Un nouveau contexte arrive pour le forum et toutes les évolutions qui vont avez. En cas de volonté d'inscription merci de contacter le staff. A très vite...

Partagez | 
 

 Aaron Dahmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 17:34

Aaron Dahmer


Dieu punit l'homme de ses fautes en le laissant vivre.
Il faut bien que quelqu'un s'occupe de mon garde-manger tout de même !




♦ Nom : Dahmer
♦ Prénoms : Aaron
♦ Age : 40 ans en apparence, 1168 en réalité
♦ Lieu & Date de naissance : Écosse en 855
♦ Etat Civil : Vous avouer l'une de mes faiblesses, voyons, vous y pensiez sérieusement ?
♦ Groupe souhaité : Vampire
♦ Etude(s) ou Profession : Un peu de sérieux que diantre ! Je fais travailler les autres pour mon compte, bien moins fatiguant et particulièrement rentable quand on prend le temps de se poser pour y réfléchir.
♦ Ascendance/Descendance : Délicieux lors de leur consommation !
♦ Vos pouvoirs : Ceux de ma race avec un petit plus qui me place bien au-dessus du lot, la possibilité de marcher sous le soleil.
♦ Ambitions : Le vieux barde a réclamé ma présence sur ses terres. J'aurais pu le laisser se débrouiller seul, mais je suis certain de trouver de quoi m'amuser une fois sur place. Pour le reste, il vous faudra attendre pour savoir.


Si tu devais te décrire tu dirais...

PHYSIQUE :

₪ Taille :1 mètre 74
₪ Poids : 78 kilos
₪ Couleur et longueur des cheveux : bruns foncés tirant sur le noir , coiffés avec un soin minutieux
₪ Couleur de peau : hâlée, chose surprenante pour un vampire j’en conviens
₪ Couleur des yeux : bruns foncés
₪ Style vestimentaire : toujours habillé de façon classieuse avec des costumes confectionnés sur mesure par les plus grands tailleurs
₪ Comment est votre loup : il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
₪ Autre chose à nous faire savoir : je porte une barbe de trois jours savamment taillée pour qu’elle paraisse négligée


SIGNES PARTICULIERS :

₪ Allergie(s) : l’argent, comme tous ceux de ma race
₪ Cicatrice(s) : une qui se voit à peine sur la joue gauche, une autre sur le flanc gauche, héritage de ma vie de mortel
₪ Maladie(s) : rien de bien marquant hormis quelques rhumes durant mon enfance
₪ Autre(s) : Je suis un vampire et pourtant, je marche au soleil grâce à un bijou soigneusement dissimulé
CARACTÈRE :

• Joueur :la vie serait d’un ennui mortel si je ne pouvais en profiter à loisir. Rien ne vaut une bonne partie de poker, ou d’échecs, pour passer le temps. Pour peu que l’adversaire soit à la hauteur de mes attentes. Ce qui ne m’arrive pas souvent malheureusement.

• Taquin : s’il est chose viscérale chez moi, c’est bien de m’amuser aux dépens de mes interlocuteurs. Il est trop plaisant de les voir se dépêtrer dans leur ignorance de savoir si je suis sérieux ou non. Et les grands de ce monde sont mes cibles favorites.

• Sadique : il y a ceux qui ne savent user que de la violence et il y a MOI. Si vous pensiez que le sadisme ne se limite qu’à la douleur physique, laissez-moi vous prouver combien vous êtes dans l’erreur. Si l’envie m’en prend, je peux faire de votre vie un enfer, de la moindre de vos respirations une sensation de brûlure interne, du moindre de vos cris un soulagement.

• Excentrique : je le suis à tous points de vue que ce soit vestimentaire, dans ma façon de vivre, d’être, dans mes relations aussi. Je ne sais pas exister dans la simplicité, je trouve cela beaucoup trop fade pour ma personne. Attendez-vous à aller de surprise en surprise avec moi.

• Nonchalant : c’est ce que l’on dit de moi et je laisse dire avec plaisir. Pourquoi avoir l’air guindé en toute circonstance ? Cela conduit tout droit à l’ulcère. Plus sérieusement, cela ne m’empêche pas de mener mes affaires à terme. Ce serait même tout le contraire car, ceux qui ne me connaissent pas, ne se méfient pas.

• Intelligent : ne cherchez pas, votre intelligence ne peut égaler la mienne. Durant plus d’un millénaire, j’ai nourri mon esprit de toutes sortes de lectures, d’horizons divers, afin de garder l’ascendant naturel qui est le mien sur ceux que je daigne côtoyer.

• Manipulateur : allons, je ne suis en aucune façon. Enfin si, mais vous ne pensez tout de même pas que je vais le reconnaître à voix haute, si ? Mes proies ne sont que de vulgaires marionnettes que je me plais à diriger à ma guise. Je prends possession de leur vie, de leur âme, pour les dépouiller de ce qu’un idiot a nommé, un jour de cuite, le libre arbitre.

• Intriguant : je ne suis pas arrivé où j’en suis aujourd’hui sans avoir fomenté bon nombre d’intrigues pour me débarrasser de mes adversaires les plus dangereux. C’est une seconde nature. Vous pouvez être certain que, si je vous propose une alliance, c’est qu’il y a anguille sous roche.

• Fidèle : Elle et Elle seule. Qu’importe le nombre de femelles passant dans ma couche, il n’en existe aucune autre à mes yeux. Elle est celle qu’il me faut, que je veux, que je désire et que je finirai par dompter pour en faire une lionne entièrement dévouée à mon auguste personne. Et, cette nuit-là, il n’y aura plus qu’Elle.

• Curieux : il paraît que c’est un très vilain défaut. Moi, je dis et j’affirme que c’est ce qui nous permet d’avancer, de ne jamais considérer notre vie comme acquise. Une remise en cause permanente qui me permet de rester au-dessus de tous.

• Possessif : ce qui est à moi n’appartient à nul autre. Et, pour votre santé mentale, il vaut mieux ne pas tenter me déposséder de mes biens sous peine de représailles qui vous laisseront un goût amer dans la bouche.

Et sinon? Tu as des choses intéressantes à nous raconter sur toi?



ELENNA VARDEN

Anastasia, mon autre moi, celle qui aurait dû régner à mes côtés, celle que les humains ont osée soustraire à mon emprise. Une enfant effrontée, irrespectueuse et au combien attachante. Une soirée, une seule et Elle a disparu de mes écrans radars sans qu’il me soit donné la possibilité de parvenir à la retrouver. Aucune autre n’est parvenue à l’éclipser. Pourtant, elle sont nombreuses celles qui désirent sa place.

D’une certaine façon, Elle s’y trouve déjà. Voilà quelques années maintenant que je l’ai retrouvée, changée, différente, meurtrière sans états d’âme. L’étincelle de vie qui faisait ce qu’elle était a disparu sous une carapace indestructible, celle d’une vampire sanguinaire. Elenna, c’est ainsi qu’elle se fait appeler désormais, occupe la place de mercenaire à mes côtés. Elle m’obéit en tout, fidèle et dévouée, du moins tant qu’elle y trouvera un intérêt. Je suis assez vieux pour savoir que, sans ma fortune, il y a longtemps qu’elle aurait déserté ma cour.

VICTOR PHANTORN

Le roi de l’Amérique du Nord, l’un de mes semblables. Si courtois, si prévenant à mon encontre depuis qu’il sait que je dispose de la faculté de marcher sous le soleil. Allez savoir si nous sommes amis ou ennemis. Je crois que personne ne pourra jamais le dire avec certitude. En attendant, nos affaires communes marchent bien. Bien que je ne résiste jamais bien longtemps à le taquiner, à l’agacer même, veillant simplement à ne jamais franchir le point de non-retour qui verrait l’avènement d’une guerre fratricide qui décimerait ma race sans le moindre doute.

Mais bon, puisque j’ai une chose qu’il veut par-dessus tout, j’ose espérer pour lui qu’il sera suffisamment intelligent pour me prouver qu’il est digne de me rejoindre parmi les élus de notre race. Reste qu’il est possible que je ne partage jamais mon secret, qui peut savoir.

BRAN CORNICK

Qui aurait cru que ce vieux fou de barde gallois et moi serions parvenus à nous apprécier le temps d’une soirée, autour d’un bon verre. De proie, il est devenu un compagnon de beuverie le temps d’une seule et unique nuit. Lui, le Marrok, l’Alpha de tous les Alphas trinquant avec moi, le Roi vampirique d’Océanie, l’Immortel au-dessus de tous les Immortels de par ma capacité à me mouvoir sous les rayons de l’astre solaire. Aucune promesse de quelque nature que ce soit lorsque nous nous séparâmes au petit matin. Une seule et unique rencontre qui est restée gravée dans la mémoire de l’un comme dans celle de l’autre.

Il y a quelques semaines déjà, Bran m’a fait savoir que ma présence était requise à Aspen pour contrôler mes semblables. Il n’est pas de nature de voir un loup et un vampire s’allier. J’ai répondu favorablement à sa requête, sans pour autant donner de date précise quant à mon arrivée sur les terres d’Aspen. Il ne manquerait plus que j’avertisse les miens de cela. Ce qui ne m’a pas empêché de me renseigner sur la situation sur place. Quelque chose me dit que je vais bien m’amuser une fois sur place.

ALLISTAIR BEAUCLAIRE

Seigneur gris de son état, il est celui par lequel tout est arrivé. Il n’y a pas à dire, ce cher Beauclaire n’a pas appris la sagesse durant sa longue vie. Quelle mouche l’a donc piqué pour qu’il en arrive à décapiter un mortel à la vue des mortels ! Bien sur, j’ai suivi le procès comme tout roi qui se respecte, mais son action a été malvenue. Se venger autrement lui était largement possible. Voilà ce que cela donne de donner une enfant à un Immortel. Pourtant, ce n’était pas la première fois qu’il perdait une fille. Il n’a visiblement pas appris de ses erreurs passées. Je trouve cela dommage. Comment je suis au courant ? Allons, voilà des années, des centaines même, que nous nous connaissons. J’étais encore humain à cette époque, c’est vous dire.

Ce n’est que quelque temps après ma transformation en vampire que nous avons conclu un pacte à l’abri de tous, un parce contre nature pour nos peuples respectifs. Tant que ce dernier restera secret, l’équilibre des forces en présence restera stable. Ne comptez pas sur moi pour vous endire plus, cela irait à l’encontre de mes intérêts personnels. Cela dit, ma présence ne manquera pas d’être rapportée à Beauclaire. Qui sait ce qui se passera ensuite...

MERCEDES THOMPSON HAUPTMAN

Une curieuse petite chose qui ne doit d’être encore en vie que par sa nature unique, ainsi que sa relation particulière avec Bran Cornick. Je l’ai rencontrée à Chicago, durant ses études universitaires. À l’époque, je m’ennuyais un peu je dois avouer. J’avais eu l’idée d’aller enseigner l’histoire à de jeunes gens désireux d’assouvir leur soif de connaissances. Dès notre première rencontre, enfin le premier cours dispensé par votre serviteur, j’ai compris qu’elle était autre chose que ce que tout le monde voyait d’elle. Une abomination pour les miens, une curiosité me concernant, une changeuse surtout. Les vampires ont pris soin d’éradiquer les siens lors de leur arrivée en Amérique. Elle a échappé à cette purge que j’ai souvent considérée comme inutile.

Passons. Cette demoiselle, aussi curieuse qu’un pou, a fini par me surprendre un soir alors que je dégustais un excellent crû, un jeune mortel dans la force de l’âge. J’aurais pu la tuer, mais cela m’aurait apporté bien plus d’ennuis que de satisfaction. À la place, nous avons devisé poliment une partie de la nuit, moi curieux de ce qu’elle était, Mercedes intriguée par ma capacité à me déplacer au soleil. Oh, aucun secret n’a été révélé cette nuit-là, mais je garde un bon souvenir de notre rencontre. On prétend que son mari est présent à Aspen, possible qu’elle aussi. La revoir me ferait plaisir je dois avouer.


« Le septième jour, Dieu créa l’homme à son image... »


Magnifique ! Quelle idée merveilleuse ! Voilà un exemple parfait d’un narcissique extrémiste. En revanche, je ne peux que m’incliner devant lui pour avoir pris soin de fournir ma race en nourriture conséquente sans cesse renouvelée. Toutes ces saveurs différentes, aussi multiples que celles du vin, comment y résister ?

Il n’y a qu’Aaron Dahmer pour oser proférer de telles paroles. Cela fait des années que je suis à son service en tant que biographe officiel et il parvient toujours à me surprendre. Me présenter ne servira à rien, vous m’aurez déjà oublié à la fin de ce récit.

« Je ne suis pas mort, j’ai arrêté de vivre. »


Tout vampire naît humain, il ne peut en être autrement. Même Aaron n’échappe pas à cette règle immuable depuis des millénaires. Le futur immortel a vu le jour en Écosse en l’an 855. Il m’a été impossible de trouver la moindre trace écrite de cette naissance, Aaron ayant pris soin de faire disparaître tout ce qui le rattache à son passé humain. Son père était un riche négociant, habile en affaires. C’est lui qui fit entrer sa famille, pourtant roturière à l’origine, dans le cercle très fermé de la noblesse de basse naissance. Rien de bien transcendant il est vrai, mais une marche quasiment impossible à gravir à cette époque. C’est ainsi que celui qui était encore un humain naquit avec un coup de pouce qui allait lui servir durant le reste de son existence. Le jeune Aaron se révéla rapidement un enfant turbulent et capricieux, faute à sa mère qui n’eut de cesse de le couver, refusant que le dernier d’une fratrie de sept ne soit élevé par une nourrice.

À cette époque, chez les parvenus comme se plaisait à les appeler la haute noblesse, paraître était un but commun partagé par l’ensemble d’une même famille. C’était à qui parviendrait à marier l’un de ses enfants avec un parti supérieur à son rang. C’est ainsi que le jeune Aaron vit ses trois sœurs partir pour épouser des hommes dont elles ne savaient rien, juste pour permettre aux Dahmer de se hisser un peu plus dans la société. Le petit dernier apprit donc rapidement qu’il faut savoir duper pour obtenir ce que l’on veut. Il ne résista guère longtemps avant de faire ses propres expériences, tantôt avec ses parents, tantôt avec le personnel de maison. Ses premiers essais se soldèrent par des échecs cuisants, rythmés par les coups de ceinturon de son père. Ces châtiments corporels lui apprirent une chose importante, l’art de la discrétion. Agir oui, le faire vite si possible et toujours s’assurer que plus personne ne puisse lui reprocher quoi que ce soit.

L’année de ses douze ans, son père décida qu’Aaron devait entrer dans les ordres. Le jeune insolent n’en avait pas la moindre envie. Il enviait son frère aîné qui venait de prendre femme et dont l’épouse, riche héritière d’une dynastie, hurlait toutes les nuits sous les assauts de son époux. La fragile créature ayant été élevée pour servir dignement son mari, Aaron profita d’un voyage d’affaires de son père et de son frère pour mettre son plan à exécution. Lorsqu’il apparut, le lendemain matin dans la cuisine, débraillé et en sang, il jura qu’il n’avait pu faire autrement que de céder face à sa belle-sœur. Je vous laisse imaginer le cataclysme qui s’ensuivit. Les parents de la fautive -qui n’avait absolument rien fait- mirent la main au porte-monnaie pour offrir des études au pauvre enfant traumatisé. C’est ainsi qu’Aaron échappa à une vie monacale.

J’ai beau avoir beaucoup de sympathie pour ce cher Dieu, vivre une vie entière à le vénérer, très peu pour moi. Sérieusement, les mortels prient une divinité qui a tout de même fait tuer son fils juste pour asseoir son pouvoir. Un peu violent pour un saint qui prêche le pardon et la non-violence, vous ne trouvez pas ? Non ? Adorables moutons que voilà pour mon garde-manger. Venez, approchez et prions ensemble alors, je vous montrerai le reliquaire qui trône dans ma demeure. Je vous en prie, ma sœur, après vous...

Difficile d’ignorer le drame qui se déroule non loin de moi alors qu’il me faut poursuivre la rédaction de la biographie de mon maître. Veillez à ne pas le regarder se nourrir, il déteste cela et il vous en coûterait la vie.

Suite à cet événement, Aaron se montra assidu aux cours qui lui furent dispensés. Il avait compris que le savoir pouvait être une source de pouvoir inestimable. Aucune matière n’était négligé par ce boulimique de connaissances. Ce ne fut que trois ans plus tard que son destin prit un tournant décisif. Celle par qui la honte était arrivée fut radiée par son premier époux. Aaron attendit d’être en âge pour la réclamer. C’est ainsi qu’il fit son entrée dans la haute noblesse. En évitant une honte sans nom à la famille de sa femme, il se montrait sous son meilleur jour. La pauvre épouse eut tout le loisir de regretter sa nouvelle situation. Terrorisée à l’idée d’être une nouvelle fois répudiée, elle n’eut bientôt plus que l’apparence de son rang, réduite au rang de vulgaire animal de compagnie dont Aaron usait selon son bon plaisir. C’est à cette époque que son père mourut, emporté par la maladie. Aaron prit donc sa part dans la société de la famille. Pendant près de dix ans, il fit en sorte de se débarrasser de ses frères afin de rester le seul maître à bord.

Son existence bascula lors de la réception donnée pour son second mariage, sa première épouse ayant choisi de mettre un terme à son existence pour fuir son calvaire. On plaignit le pauvre homme écrasé par le chagrin et sur qui le sort semblait s’acharner. Aaron attendit une longue année, trop longue à son goût, avant de courtiser une jeunette dont la beauté dissimulait fort bien l’absence d’un esprit vif et curieux. Son apparition capta l’attention de tous les invités. Une femme à la beauté diaphane, cousine de la mariée de ce qu’Aaron savait d’elle, qui éclipsait toutes les autres présentes, faisant même passer la mariée pour une vulgaire souillon. Kennocha Macpherson n’eut qu’à poser le regard sur Aaron pour que ce dernier soit conquis par son regard si particulier. L’année 894 fut LE tournant dans la vie de notre homme.

Les deux amants ne mirent pas longtemps à se vautrer dans la débauche. En présence de Kennocha, Aaron retrouvait une certaine insouciance. Rapidement, il délaissa sa nouvelle épouse, daignant tout juste honorer ses obligations maritales. Malgré tout, sur les conseils de sa maîtresse, il s’obligea à choyer celle qui était délaissée. Une seconde mort par suicide aurait attirée un peu trop l’attention sur lui, ce qu’il ne souhaitait guère. De cette union naquirent deux fils, les seuls connus et reconnus par Aaron. Les deux malheureux ne bénéficièrent malheureusement pas longtemps de la présence de leur mère qui décéda curieusement en l’an 897.

« Le troisième jour, il ressuscita d’entre les morts »


Kennocha était une femme magnifique, ne laissant aucun homme indifférent. La légende prétend même que certains anges ont volontairement brûlés leurs ailes pour obtenir quelques attentions de sa part. Une chose est certaine, la jeune femme avait ce petit plus qui manquait à Aaron, la classe naturelle des aristocrates anglais. Intrigante, courtisane, elle n’avait pas son pareil pour obtenir tout ce qu’elle voulait. A ses côtés, notre homme apprenait à devenir encore plus manipulateur qu’il ne l’était déjà. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était un excellent élève. Et pas seulement dans le domaine de la manipulation d’autrui. Ce que le commun des mortels ignorait, c’était la nature réelle de la demoiselle. Créature ô combien sublime dont le cœur ne battait plus dans sa poitrine, à la peau glacée comme les steppes de la Sibérie, dotée de la grâce des prédateurs. Une vampire en somme. Aaron était tombé sous le charme de la vile créature, se pliant au moindre de ses désirs. À force de persuasion, et d’intrigues dont il commençait à avoir le secret, notre homme parvient à la convaincre de faire de lui un immortel. Voilà ce qui explique le décès curieux de la mère de ses deux fils. Il faut bien se nourrir après le premier réveil.

Il ne suffit pas d’avoir une jolie croupe pour parvenir à me garder. Mené aux portes de la mort par ma créatrice, j’y restais durant trois jours et trois nuits. Je n’ai pu résister à l’envie de faire un clin d’œil à ce cher patriarche qui a offert son fils aux mortels. Ce n’est pas drôle sinon. Revenu à la vie -simple tournure sémantique-, je pris rapidement mon envol, au grand dam de ma chère Kennocha.

Offrez à un homme un pouvoir immense, il n’aura de cesse de le faire fructifier encore et encore. Surtout quand il s’agit d’un joueur pour qui chaque moment passé n’est qu’un simple coup dans une partie d’échecs. Durant deux longues années, les amants terribles se jouèrent de la cour d’Angleterre avant que la femme de l’une des victimes de Kennocha entreprit de faire un scandale en public. Il était temps pour eux de disparaître pour assurer leur sérénité. Leur point de chute ne fut autre que l’Islande. La capitale actuelle, Reykjavik, était alors en pleine expansion. Sous l’impulsion d’un homme, Ingófur Arnarson, des colons s’y étaient installés durant l’année 874. Ce qui en faisait le terrain idéal pour deux vampires assoiffés de jeux et de pouvoir. Que s’est-il réellement passé là-bas, nul ne le sait. La chose étant, c’est seul qu’il fit son retour en Angleterre durant l’année 1050, reprenant rapidement ses habitudes à la cour du roi d’Angleterre, Édouard « le Confesseur ».

« Les dix commandements »


Ce livre m’a toujours beaucoup amusé. Comment une divinité aurait-elle pu transmettre aux hommes des écrits, surtout sur des tables en pierre. Franchement, c’est prendre les mortels pour des idiots. Le plus intelligent dans cette histoire, c’est ce cher Moïse qui est parvenu à berner un peuple tout entier. Dommage que je ne sois pas né à son époque, je suis certain qu’il aurait été un camarade appréciable. Cela étant dit, ces petites phrases résument relativement bien mon existence.

## Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout ##

Si beaucoup se sont demandés ce qu’il est advenu de Kennocha, jamais Aaron ne pris le temps de satisfaire leur curiosité. La seule chose qui soit certaine, c’est qu’elle semble s’être évaporée en Islande. Morte, prisonnière, ayant choisi une autre route, autant de possibilités explorées qui n’ont jamais donné satisfaction jusqu’à aujourd’hui. Ce qui ne semblait pas troubler le moins du monde le vampire qui continuait son œuvre avec une patiente infinie, et un certain goût pour les situations hasardeuses. Qui ne l’étaient jamais en fait. Aaron devint rapidement un maître en l’art de l’illusion. Il suffisait de le penser à un endroit pour qu’il fasse son apparition à un autre. Insaisissable, toujours aussi courtois et galant envers les femmes, il n’hésitait pas à tuer ceux qui osaient encore se dresser sur sa route à cette époque. Depuis, tous sont devenus beaucoup plus méfiants quand il s’agit de s’en prendre au vieux vampire.

Sa rencontre avec la religion prit la forme d’une jeune religieuse venant tout juste de commencer son noviciat. Amusé devant un tel défi -voler l’amour de cette femme pour dieu et le faire sien-, il commença à la fréquenter assidûment. Oh, n’allez surtout pas croire qu’il se la jouait amoureux transi. Bien au contraire même § Il passait des heures avec la pauvre enfant à parler de la grandeur de Dieu sans jamais laisser filtrer la moindre remarque désobligeante. Tant et si bien que l’infortunée commit l’erreur de l’inviter pour la cérémonie de ses vœux. Il vient la prendre en calèche pour la conduire jusqu’à l’église. L’hiver étant présent, il n’eut qu’à convaincre la demoiselle de se rendre avant le lever du jour afin de pouvoir prier avant la cérémonie. Lorsque le prêtre arriva, il trouva le corps de la suppliciée en lieu et place du Christ sur la croix, nue, violée et entièrement vidée de son sang. Elle avait chèrement payé le fait de préférer Dieu à Aaron.

## Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect ##

Après ce malheureux épisode, Aaron fut contraint de s’éloigner quelque temps de l’Angleterre. Il traversa la Manche pour se rendre en France, se faisant passer pour un dignitaire de haute noblesse envoyé en tant que diplomate à la cour du Roi. Il abandonna très vite cette fonction pour devenir l’un des conseillers de Philippe 1er. Voir les humains se battre pour le pouvoir l’amusait profondément. Y participer, très peu pour lui, ou alors pour ajouter le petit grain de sable qui faisait que les rouages d’un plan parfait se grippaient. Durant près de vingt ans, il demeura en France, veillant à ne pas se faire repérer de façon malencontreuse, usant de son charisme, ainsi que de sa fortune personnelle, pour séduire autant les filles de ferme que les femmes bien nées. Lorsque Philippe 1er, après avoir été excommunié, se lança dans les croisades, Aaron prit la décision de suivre les troupes.

Il foula le sol de ce qui allait devenir l’état d’Israël des siècles plus tard en 1094. Curieux, irrespectueux aussi, il entreprit de faire un pèlerinage en terre sainte. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne se fit pas que des amis une fois arrivé à destination. Joueur, il s’invita à une messe durant laquelle il apostropha ouvertement Dieu, le sommant même de descendre sur la terre pour venir discuter avec lui. Je vous laisse imaginer la réaction des fidèles présents qui ne tardèrent pas à hurler à l’hérésie quand Aaron nia ouvertement l’existence d’une entité un rang au-dessus du sien. La chasse à l’homme -parce que les pauvres ignoraient avoir affaire à une créature de la nuit- fut rapidement lancée. Elle ne donna rien, si ce n’est quelques cadavres supplémentaires vidés de leur sang et un profond trouble parmi les habitants. L’église concernée fut détruite pour effacer toute trace du sacrilège et une autre fut reconstruite à sa place, à quelques mètres seulement des ruines de la première. Suite à cet épisode divertissant, Aaron sembla avoir disparu de la surface de la terre. Plus personne n’entendit parler de lui avant l’année 1151.

## Tu sanctifieras le jour du Seigneur ##

Aussi surprenant que cela puisse être, et bien qu’il s’agisse du vampire le moins prévisible qu’il soit, c’est en Australie qu’Aaron réapparaît sans que l’on sache comment il avait fait pour parvenir sur cette terre encore inconnue des Européens. En fait, il avait simplement suivi l’un de ses congénères en ces lieux, le tout premier roi de ce qui allait devenir l’Océanie. Seulement voilà, Aaron avait une idée très précise en s’alliant à ce vampire. Apprendre, encore et toujours, découvrir ce que les autres ignoraient encore. Le pouvoir naît de la connaissance et celui qui dispose du savoir ne peut être abusé. Encore un jeune vampire, il rongeait son frein, se jouant des courbettes à ce roi qu’il ne reconnaissait pas, dupant son monde en fomentant moult complots visant à prendre le pouvoir, détournant les soupçons sur d’autre à chaque fois que cela échouait. Agissant ainsi, il testait encore et toujours la sécurité du roi en place.

Patiemment, Aaron tissait sa toile autour de ce vampire sans ambition réelle. Régner sur une terre où les vampires n’étaient pas légion n’avait rien de stupéfiant. Dans l’ombre, notre cher vampire commença à faire croître la population vampirique, prenant soin de ne pas en transformer un seul personnellement. Ne pas avoir d’attache pour ne pas avoir de faiblesse, voilà ce qu’Aaron avait appris. Il lui fallut près de vingt ans avant de trouver le plan parfait, aux courbes sensuelles, et parvenir à faire tomber le roi en place. À cette époque, la colonie vampirique avait atteint une dimension des plus acceptables. Le jour de Pâques, alors que partout on célébrait la résurrection du fils de Dieu, il mit un terme à cette royauté insipide, prenant les rênes de toute l’Océanie. Sous son impulsion, les vampires devinrent rapidement plus disciplinés, plus aguerris aussi. Dans l’ombre, sachant que le reste du monde ne s’intéressait pas encore à cette terre inhospitalière, votre hôte préparait son entrée en scène. Et, vous pouvez me croire, il allait en laisser plus d’un sans voix.

## Tu honoreras ton père et ta mère ##

N’allez surtout pas penser que je suis un fils indigne ! J’ai toujours eu un profond respect pour mes parents. C’est la raison pour laquelle j’ai pris grand soin de les faire souffrir à l’extrême le jour de leur mise à mort. Qu’ils sachent combien je les ai aimés durant ma vie de mortel. Et à quel point j’avais suivi tous les conseils de mon père en matière d’affaires pour faire fructifier les miennes. En un sens, je les ai remerciés comme je me devais de le faire. Vous pouvez constater que je suis un fils très attentionné à l’encontre des miens.

Je préfère ne pas commenter la façon de voir d’Aaron. Cela risque de me valoir quelques soucis. Fort de son expérience personnelle, le nouveau roi incita ses sujets à faire de même, à se débarrasser de leurs familles humaines. Ainsi, il devenait délicat de trouver une faille dans laquelle s’engouffrer pour les atteindre. À force d’étudier les siens, Aaron avait développé une vision assez particulière de la vie. Et, pour commencer, il exigeait que ses vampires n’aient qu’un seul et unique objectif dans leur existence, le servir. Maintenant qu’il était roi, il n’était même plus envisageable qu’il perde son temps à travailler alors que d’autres le faisaient très bien à sa place. Et, ceux qui refusaient, se voyaient offrir une séance de relaxation, un moment unique au monde : un bain de soleil aux premières lueurs de l’aube. Si son apparence n’avait rien d’impressionnant, ses méthodes eurent vite fait de lui apporter le respect des siens.

Peu à peu, il amena ses sujets à l’honorer lui, plutôt que leurs géniteurs, ceux qui les avaient engendrés. En même temps, Aaron acceptait difficilement ne pas être le centre d’intérêt principal quand il entrait dans une pièce. À mesure du développement de ce continent coupé du monde, le vampire développait ses affaires, ayant compris bien avant l’heure que cela ne ferait que l’enrichir. Habilement, il plaça des pions dans toutes les tribus principales du continent, se servant essentiellement des légendes locales pour y asseoir son autorité. Non qu’il était désireux de se mêler des affaires des humains, mais bien parce qu’il ne pouvait se permettre de laisser passer les opportunités à venir. C’est à cette époque qu’il se sépara de son premier lieutenant, le faisant assassiner pour que nul ne puisse le soupçonner. Le tueur eut le droit à un traitement de faveur, une mort rapide pour éviter qu’il ne parle de trop.

## Tu ne tueras pas ##

Est-il possible de parler de cela en présence d’un vampire millénaire ? Je crains que non malheureusement. Aaron a détourné ce précepte pour le faire sien d’une façon aussi curieuse qu’inattendue. L’un des rois les plus redoutés, si ce n’est LE roi à craindre, n’a finalement tué que peu de ses congénères. Et encore, cela se passait au début de sa seconde vie. Il est plus délicat de vous accuser d’un crime lorsque ce n’est pas votre main qui tenait l’arme qui a servi à le commettre. Cela, Aaron l’a rapidement compris. En séparant les nouveaux-nés de leurs créateurs, il s’assurait de les rallier à sa cause avec bien plus de facilité. Il n’avait pas besoin d’une grande armée, juste une de taille suffisante pour lui permettre de mettre en application la moindre de ses idées, de ses envies aussi.

À l’aube du XIVème siècle, Aaron finit par se trouver à la tête d’une centaine de vampires qui lui étaient tous dévoués. Au point qu’ils n’auraient pas hésité une seule seconde avant d’aller prendre un bain de soleil si leur roi le leur avait ordonné. Il était fin près pour la suite de son destin. Cela prit, au départ, l’apparence d’expéditions menées par les hommes pour coloniser ces terres hostiles. Sauf qu’elles appartiennent à Aaron, à personne d’autre. Cela explique sûrement qu’il aura fallu plus de quatre siècles aux européens pour parvenir à leurs fins. Avec nombre de morts, de naufrages aussi, les richesses étant spoliées par les vampires. Officiellement, Aaron n’a jamais donné un tel ordre. Non, il s’est contenté de le suggérer à ses plus proches vampires. Ainsi, malgré sa montée en puissance, les autres régents vampiriques ne le prenaient guère au sérieux. Sans savoir que cette façade de roi nonchalant dissimulait un redoutable prédateur.

## Tu ne feras pas d’impureté ##

Son empire en ordre de marche, Aaron pouvait désormais se consacrer aux relations diplomatiques avec les autres royaumes connus à travers le monde. Évidemment, on le toisa de haut. Après tout, il ne possédait qu’une terre stérile qui n’avait pas encore profité de l’essor occidental. En cela, le roi d’Océanie ne leur donnait pas entièrement tort. Seulement, contrairement à ses pairs, il en connaissait le potentiel mieux que quiconque. Avec un soin particulier, Aaron choisissait ceux de sa race qui pouvaient vivre après avoir été crées. Aucun ne devait sortir du rang, il en allait de sa volonté. Bon nombre des nouveaux-nés n’eurent pas le loisir de profiter de leur nouvelle existence. Là où d’autres se contentaient de tenir le compte des naissances, lui avait fait le choix de créer une race sans la moindre trace de déviance. Il lui importait que tous ceux qui lui devaient obéissance soient aptes, en toute circonstance, à le servir.

C’est ainsi que l’on put assister à l’un des premiers génocides sur terre, bien que ce dernier se passa loin des yeux des mortels. Certains vampires eurent la stupidité de vouloir s’y opposer. Cela ne provoqua que leur chute, Aaron ne laissant personne se mettre en travers de sa route. L’arrivée des premiers hommes, principalement des colons espagnols, permit de diversifier les activités du vampire. Sa connaissance des affaires lui permit, rapidement, de mettre la main sur des fortunes colossales, par le truchement de mariages soigneusement arrangés. Se jouant aussi des colons portugais et néerlandais, Aaron eut, à une époque, pas moins de cinq épouses. Loin des pays colonisateurs, il ne lui était guère difficile de conserver le contrôle. Pour chaque femme, il trouva un arrangement avec l’un ou l’autre des peuples vivant dans les archipels. Ainsi, il pouvait continuer à posséder une terre que d’autres tentaient encore de contrôler. Il ordonna même que certains chefs arborigènes puissants soient changés afin de garantir leur fidélité.

Voyez-vous, pour diriger un peuple, il faut savoir ce dont il a besoin pour se développer sans pour autant en arriver à détruire son héritage culturel. Avec les indigènes, il suffisait simplement d’empêcher l’arrivée des colons, porteurs de maladies, pour préserver la pérennité de leur race. Dans certaines tribus, de nos jours, je suis considéré comme un dieu vivant et adoré comme tel. Une fois par an, une vierge est même sacrifiée en mon nom. Parfois, je fais d’elle une vampire, parfois non.

## Tu ne voleras pas ##

Est-il seulement possible de prendre une chose n’appartenant à personne et d’être accusé de vol ? Allons, chacun de nous ne possède sur terre que le corps dans lequel il est venu au monde. Le reste, ce n’est qu’un simple folklore inventé pour que les humains trouvent une raison valable à leur existence. Ce ne sont que de vulgaires insectes qui ne font que passer. Qu’importe qu’ils prétendent posséder un bien. Une fois morts, tout ceci n’a plus le moindre sens.

La notion de propriété est assez particulière chez Aaron. Comme tous les immortels, il a tendance à croire que sa longévité lui permet bien plus de choses que les mortels. En cela, toutes les races se ressemblent. S’il s’était octroyé la possession de l’Océanie, un vieux loup ferait bientôt de même avec une partie du territoire américain, dans une région appelée le Montana. Au regard des immortels, ils ne volent pas, ne spolient pas. Ils ne font que prendre ce qu’il est censé leur revenir de droit de part leur nature, quelle qu’elle soit. Aaron avait décidé de s’installer dans une partie de monde vierge de toute occupation. Autant dire que l’arrivée successive des colons eut le don de l’agacer, parfois sérieusement même. Certes, aller contre l’évolution de l’humanité n’était pas envisageable, mais tout de même ! Les plus virulents de ces humains connurent d’atroces souffrances sous ses tortures. Apprécier les mortels pour leur qualité nutritive ne l’empêchait nullement d’en sacrifier quelques-uns pour montrer qu’il demeurait LE roi. Ce ne fut qu’à la fin du XVIIIème siècle que le vampire finit par comprendre qu’il devait agir de façon plus discrète. Renouant avec ses racines à l’arrivée des colons britanniques, Aaron y vit aussi un moyen de se déplacer de nouveau à travers le monde. Pour cela, il lui fallait un navire. Et, qui dit navire, dit armateur. Cette fois, notre cher ami ne s’embarrassa guère pour mettre la main sur une manufacture dans son ensemble. Il se contenta d’en tuer le propriétaire avant de la déclarer sienne. Quelques fous tentèrent bien de s’y opposer, ils moururent tous dans des circonstances troublantes. Mais, n’allez surtout pas lui parler de vol, il vous répondrait qu’il n’a fait que prendre ce qui ne pouvait plus être au mort.

## Tu ne mentiras pas ##

Les vampires ne mentent pas, ils ne font que travestir la vérité. Demandez à un garou si vous ne me croyez pas, même les loups sont bien incapables de dire si un vampire ment ou non. Sans compter que le gentleman que je suis ne s’abaisserait jamais à faire une telle offense à l’assistance venue pour m’écouter.

Mentir non, travestir la vérité, voilà bien un domaine dans lequel Aaron est passé maître. Ce qui n’est pas connu n’est pas condamnable, c’est son credo. Non qu’il craigne le jugement des autres -il s’en moque surtout- mais simplement parce qu’il préfère conserver une réputation qui fait de lui un roi que peu prennent au sérieux. D’ailleurs, bon nombre des siens pensent qu’il ne marche pas au soleil, mettant cela sur le compte d’une fable montée de toute pièce pour se faire plus important qu’il ne l’est réellement. Et, les rares qui le savaient ne risquaient pas de se hasarder à aller le crier sur tous les toits. Aaron gardait cet effet de manche pour les grandes occasions.

C’est au début du XIXème siècle qu’Aaron entendit parler de cette légende qui brisait l’influence néfaste du soleil sur les vampires. Il n’y prêta guère beaucoup d’intérêt au départ. L’homme, celui qui colportait cette rumeur un peu partout, était un sorcier de bas étage avec peu de pouvoirs, comme souvent chez les mâles de toute façon. Pourtant, piqué au vif, et parce qu’il s’ennuyait un peu à ce moment précis, Aaron le fit capturer et transporter jusqu’à sa demeure en Australie. Le voyage fut long pour le mortel. Plusieurs mois au fond de la cale d’un bateau avant de croupir dans une geôle humide, plongée dans le noir. Aaron l’y laissa durant de longues semaines avant de lui porter un intérêt poli.

## Tu n’auras pas de désir impur volontaire ##

Cet épisode marqua le début d’une quête qui allait se révéler longue et ardue pour Aaron. Ayant subtilisé un vieux manuscrit dans les affaires du sorcier, il commença à chercher la personne capable de le traduire. La patience n’étant pas de mise vu la supériorité qu’une telle chose lui offrirait, Aaron lança ses mercenaires un peu partout sur la planète. Et, lorsque l’un d’entre eux ramena une enfant en guise de traductrice, le roi le tua après l’avoir longuement torturé. La fragile enfant, dont l’âge n’excédait pas douze ans ne l’était pas tant que cela en définitive. Zythãå était une chamane, une sorcière puissante, élevée par les siens pour protéger son peuple. Seul son jeune âge l’empêchait de pouvoir nuire à un vampire. Conscient d’avoir trouvé celle qu’il lui fallait, Aaron en fit son esclave personnelle. Ses proches conseillers ne voyaient pas d’un bon œil cette nouvelle lubie, surtout qu’aucun d’entre eux ne connaissait la véritable raison des recherches d’Aaron.

Il fallut deux longues années pour briser la volonté de Zythãå et la voir abdiquer face à Aaron. C’est le moment que ce dernier choisit pour en faire une femme. Si, à notre époque, cela choque, ce n’était pas le cas à ce moment-là, les filles étant vendues très jeunes comme épouses. En attendant, Aaron finit par obtenir ce qu’il désirait, la traduction du texte ancien. Juste après, il brûla le manuscrit afin que nul autre que lui ne puisse y avoir accès. Seulement voilà, entre savoir ce dont il avait besoin et le trouver, il y avait un large fossé. Fossé infranchissable malgré tous ses efforts. Ce qui, chose naturelle, déclencha une période de violence chez Aaron qui dura autant que la guerre de 100 ans. Durant cet interlude, il est impossible de quantifier le nombre de massacres commis par le roi d’Océanie. Des villages entiers furent rasés de la surface de la terre, des femmes violées puis mises à mort, des enfants éventrés, enfin tout ce qui permet à un vampire de se défouler. Même les animaux n’échappèrent pas à cette folie. C’est après l’un de ses massacres qu’il rencontra son premier garou, une louve au pelage fauve. Il la traqua durant des semaines avant de parvenir à la capturer. Ce qui se passa entre ces deux-là est si ignoble, immonde, enfin tout ce que vous voulez, qu’il vaut mieux que personne ne le sache. Tout ce qu’il y a à savoir, c’est qu’il abandonna un cadavre sanguinolent dont la fourrure avait perdu toute sa splendeur. Et dont certaines blessures étaient suffisamment explicites pour avoir une idée assez précise de ce qu’Aaron lui avait fait endurer.

## Tu ne désireras pas injustement le bien des autres ##

Il n’en demeurait pas moins qu’Aaron comptait bien parvenir à ses fins. Conscient que sa quête risquait fort d’interférer dans les affaires de son royaume, le vampire se raisonna durant quelques décennies. Sans pour autant abandonner son projet. C’est en 1872 qu’il parvint à trouver la première pièce du puzzle. Une chevalière ciselée surmontée d’une étoile, ancienne, fabriqué dans un alliage impossible à déterminer. Pour cause, il était l’œuvre d’une fae. Rien de bien voyant cela dit, ce qui contrastait ouvertement avec le style vestimentaire habituel d’Aaron. Qu’importe, le vampire savait désormais que sa destinée était en marche. Certes, il devait encore réunir certaines choses, mais désormais, il était sur la bonne voie. Et c’est là que la situation se compliqua une nouvelle fois. Pour la suite, Aaron avait besoin d’une sorcière puissante. Et il savait parfaitement où trouver une telle créature.

Katell était belle comme un ange, mais son cœur avait la noirceur des ténèbres. Puissante sorcière, elle appartenait à un vampire depuis sa plus tendre enfance. Ce dernier, conscient de son potentiel, l’avait enlevée à sa famille, l’élevant comme sa fille, s’arrangeant pour qu’elle développe ses pouvoirs en temps et en heure. Comment Aaron est parvenu à la prendre à son service, cela reste un mystère pour tous. La seule chose qui soit certaine, c’est que son précédent propriétaire disparut de la surface de la terre. Ceci étant, Katell devint rapidement l’agneau favori du vampire. Il la ramena avec lui en Australie, l’installant comme une reine à ses côtés.

Elle était mienne ! Pas sienne ! Katell ne devait appartenir à nul autre que moi. Qu’importe la façon dont je l’ai acquise, sa valeur ne pouvait être appréciée que par mon inestimable personne.

Cinq années plus tard, Katell lui offrit son Graal. En cette année 1881, Aaron fit sa première sortie à la lumière du jour depuis des siècles. Ce qu’il ressentit fut indescriptible. Le pouvoir que lui donnait cet avantage, quant à lui, allait faire bien des dégâts dans les siècles qui allaient suivre.

« La Boite de Pandore »


Ne me demandez pas le prix qu’il m’a fallu payer pour obtenir ce que nul autre vampire avant moi n’était parvenu à faire. Si j’avais su... je l’aurais tout de même fait. Croyez-moi, Katell s’était bien gardée de me prévenir. Certes, elle m’avait parlé de souffrance, mais pas au point de me faire regretter mon immortalité, c’est certain. Une fois acquis que je pouvais me passer de ses servies, j’offris à Katell une mort digne de la sorcière qu’elle était, longue, douloureuse, violente. Elle morte, tous les écrits concernant le rituel brûlés, aucun autre que moi ne pourrait désormais s’élever à mon niveau. J’étais devenu le plus puissant des Immortels, celui qui se trouve au-dessus de tous les autres, qu’importe la race.

Frustré durant des siècles de n’avoir pu profiter de toutes les richesses de notre monde, Aaron n’eut de cesse de rattraper le temps perdu dans les années qui suivirent. Il papillonnait de cour royale en cour royale, fréquentant les grands de ce monde comme les simples paysans, se déplaçant au gré du vent et de son humeur. L’Angleterre, l’Espagne, le Chili, l’Argentine, autant de pays qu’il se plut à visiter jusqu’à en connaître les moindres recoins. L’Amérique du Nord aussi où Aaron allait faire une rencontre surprenante dans un coin perdu du Montana. La ville, il ne s’en souvient pas. Ce qu’il n’a jamais oublié cependant, c’est ce vieux barde gallois qui avait réussi à captiver son attention, qui l’avait régalé de sa musique dans un pub sans grande prestance. Le chanteur, quant à lui, avait toutes les raisons de ne pas apprécier la présence d’Aaron dans son auditoire. Normal pour un loup-garou en présence d’un vampire cela dit. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse être, ces deux-là finirent par passer le reste de la nuit à discuter comme deux vieux amis autour d’un bon verre. Entre Aaron, vieux vampire marchant au soleil, et Bran Cornick, vieux loup et marrok actuel, Qui est le plus vieux des deux ? Allez donc savoir !? Voilà longtemps maintenant qu’ils cachent l’un et l’autre soigneusement leurs âges respectifs. Toujours est-il que, lorsqu’ils reprirent chacun leur route, sans que la moindre goutte de sang n’ait été versée. Ce qui, à l’époque -et même encore aujourd’hui- relevait du miracle, les deux races se vouant une haine réciproque. Aaron reprit ses voyages tout en gérant les affaires de son royaume d’une main de maître. Jusqu’à cette fameuse soirée qui allait marquer un tournant dans la vie du vieux vampire que plus rien ne parvenait à surprendre avec l’âge.

1914, la première guerre mondiale n’en était qu’à ses balbutiements et ce cher Aaron avait jeté son dévolu sur la Russie, sur l’entourage du Tsar, un homme prétentieux dont le pouvoir vivait ses dernières heures. Aaron se présenta sous l’identité d’Alexei Stakanov pour approcher celui qui dirigeait la Russie d’une main de fer. Invité à une soirée comme peu savaient encore donner, Aaron se distinguait par son aisance naturelle, par sa prestance aussi. Tant et si bien qu’il en arriva à éclipser le Tsar lui-même. Jusqu’à ce moment précis où une fillette, plus vraiment une enfant mais pas encore une femme, ne trouva rien de mieux que d’entrer en collision avec le vieux vampire. Anastasia. Aussi belle qu’effrontée, aussi hautaine que l’Immortel et pourtant si frêle, si fragile, terriblement mortelle. De simples mots prononcés d’un ton agressif qui firent sourire Aaron. Curieusement, il se créa une étrange alchimie entre ces deux êtres que tout opposait. Le temps d’une soirée, Aaron retrouva une certaine insouciance, s’amusant même à jouer des tours aux convives pour divertir la jeune Anastasia. En quittant la réception, Aaron se fit la promesse de faire d’Anastasia sa promise. Malheureusement, les temps troublés que vécut la Russie quelque temps plus tard le priva de cette simple joie. Ce qui plongea Aaron dans une rage qui se révéla dévastatrice pour tous ceux qui eurent le malheur de croiser sa route. D’autant plus que la guerre mondiale lui offrit un maximum de discrétion. Sans relâche, il la chercha jusqu’au début de la seconde guerre mondiale. Avant de revenir à des occupations plus terre à terre, comme la gouvernance de son royaume. Royaume qui prenait de l’ampleur à mesure que les siècles passaient, jusqu’au point d’attirer l’attention -sérieuse cette fois- des autres souverains.

Dans les années qui suivirent son retour en Océanie, la rumeur enfla au point que certains commencèrent à se poser des questions. Un vampire marchant au soleil, cela demeurait contre nature pour beaucoup. Aaron s’en amusait. Lui, qui avait toujours fait brûler vif ses ennemis, mettait désormais un point d’honneur à se tenir non loin d’eux quand le soleil les caressait de ses rayons. Les autres ne purent que constater que le vieux vampire ne mentait pas. Cette faculté lui permettait de se déplacer à sa guise, de surprendre ses congénères durant leur sommeil diurne. Autant de choses qui firent sa réputation d’Immortel parmi les immortels. Aaron gagna la reconnaissance de ses pairs, mais commença aussi à susciter bien des jalousies. Certains n’hésitaient pas à venir se courber devant lui dans l’unique espoir qu’il leur confie son secret, qu’il leur permette de se libérer du joug du soleil. Inutile de préciser que le vampire se moquait ouvertement d’eux, les faisant languir sans jamais accéder à leur demande. Au lieu de cela, Aaron leur faisait toucher du doigt leurs propres faiblesses, jouant habilement une vaste partie d’échecs à l’échelle mondiale. Ne jamais faire quoi ce que ce soit qui puisse déclencher une guerre fratricide, mais toujours n’en faire qu’à sa tête, telle était sa vision des choses. Combien d’entre eux ont eu envie de le tuer ? Tous sans la moindre exception. Il faut tout de même préciser qu’Aaron, non content de paraître pour un oisif à qui tout souriait, prenait un malin plaisir à visiter le monde alors que les rois vampires devaient se contenter de leurs royaumes et de vulgaires voyages nocturnes. Insatiable, boulimique de connaissances, Aaron emmagasinait une quantité astronomique de connaissances en tout genre au fil des ans. Parfois, il revenait en Amérique, cherchant ce vieux barde gallois dont il avait gardé un excellent souvenir.

Son dernier séjour en Amérique du Nord correspond aux années 2000. Cela faisait quelque temps déjà qu’une rumeur insistante lui était parvenue aux oreilles, l’existence d’une changeuse encore en vie et protégé par le marrok lui-même. De ce que savait Aaron, cette race avait pourtant été exterminée lors de l’arrivée des premiers vampires sur le sol américain. Renseignements pris, c’est tout naturellement qu’il décida de se faire engager comme professeur en histoire à l’université de Chicago, ses informateurs lui ayant signalé la présence de la dite changeuse. Il sut, dès son entrée dans sa classe, qui était Mercedes Thompson. Force lui fut de constater qu’il y a avait bien encore une changeuse en vie. Impétueuse, intellignente, mais aussi curieuse comme un pou, voilà ce qu’était cette jeune demoiselle dont le regard insolent l’amusait beaucoup. Il fallut peu de temps à Aaron pour se rendre compte que la jeune femme se méfiait de lui. Pourquoi, il n’en avait pas la moindre idée. Toujours est-il que Mercedes commença à s’intéresser un peu trop à son auguste personne pour qu’il n’y prenne pas garde. Engagé uniquement pour un semestre, Aaron savait que le temps lui était compté pour en apprendre plus sur elle. Aussi, quand elle finit par le surprendre, une nuit, alors qu’il dégustait un bon repas, il ne résista pas à l’inviter à finir la soirée en sa compagnie. Cela dit, il ne la consomma pas, d’aucune manière que ce soit. Lorsqu’il quitta le sol américain, il se promit de garder un œil sur cette demoiselle unique en son genre. Ce qu’il fit et c’est, il faut bien le dire, avec une certaine surprise qu’il apprit, de longues années plus tard, le mariage de cette dernière avec l’alpha des Tri-Cities. Aaron vous le dirait mieux que moi, les coyotes ne sont jamais là où ils sont supposés se trouver. Il conserve néanmoins une bonne impression de cette rencontre aussi surprenante que lui ne craignant plus les rayons du soleil.

De retour en Océanie, Aaron apprit une nouvelle en laquelle il ne croyait plus. Anastasi, SON Anastasia était vivante ! Enfin, façon de parler vu qu’elle était devenue une vampire et se faisait désormais appeler Elenna Varden. Qu’importe, apprenant sa condition de mercenaire, il ne résista pas longtemps avant de louer ses services. Il avait laissé une enfant, il retrouvait une femme dont la noirceur de l’âme n’avait plus rien à voir avec cette ingénue insolente qui avait fait battre son cœur mort voilà près d’un siècle. S’allouer ses services fut aisé, il lui suffisait de payer pour cela. Et, sa fortune étant ce qu’elle est, nul ne pouvait rivaliser avec la somme qu’il lui offrait. Les premiers temps furent délicats à gérer. Surtout quand Aaron réalisa que la vampire avait occulté son passé humain entièrement. Bien décidé à lui rendre une part de son insouciance d’antan, il entreprit donc un travail de longue haleine pour réveiller sa mémoire. On ne peut pas dire que les résultats furent à la hauteur de ses attentes. Ce qui n’empêcha pas Elenna de devenir une excellente servante, loyale, prête à exécuter le moindre de ses ordres sans jamais discuter ce dernier. Aaron n’a pas renoncé à en faire sa promise pour l’asseoir à ses côtés sur le trône. Mais il cache bien cette information afin que nul ne puisse s’en servir pour le mettre à mal. Aux yeux de tous, Elenna n’est qu’une vampire parmi tant d’autres. En privé, l’histoire est toute autre. Aaron n’ignore pas que la vampire souhaite, comme tant d’autres, pouvoir de nouveau marcher sous le soleil. Qui sait, il lui offrira peut-être ce cadeau un jour... Mais, en attendant, il se contente de sa simple présence à ses côtés. Après tout, il dispose de l’immortalité pour parvenir à ses fins.

« Les sept péchés capitaux d’Aspen Creek »


Le vieux barde a fait appel à moi pour modérer mes congénères qui semblent avoir décidé de prendre sa ville pour un terrain de jeux. J’ai fait le choix de répondre à son appel. Me voici donc en route pour le Montana, en plein hiver, et j’espère bien trouver une boisson digne de ce nom dans ce pays. Elenna me rejoindra plus tard, elle œuvre pour moi en ce moment sur un autre coin de la planète. D’ailleurs, il est peut-être temps de parler des forces en présence, non ?

Ah oui, j’ai assommé mon biographe, il commençait à m’ennuyer sérieusement. Demain, je le saignerais sans doute un peu, histoire qu’il ne perde pas sa motivation. Enfin reprenons et voyons ce qui peut correspondre à chacun.


## Orgueil ##

Victor en premier lieu, ce cher roi de l’Amérique du Nord. J’apprécie nos rencontres, surtout celle où je me fais un malin plaisir à lui faire miroiter la possibilité de me rejoindre dans le cercle restreint de ceux qui ne redoutent plus les caresses de l’astre solaire. Il ignore comment je suis parvenu à ce résultat. Mais il ne fait l’ombre d’un doute qu’il sera prêt à tout pour ne plus se sentir inférieur à mon auguste personne. Qui sait le prix que je pourrais exiger pour lui offrir cette sensation si particulière pour un vampire.

## Avarice ##

Je suis avare et je ne m’en cache nullement. Il m’a fallu des siècles pour bâtir mon empire, pour faire en sorte que ses fondations soient les plus solides possibles. Et, croyez-moi, cela n’a pas été de tout repos. Je ne vois donc pas la moindre raison qui ferait que j’envisage de partager mes riches avec autrui. J’estime que chacun doit gagner son dû par le biais de son labeur.

Quant à mon bien le plus précieux, je ne suis pas prêt de m’en séparer. Je le garde jalousement dans un endroit où personne ne songera à venir le chercher, pour peu que son existence soit connu des miens, chose dont je doute fortement.


## Envie ##

Il n’y a que ces loups pour oser prétendre qu’ils pourront vivre au grand jour. Je ne les blâme pas pour penser une telle chose. Mais, après avoir vu ce qu’a donné la révélation des faes, je me demande bien quel intérêt ils trouvent à prendre le risque de se voir parqués comme des animaux sauvages. Enfin, que voulez-vous, convoiter ce que les autres ont est une faiblesse typiquement humaine, et les loups sont à moitié humains, il ne faut surtout pas l’oublier. Leurs envies le sont aussi de fait. Elles les mèneront à leur perte.

## Colère ##

Beauclaire et les siens, j’ignore s’ils sont sur place, mais il faut admettre que décapiter un humain en pleine rue était, sans le moindre doute, la dernière chose à faire. Je comprends aisément la raison de son geste, mais ce dernier révèle aussi une faiblesse parfaitement exploitable pour prendre le dessus sur ce fae dont la puissance n’est plus à prouver. Possible que je me décide à nourrir sa colère pour voir ce que cela donnera ensuite.

## Luxure ##

Quoi de mieux qu’un moment plaisant en charmante compagnie ! On prétend que les louves ont leurs chaleurs, comme leurs cousines grises. Qui sait, je vérifierais peut-être ce détail une fois sur place. Certes, il me faudra composer avec le vieux barde, mais il me connaît, il sait bien que je ne prendrai jamais le risque de faire du mal à l’une de ses femelles. Notre entente est fragile, mais elle me plaît. Tout comme les courbes sensuelles des femmes, courbes dont je me nourris aussi souvent qu’il m’est permis de le faire.





Dernière édition par Aaron Dahmer le Mer 2 Sep - 13:11, édité 50 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 17:53

Puisque c'est si gentiment demandé *ramène son popotin*

Bienvenue... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sage Carhardt"Patron, la lune c'est du gruyère?"
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 3281

Age du personnage : 33/150 ans
Grande Révélation :
  • Pour


Avatar : Michelle Monaghan
Crédits : Avatar : Moi-même - Gif : sublime-michelle.tumblr

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 17:56

Hooo un nouveau cadavre welcome et bon courage pour ta fiche Wink



Comme vous avez de Grandes Dents
C'est pour mieux te mordre Mon Enfant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 18:00

Quel accueil charmant ! What a Face

Nerea, consentiriez-vous à m’offrir votre gorge ?

Sage, un cadavre certes, mais qui se fera une joie de venir vous saluer lorsque l'astre solaire sera à son zénith.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aydan SkylerLouveteau Forever
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1781-aydan-skyler http://wildwide.forumactif.com/t1790-aydan-skyler


Solde : 637

Age du personnage : 26 ans d'apparence mais 34 ans réellement
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : D'une taille respectable sans pour autant être massif, il possède un pelage gris avec de légers reflets roux. Son museau ainsi que ses pattes sont blanches. Ses yeux sont couleur ambre.
Emploi/loisirs : Retrouver la grande louve noire qui l'a Changé.
Humeur : Amoureux et de plus en plus apaisé

Avatar : Tyler Hoechlin
Crédits : avengedinchains
Louveteau Forever

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 18:03

Oh de la viande morte !

*Éternue à cause de son allergie*

Bienvenue parmi nous Razz



AYDAN SKYLER
“L'homme qui a une bonne compagne est la plus heureuse des créatures de Dieu. Le solitaire doit être bien misérable, sa seule chance est d'ignorer ce qu'il perd.” Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 18:07

Que voilà une allergie fort intéressante ! Twisted Evil

Merci de cet accueil fort instructif, Aydan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sage Carhardt"Patron, la lune c'est du gruyère?"
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 3281

Age du personnage : 33/150 ans
Grande Révélation :
  • Pour


Avatar : Michelle Monaghan
Crédits : Avatar : Moi-même - Gif : sublime-michelle.tumblr

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 18:15

*Garde un pieu dans son sac à main*



Comme vous avez de Grandes Dents
C'est pour mieux te mordre Mon Enfant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 19:00

Bienvenue Badass Vampire!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 20:08

Badass ? Nullement jeune mortelle, simplement en avance sur mon temps, rien de plus.

Merci pour cet accueil !

*tend un pieu en argent à Sage d'une main gantée*

Je vous en prie, ma chère Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamara NejariEnjoy !
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1951-tamara-nejari http://wildwide.forumactif.com/t1983-tamara-nejari#78348


Solde : 404

Age du personnage : 28 ans d'apparence / 56 réel
Grande Révélation :
  • Pour

Ton loup : Courte sur patte avec une fourrure grise et miel bien épaisse. Des yeux dorés très expressifs.
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Reporter animalier
Humeur : Curieuse

Avatar : Shelley Conn
Crédits : Ia-media et Fremlin (DA)
Enjoy !

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 20:09

Bienvenue à Aspen

Les vampires commencent à affluer en masse en ce moment Surprised


Même immortel il faut profiter de la vie qui nous a été offerte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 20:42

Rassurez-vous, belle enfant, mes prédécesseurs ne sont que de simples agneaux Cool

Merci pour l'accueil !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 21:11

*Mode Shaneah on*

Welcomeeeeeeeeee, comme je suis contente de voir ce personnage interprêté, je sens qu'il va mettre de l'ambiance à Aspen :p.

En tout cas si tu as besoin de quoique ce soit n'hésites pas :p

    Pour bien commencer


    Avatar 200*320 tu mettras...
    Remplir tous les champs tu devras...
    Surveiller ton orthographe tu feras...
    Avoir lu et compris le règlement tu auras...
    Rester crédible tu devras...
    A faire appel au staff tu n'hésiteras pas...
    T'amuser tu ne manqueras pas...


    Bon jeu et bon courage à toi...

*Mode Shaneah Off*

*Mode Elenna ON*

Mon roi, vous avez donc décidé de votre rendre par vous-mêmes à Aspen. A quoi donc vais-je bien pouvoir vous servir à présent ? Vous êtes fort capable de vous débrouiller par vous-même. A moins que vous n'ayez quelques proies de choix à me proposer ?

Welcommeuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Mer 12 Aoû - 21:40

Quel accueil ! Ravi que mon arrivée te fasse un tel effet, Shaneah. En même temps, il ne peut en être autrement Cool

Elenna, ma douce amie, ma confidente, venez donc me rejoindre à Aspen, je suis certain de vous trouver une occupation digne d'intérêt à vos yeux Wink


Merci à toi pour cet accueil !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bran CornickWolf Within
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t233-bran-cornick http://wildwide.forumgratuit.org/t266-bran-cornick


Solde : 8258

Age du personnage : 1500 ans/20 d'apparence
Grande Révélation :
  • Pour

Ton loup : Loup de taille moyenne, gris aux yeux dorés, bout de la queue blanche
Maitre/Esclave : -
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Marrok d'Amérique du Nord
Humeur : Grrrrrrrrrr

Avatar : Bradley Cooper
Crédits : gif will tippin et avatar google
Wolf Within

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 13 Aoû - 6:19

Salut vieille branche! Ca fait une paie qu'on ne s'est pas vu! Si tu as besoin d'un guide à Aspen, je suis là... Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 13 Aoû - 16:51

Bran ! Vieille canaille ! J’espère qu'il y a au moins un bar convenable dans ta ville, histoire de parler du bon vieux temps autour d'un verre ! Wink


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aydan SkylerLouveteau Forever
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1781-aydan-skyler http://wildwide.forumactif.com/t1790-aydan-skyler


Solde : 637

Age du personnage : 26 ans d'apparence mais 34 ans réellement
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : D'une taille respectable sans pour autant être massif, il possède un pelage gris avec de légers reflets roux. Son museau ainsi que ses pattes sont blanches. Ses yeux sont couleur ambre.
Emploi/loisirs : Retrouver la grande louve noire qui l'a Changé.
Humeur : Amoureux et de plus en plus apaisé

Avatar : Tyler Hoechlin
Crédits : avengedinchains
Louveteau Forever

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 13 Aoû - 18:19

Deux ancêtes qui se retrouvent, ça promet mdr



AYDAN SKYLER
“L'homme qui a une bonne compagne est la plus heureuse des créatures de Dieu. Le solitaire doit être bien misérable, sa seule chance est d'ignorer ce qu'il perd.” Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 13 Aoû - 19:41

Un vampire qui marche au soleil... Fallait-il vraiment que tu viennes jusqu'à Aspen? *n'a pas une super bonne idée préconçue des vampires*

Bon courage pour ta fiche, néanmoins! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 13 Aoû - 20:21

Oh ce vampire a l'air sympa ! xD

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Ven 14 Aoû - 11:23

Les ancêtres, comme tu dis si bien Aydan, pourraient avoir bien des choses à t'apprendre Smile

Russel, mon vieil ami Bran m'a gentiment invité à venir passer quelque temps sur ses terres. Mon éducation m'interdit de refuser une telle proposition. Mais, n'ayez crainte, je suis certain que, si nos routes se croisent, vous trouverez le moment aussi plaisant qu'instructif Cool

Mercedes, quelle curieuse créature que voilà ! Il faut absolument que nous prenions le thé, charmante dame, histoire que vous me contiez votre vie et que vous m'éclairiez sur votre nature aussi rare que particulière Smile

Merci à vous pour l'accueil !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 12:48

Bonjour, bonjour !

Mon biographe montrant quelques signes d'anémie (sans doute parce que son sang est un nectar merveilleux What a Face ), je crains ne pouvoir achever le récit de ma vie dans les temps.

Je viens donc mander un délai pour achever mon ouvrage Cool


Plus sérieusement, vu le personnage et son importance, la fiche n'avance pas à un rythme qui me permette de tenir le délai des 10 jours pour la finir. Le staff, gentil, adorable, compréhensif (non, non, je ne fais pas de lèche-bottes bebe ) aurait-t-il la gentillesse de m'accorder un délai ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 13:25

S'est si gentiment demandée :p. De combien de temps as-tu besoin ?

love love love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 17:48

Hum... je dirai 4 à 5 jours supplémentaires me seraient nécessaires study


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 19:03

Jusqu'au 5 septembre ça te convient ? Ca te laissera un peu de marge si tu veux ^^

love love love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aaron DahmerNemo propheta in patria sua
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t2161-aaron-dahmer http://wildwide.forumactif.com/t2176-aaron-dahmer#85266


Solde : 625

Age du personnage : la quarantaine visuellement mais plus d'un millénaire en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Il a l’apparence d’un vieux barde gallois avec lequel j’apprécie discuter autour d’un bon verre
Maitre/Esclave : Un bel agneau libre nommé Théodora
Localisation : Ici et là, selon le moment et mon envie
Emploi/loisirs : Je fais fructifier mes investissement, ou du moins, certains s'y emploient à ma place
Humeur : Taquine, espiègle, un brin sadique aussi

Avatar : Robert Downey Jr
Crédits : Google
Nemo propheta in patria sua

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 19:50

Ce sera parfait ma chère Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   Jeu 20 Aoû - 20:21

Si gentiment demandé ce ne peut qu'être accordé :p


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aaron Dahmer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron Dahmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aspen Creek: The Wild Wide :: Le début de la danse :: Les Premiers Pas :: Nos Habitants :: Vampires-
Les Tops Sites:


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION | TITOP | FILET DU DIABLE
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit