines choses sont possible, même de petits tests amusants… comme essayer de miauler sous forme lupine peuvent être tentés même s’il a l’impression de s’étouffer en essayant, mais toutes les pensées, qui mettent en conflit l’une et l’autre de ses parties, celles qui essayent de s’entre mutilées le détruisent intérieurement. Alors, la partie rationnelle d’Ethan, l’humain, celle qui ne l’a jamais laissé tombée, celle qui l’a mené à être la personne qu’il a voulu être, une personne qui n’avait pas honte de lui, finit par accepter. Et s’ils restaient ainsi pour toujours, alors ils feraient avec. Ils n’avaient plus envie de se battre l’un contre l’autre.
Il parle enfin d’eux deux. Parce qu’il prend conscience d’une chose. Ils sont deux. Deux esprits, deux formes, mais un corps et une âme. Et il y autre chose qui le fait se réjouir. Ils sont deux. Ethan ne serait plus jamais seul. Alors il se met à courir. Eperdument, comme si sa vie en dépendait. Mais cela est un jeu, cela est une passion, une danse avec la forêt, qui ne s’arrête qu’au petit matin, une fois qu’il pense à ce qu’il ne pourra plus faire en temps que loup. Lire et écrire lui manquera. Puis la douleur revient. Intense et le mettant une nouvelle fois à genoux. Il tombe et d’un coup, dans des craquements horribles, des doigts se rallongent, ses membres se retournent, ses côtes se rallongent. Doucement, mais certainement. C’est à peine l’aube et Ethan rentre chez lui, un peu honteux. Il retrouve quelques un de ses vêtements, dont il ne se souvenait pas s’être débarrassé en remontant sa trace. Sa propre trace. C’est étrange, cela aussi, mais les odeurs lui semblent plus facilement repérables.

Il a retrouvé ses clefs. Heureusement et à peine chez lui, après une douche pour retirer toute la terre, les feuilles, le sang et plein de choses dont il ne veut pas connaître la provenance, il appelle cet homme, qu’il avait croisé pour sa thèse et dont il avait gardé le numéro. Il essaye de lui en dire le moins possible, mais l’homme découvre bien vite la situation. Son jugement est pourtant clair. Ethan ne peut pas rester ici. Il ne saurait pas comment le gérer, ni même comment lui apprendre ce qu’il doit être. Pourtant, il ne l’abandonne pas, certainement dans la crainte qu’Ethan ne reste et fasse bien plus de dégât que la précédente nuit.
Il lui donne un endroit où aller, et où il pourra se réfugier. Un endroit sûr à ce qu’il disait, dans lequel il se sentirait bien, s’il n’avait pas peur d’un petit voyage… Et cette idée est plus que plaisante. Ethan prend cette transformation comme un nouveau départ et il a besoin d’un nouveau lieu où se construire, d’un nouvel endroit où se reformer, où réapprendre à être lui. De plus, il se revoit mal repasser devant cette boulangerie, l’air de rien et empli de fierté comme il l’a fait quelques heures plus tôt alors qu’il ne portait qu’une veste, qui cachait à peine ce qu’il y avait à cacher. Il a besoin d’un nouveau lieu et Aspen Creek semble parfait pour cela !

Pourquoi Aspen Creek a t’elle besoin de lui ? C’est une bien grande question et même si Ethan était un peu déprimé avant sa transformation, l’idée de pouvoir aussi bien sentir les choses avec autant de force, cette passion qui l’envahit à nouveau et cette nouveauté dont il s’éprend lui font retrouver une certaines joie et lui offre tellement de possibilité. Peut-être Aspen a-t-elle besoin de lui simplement pour l’aider à revivre, comme une mère donne à ses enfants, peut être simplement encore pour prouver au monde qu’elle est accueillante et aussi chaleureuse qu’elle se fait entendre par les autres loups dès qu’il en prononcent le nom.
Dans les prochains mois, Ethan aura surtout besoin d’apprendre à se contrôler à la fois lui-même et son loup. Il vient aussi pour essayer de trouver une part de l’attention qu’il lui manque, une famille ou du moins un groupe auquel appartenir. Il espère aussi ne pas s’être trompé sur les vertus de ce voyage, sur les bontés d’Aspen Creek et sur ses propres capacités. Tout reste à démontrer, à la fois pour lui et envers lui.

D'autres choses à nous faire savoir ? Sur tes capacités? Sur ta vie? Sur ton environnement? Un secret peut-être que nul n'est censé connaître?


Ethan adore la salade… Pour un loup garou, c’est étrange mais comme toute sa personne, la salade c’est croustillant et pas très discret.
Ah oui... Et il n'arrive pas à miauler sous forme de loup! Il adore faire des expériences avec sa bestiole!  


Allez encore quelques petites questions?



Le principe est simple, ici il vous suffit de répondre du tac au tac le première chose qui vient à l'esprit de votre personnage...

¤ Mer ou Montagne? Les deux ! San Francisco possède la mer et un peu de montagne, même si c’est plus des collines, mais de ce que j’ai aperçu d’Aspen Creek, la Montagne, cela semble amusant.
¤ Les enfants c'est des canailles ! Amusantes et joyeuses. On pourrait les manger !
¤ Quelle couleur? Bleu, comme la mer et le ciel. Ils sont passionnants, des merveilles pour les yeux !
¤ Un moyen de locomotion? Mes pattes… et le train.
¤ Une arme? Des crocs pour mordre. Demandez à mon frère ce qu’il en pense !
¤ Le courage c'est tellement changeant. Parfois on l’a, parfois on ne l’a pas. Dans tous les cas, nous faisons avec ce que nous sommes.
¤ Bien ou mal? Le Bien, le mal… Un peu du pareil au même. Parfois, il faut faire le mal pour avoir le bien, parfois nous pensons faire bien, mais nous faisons mal. Peu importe ce que nous choisissons, les deux arrivent en même temps.
¤ La gentillesse, la compassion c'est jolie dans la théorie, encore faut il pouvoir les donner dans la réalité. Être gentil ne permet pas de régner. Sympathique et juste, cela est possible, mais si le Marrok était gentil, alors on se promènerait avec des couronnes de fleur en chantant « Peace and Love America ! »
¤ Sucré ou salé? Cachez vos paquets de chips… et vos glaces aux cookies. Mon loups n’aime pas le salé, ça le pique sur la langue et il grogne comme un enfant.
¤ La hiérarchie pour toi c'est utile et évolutif. Les grands restent grands et les faibles, faibles, comme un base stable, pour ceux qui évoluent entre les deux.
¤ Fidèle ou infidèle? La fidélité viendra avec le temps et la bonne personne. Je reste fidèle à ceux en qui je crois et si je n’ai qu’un choix, alors je les fuis.
¤ La rancune pour toi c'est à se régler dans le jeu. Rien ne sert de se battre sérieusement. Une bonne bataille, quelques morsures et quelques grognements peuvent certainement faire comprendre la rancune à plus qu’on ne peut l’imaginer.
¤ Hommes ou femmes? Les deux, Oh capitaine, mon capitaine !
¤ Le sexe pour toi c'est un besoin autant qu’un plaisir.
¤ La religion pour toi c'est un fantasme de l’homme ne découlant que d’une idée sublimatoire d’eux même. Voyons, si les deux existaient pour les hommes, où serions nous, nous autres pas tout à fait humain ?
¤ Plantes ou animaux? Plutôt animaux je dirais… Ils se mangent plus facilement crus et sous forme de loups… Dans mon assiettes, plus de la viande donc (enfin avec de la salade !)… Mais je préfèrerais adopter une rose à un chien… Elles sont plus calmes et douces.
¤ Tension ou passion? La vie est passionnante, ne trouvez vous pas ? Et pourtant, n’est-elle pas une tension constante?
¤ L’honnêteté c'est... nécessaire, mais pas toujours bien accueillie.
¤ Seul ou accompagné? Souvent seul, mais je ne refuse pas la compagnie, amicale ou pour une nuit.
¤ La confiance pour toi c'est certainement la chose la plus importante au monde. Avoir confiance en soit aide à avancé et je pourrais tout donner à une personne en qui j’ai confiance, alors qu’un étranger n’aura le droit qu’à une grimace et mes crocs.
¤ Le jour ou la nuit? Le jour pour sa lumière flamboyante, qui redonne toute sa beauté à la nature, et la nuit, parce qu’elle éclaire de son argent les plante, comme des diamant dans le monde.
¤ L'amour c'est compliqué… De quel amour parlons-nous ? Celui passionnel, qui détruit et nous fait jouer au fou. Il est impressionnant, mais rapidement laçant… Je préfère l’affection et l’amitié, plus réelle et attentive, celle qui aide et existe sans détruire.
¤ Juge, jury ou bourreau? Un jury pour donner une peine. Un jury pour être le plus juste et proche de cette pensée collective… Bien sûre, je ne me fit pas tout le temps à eux.
¤ Le surnaturel c'est amusant ! Regardez j’ai des crocs absolument hilarant.
¤ Humain, Loup, Vampire? Les crocs des vampires me font peur… Ils sont effrayants, même s’ils sont passionnants, imprévisibles et déloyaux. Les humains reprennent certaines de ces caractéristiques mais sont bien plus passionnant. Ils tiennent toujours du loup, cette imprévisibilité, ce naturel qui les mènent parfois loin et qui m’a irrésistiblement attiré à eux.
¤ Le mot de la fin? Coucou !
Au joueur/A la joueuse de nous parler de lui à présent.

₪ Prénom ou Pseudo; Aralorn
₪ Âge; 19 ans
₪ D'où viens-tu?; Région parisienne, enfin à peu près mais je bouge pas mal!
₪ Que penses-tu du forum? Ce forum que je stalke depuis des mois en hésitant à m’inscrire ? Il a l’air passionnant et très actif !!
₪ Que penses-tu du design ? Sombre, mais qui correspond bien à une partie de l’univers
₪ Comment as-tu atterri ici? Par un autre forum, en regardant les forum coups de cœur des autres membres.
₪ Double compte? (cf.règlement) Nope, un idiot de première sur le forum vous suffira ! XD
₪ Votre avatar? Daniel Sharman
₪ Briggs et moi? Briggs a fait une partie de mon adolescence, même si cela fait un moment que je n’ai pas lu ces livres. J’ai dévoré ses bouquins comme du chocolat et même après une énième lecture, ils sont toujours aussi passionnants ! J’adore ses personnages et les univers qu’elle met en place, de manière simple et si complexe à la fois ! Les femmes de ces livres m’ont souvent inspirées que ce soit avec les univers de Mercy Thompson ou Sianim (hein, mon pseudo ? Non, il ne vient pas de là ! )
₪ Autre chose à ajouter? Coucou !
₪ As-tu signé le règlement ?
Spoiler:
 
₪ Que faire de moi?
Spoiler:
 
₪ Voulez-vous être parrainé? oui, s’il vous plait
₪ LE CODE DU REGLEMENT;
[hide]Ok by L'Origine



Dernière édition par Ethan I. Delcarak le Ven 5 Fév - 13:47, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Dénouement
Voir le profil de l'utilisateur
Solde : 39

Age du personnage : 1000
Grande Révélation :
  • Neutre

Avatar : Aucun
Crédits : Wild Wide

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Ven 29 Jan - 21:53

Bonsoir et bienvenue à toi !

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à mp l'un des membres du staff Very Happy

    Pour bien commencer


    Avatar 200*320 tu mettras...
    Remplir tous les champs tu devras...
    Surveiller ton orthographe tu feras...
    Avoir lu et compris le règlement tu auras...
    Rester crédible tu devras...
    A faire appel au staff tu n'hésiteras pas...
    T'amuser tu ne manqueras pas...


    Bon jeu et bon courage à toi...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Ven 29 Jan - 22:04

Bienvenue petit loup ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Ven 29 Jan - 22:26

Bienvenue parmi nous ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bran CornickWolf Within
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t233-bran-cornick http://wildwide.forumgratuit.org/t266-bran-cornick


Solde : 8258

Age du personnage : 1500 ans/20 d'apparence
Grande Révélation :
  • Pour

Ton loup : Loup de taille moyenne, gris aux yeux dorés, bout de la queue blanche
Maitre/Esclave : -
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Marrok d'Amérique du Nord
Humeur : Grrrrrrrrrr

Avatar : Bradley Cooper
Crédits : gif will tippin et avatar google
Wolf Within

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Ven 29 Jan - 23:08

Bienvenue! Bon courage pour la rédaction de ta fiche. En cas de souci, n'hésite pas à me mp. Wink



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 0:02

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 0:10

Merci beaucoup Smile Je rédige tout au plus vite et termine pour vraiment commencer à Rp au plus tôt! N'hésitez pas en cas de problème, idiotie ou questions sur le personnage s'il manque des choses! iloveyou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 6:47

Hoo un p'tit loup qui a mon âge super

Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 8:34

Heyyyy welcome pour les petits travaux mon perso recherche de l'aide pour la librairie si ça te tente.

Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésites pas.

love love love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 9:51

Bienvenue à Aspen jeune homme Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 12:04

Merci à tous!!

Anna, on ira faire quelques bêtises ensemble, comme ça Charles ne nous grondera pas trop! What a Face

Shaneah, Ethan accepte tout les travaux alors il t'aidera volontiers (par contre, évite de le perdre, c'est très probable qu'il finisse entre une montagne de livres qu'il compte lire) study
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 12:34

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 12:39

Ooh un jeune louveteau, ça change des vieux Razz Bienvenue c:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 13:23

Mdr t'inquiète shaneah n'est pas mieux :pour et si tu n'es pas sage elle te déguisera en Casimir les mer rédigé aprem où elle reçoit les gamins de la villes :p


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 13:40

Bon bah Ethan sera gentil... Mais il lui faudra aussi un peu de temps pour finir sa thèse... Razz



Wolf with teeth won't be unhappy

© florissone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 14:06

Bienvenue jeune loup /o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 14:11

Ethan I. Delcarak a écrit:


Anna, on ira faire quelques bêtises ensemble, comme ça Charles ne nous grondera pas trop! What a Face

ça marche lapin  ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sage Carhardt"Patron, la lune c'est du gruyère?"
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 3281

Age du personnage : 33/150 ans
Grande Révélation :
  • Pour


Avatar : Michelle Monaghan
Crédits : Avatar : Moi-même - Gif : sublime-michelle.tumblr

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 14:38

Encore bienvenu parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche Wink

(et si ton boulot avec Shan ne te convient pas, Sage cherche de l'aide pour le café What a Face )



Comme vous avez de Grandes Dents
C'est pour mieux te mordre Mon Enfant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 14:45

Je veux bien de l'aide également, sinon, mais je crains que les loups ne soient pas franchement pour, je ne sais pas pourquoi Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 14:50

Ah là-là!! Trop de propositions d'emplois!!! Et non, je ne vais pas aider un Léviathan!! Razz
Je réfléchis à la proposition Sage, mais Ethan se lasse vite, donc c'est possible qu'il change d'emploi ou soit partant pour donner un coup de main de temps en temps! :tapelà:



Wolf with teeth won't be unhappy

© florissone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamara NejariEnjoy !
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1951-tamara-nejari http://wildwide.forumactif.com/t1983-tamara-nejari#78348


Solde : 404

Age du personnage : 28 ans d'apparence / 56 réel
Grande Révélation :
  • Pour

Ton loup : Courte sur patte avec une fourrure grise et miel bien épaisse. Des yeux dorés très expressifs.
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Reporter animalier
Humeur : Curieuse

Avatar : Shelley Conn
Crédits : Ia-media et Fremlin (DA)
Enjoy !

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 17:38

Bienvenue officiellement parmi nous jeune loup !


Même immortel il faut profiter de la vie qui nous a été offerte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sage Carhardt"Patron, la lune c'est du gruyère?"
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 3281

Age du personnage : 33/150 ans
Grande Révélation :
  • Pour


Avatar : Michelle Monaghan
Crédits : Avatar : Moi-même - Gif : sublime-michelle.tumblr

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 18:52

Mdr tu as pas mal de possibilité comme ça Wink



Comme vous avez de Grandes Dents
C'est pour mieux te mordre Mon Enfant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 20:30

Bienvenue ! Courage pour la fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ethan I. Delcarak
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 83

Age du personnage : une petite vingtaine d'année
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Petit Loup gris commun, assez mélange de poils clairs et foncés suivant les saisons, les yeux ors et un crocs de travers (parce qu'il faut bien en avoir pour s'appeler croc horrible)
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : serveur à ses temps libres, doctorat en philosophie (ou presque)
Humeur : changeante
Avatar : Daniel Sharman
Crédits : kietah67, psychadelya

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Sam 30 Jan - 20:35

Merci beaucoup, j'ai bientôt fini je pense! Wink



Wolf with teeth won't be unhappy

© florissone
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   Dim 31 Jan - 13:36

Je te souhaite la bienvenue, jeune louveteau Cool

Je trouve ces demoiselles bien empressées de te fournir un emploi, cela dissimule certainement une traîtrise quelconque Razz


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ethan I. Delcarak - Présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ethan I. Delcarak - Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aspen Creek: The Wild Wide :: Le début de la danse :: Les Premiers Pas :: Nos Habitants :: Werewolves-
Les Tops Sites:


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION | TITOP | FILET DU DIABLE
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit