Un nouveau contexte arrive pour le forum et toutes les évolutions qui vont avez. En cas de volonté d'inscription merci de contacter le staff. A très vite...

Partagez | 
 

 When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Sam 20 Juin - 16:57

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Parlementer est déjà un exercice difficile en soi. Alors, quand vous avez une oméga en face de vous, cela relève de la diplomatie pure et dure. Enfin, Xin a fini par céder. Je ne vais pas dire qu’elle était ravie d’apprendre que je voulais me rendre à Billings pour m’assurer de certaines choses, mais elle a compris que cela revêtait une importance particulière pour moi. En même temps, on ne peut pas dire que mon dernier séjour dans cette ville s’est déroulé pour le mieux. Une manifestation, des retrouvailles, une louve et une humaine rousse, et voilà que deux cadavres plus tard, j’ai basculé aux portes de la folie. J’ai bien conscience qu’y revenir ne sera pas simple à gérer. Seulement, je ne peux faire autrement. Je dois m’assurer que personne ne puisse me pister jusqu’à Aspen maintenant que je suis revenue dans la ville qui m’a vue naître. J’ai donc pris la route, en bus, voilà maintenant deux jours. Deux longues journées à chercher, à recouper les différentes informations que je suis parvenue à glaner dans des lieux où aucune fille de mon âge n’irait sans raison valable. À un détail près, je ne suis pas une proie facile. Je le sais et j’ai prévu de quoi me défendre si besoin est. Il ne m’a fallu que quelques heures pour obtenir des infos concernant la jeune femme que j’ai tuée. Une sorcière, pas forcément mauvaise, mais pas adepte de la magie blanche non plus. Cela ne soulage en rien ma conscience, mais c’est toujours ça de pris vu la situation. Comment la Noire s’est débrouillée pour m’atteindre par contre, je n’en sais toujours rien. Xin a parlé d’illusion magique, je la crois. Bien que cela ne me suffise pas comme explication. Je ne peux occulter l’état mental dans lequel je me trouvais quand j’ai pris la décision de venir à la manifestation anti-faes.

Un détour par la ruelle, le jour de mon arrivée, m’a permis de découvrir l’autel improvisé à la mémoire des deux « victimes ». Comme si Mike en était une ! Ce fils de p... n’a eu que ce qu’il méritait. En attendant, j’ai pu identifier deux nouvelles recrues de The Order, c’est une bonne chose. Malheureusement, l’organisation va avoir moins de difficultés à recruter des volontaires maintenant. Et, quand on connaît sa puissance de feu, il y a de quoi faire des cauchemars toutes les nuits. Il m’arrive d’en faire, certains souvenirs remontant à la surface depuis quelques jours. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. Je dois me rappeler d’un maximum de détails pour pouvoir faire en sorte que nul ne puisse nuire aux loups-garous. Il n’en reste pas moins qu’en parler avec ma compagne n’est pas à l’ordre du jour. Je sais qu’elle ne me jugera pas, mais je n’y arrive pas tout simplement. Je ne veux pas qu’elle sache ce que j’ai été, ce qu’ils ont fait de moi, même si c’est en partie un échec puisque je me suis retournée contre The Order. Tant que je ne suis pas certaine qu’ils ne disposent pas d’un moyen pour me récupérer, de gré ou de force, je préfère opter pour la prudence. Et cela commence par une limitation de mes sorties à Aspen, bien que cela me coûte de ne plus arpenter les grands espaces qui entourent la ville. Surtout que je surveille un nouveau venu depuis notre rencontre, Russel Frazier. Pour l’heure, il n’a rien fait qui justifie que je le balance à Bran, mais cela peut arriver. Et savoir un agent du gouvernement présent me hérisse le poil. Surtout un ancien des Forces Spéciales. Pas le genre de type qu’il faut prendre à la légère surtout, sinon on ne reste pas longtemps en vie. Mes pensées me ramènent à Xin et à son besoin d’appartenir à une meute. Je sais qu’elle a pris contact avec un certain Adam Hauptman, l’alpha des Tri-Cities. Il semble que leur rencontre se soit bien passée, mais elle ne m’enlèvera pas de l’esprit que ma présence à ses côtés la dessert dans sa recherche. Quel alpha prendrait le risque de l’accepter en sachant que je ne suis jamais loin d’elle... Je l’ignore et cela me ronge de l’intérieur par moment. Je chasse, provisoirement, ces idées noires de mon esprit afin de pouvoir me concentrer pleinement sur la raison qui m’a amenée jusqu’ici.

Ici, c’est un entrepôt abandonné, un peu trop « propre » pour que cela soit logique. J’ai fini par apprendre que les meneurs de la manifestation y avaient installé leur QG, soit disant pour être en sécurité et loin des « monstres ». L’endroit est surtout parfait pour retenir captifs des individus sans se faire repérer selon moi. J’ai passé la nuit à surveiller l’endroit, histoire de m’assurer qu’il est vide, avant de m’y aventurer. Arme au poing, je progresse en silence, veillant à ne pas me faire repérer si quelqu’un est présent. Je ne suis pas venue avec des idées pacifistes, autant ne pas me voiler la face. Je sais que si je tombe sur l’un des membres de l’organisation, il mourra. Non, je ne suis pas devenue une tueuse sanguinaire et sans le moindre état d’âme. Je ferais juste ce qui doit être fait si j’y suis contrainte. Ni plus, ni moins, et cela relève de ma décision de toute façon. Bon, monter un escalier rouillé sans bruit, c’est quasiment impossible. Ma progression est lente, je suis à l’affût de la moindre présence. Arrivant sur le plateau supérieur, je constate que les lieux sont vides, certainement depuis la manifestation en fait. Je me détends légèrement avant de ranger mon arme. De toute façon, il ne me faudra pas longtemps pour la reprendre en main en cas de danger.

D’un seul regard, j’embrasse l’ensemble de l’endroit. Des cages sont encore présentes dans un coin, sans doute en argent pour contrôler les faes qui avaient été faits prisonniers. Visiblement, les « locataires » ont quitté les lieux précipitamment. La mort de Mike est sans doute à l’origine de leur départ. C’est ainsi que le groupe fonctionne. Une action, un mort et tout le monde plie bagages sans poser de questions et le plus vite possible. Et comme à chaque fois, personne n’est revenu pour faire le ménage. Ce qui est une excellente chose en définitive. Je vois, ici et là, des traces du passage des flics, mais sans plus. Les autorités ont certainement concentré leurs recherches sur le « tueur de la ruelle ». Pour avoir lu certains articles, je sais que les humains ont très mal digéré le fait que deux d’entre eux meurent de la sorte. Les faes, ce n’est pas grave mais eux ! Franchement, l’humanité me désespère parfois, souvent même. Soupirant doucement devant autant de bêtise, je continue le tour du propriétaire. Mon sourire revient en découvrant des documents abandonnés sur une table, enfin ce qui s’y apparente le plus. Pour n’importe qui, cela ressemble à des gribouillis d’enfant. Sauf quand on sait les lire. Je ne suis pas venue pour rien. Sans perdre de temps, je fourre le tas dans mon sac à dos, je les lirai une fois de retour à Aspen. Possible que cela n’apporte rien, mais je connais assez l’organisation pour savoir qu’ils préparent toujours un coup d’avance pour passer le temps. Et, même si ces documents concernant la manifestation, ils m’apprendront de qui était vraiment présent ce jour-là. Ce qui est toujours bon à prendre. Même à retardement. En attendant, je dois au moins reconnaître qu’ils avaient choisi l’endroit parfait pour s’installer. L’apport de lumière naturelle est suffisant pour se passer d’électricité. Pour le reste, je sais comment fonctionnent les groupes envoyés en mission ainsi. Cela ne me surprend donc pas de me retrouver dans un lieu aussi spartiate. Nul besoin de confort et, de toute façon, cela nuit à la vigilance imposée. Sans compter que la configuration des lieux leur permettait de s’entraîner sans avoir besoin de sortir. Mike était à la tête de ce groupe, il a fait en sorte de disposer d’une base de repli sans la moindre faille.

Un journal attire mon attention. Enfin, un torchon plutôt vu qui l’a écrit. Le »Humans First », bien connu des Chasseurs, n’a pas fait dans la dentelle. Je secoue doucement la tête en lisant les lignes concernant le « pauvre » Mike. Si j’avais voulu le torturer, il serait encore en vie, vous pouvez me croire. Et, en la matière, il était largement plus doué que moi. Je chiffonne le journal avant de le lancer au loin. Cela m’informe au moins d’une chose, personne n’a pris le risque de dénoncer un autre Chasseur. Parce que oui, Mike semblait persuadé que je viendrais. Il a eu raison, mais je ne lui ai guère donné le temps de s’en réjouir. Et vu que j’ai utilisé sa méthode pour le flingue, d’autres savent qui est son assassin. Par contre, le trouver ici implique que d’autres avant moi sont venus ici après la manifestation. Pourquoi, je l’ignore et surtout, amis ou ennemis, la question demeure. J’ai brusquement l’impression d’être observée. Portant mon arme à la ceinture, ma main se pose dessus par automatisme alors que je pivote pour tenter de voir si je suis seule ou non. Je me fige en découvrant l’inconnu. Depuis quand est-il là ? Je suis certaine de n’avoir perçu aucun bruit avant. Ce qui n’annonce rien de bon. Je fixe l’homme, silencieuse, avant qu’une sensation désagréable ne me parcourt. Et merde, c’est un loup. Et, vu la présence qu’il renvoie, c’est un dominant. Mes muscles se détendent sur l’instant pendant que j’écarte doucement les bras. Impossible de passer pour inoffensive, surtout armée, mais au moins, je peux lui faire comprendre que je ne compte pas initier l’affrontement. Mes prunelles dévient sur un point situé à hauteur du sol, histoire de ne pas l’agacer plus que de raison. Immobile, j’attends de voir ce qui va se passer, espérant juste que l’odeur de Xin me permettra d’éviter le pire. Ce qui ne m’empêche pas de me demander ce qu’il vient faire ici au passage. J’ai ma petite idée sur le pourquoi du comment cela dit. Il a suivi la même piste que moi. À moins que Bran ne se soit décidé à éradiquer les chasseurs avant que ces derniers ne puissent passer à l’action.Reste que je ne l’ai jamais vu à Aspen, mais il peut être arrivé durant mon absence aussi. Une autre option étant qu’il soit mandaté par une autre meute pour faire le ménage et donc identifier les membres du groupe qui est intervenu. Reste qu’une alliance entre The Order et Bjorn Campbell, l’organisateur de la manifestation semble se dessiner peu à peu. Ce sont mes anciens « camarades » qui ont capturé et gardé les faes, j’en suis certaine. Mais c’est l’autre crétin qui les a exposés à la vue de tous. Possible que ce loup ait suivi cette piste, tout simplement. Trop de questions et pas assez de réponses, sans compter que j’ignore toujours depuis quand l’inconnu me suit. Et surtout, s’il sait qui je suis...





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.


Dernière édition par Aya Cross le Jeu 13 Aoû - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Mar 23 Juin - 23:42

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Quand les événements se sont déchaînés à Billings, entre les meurtres à la chaîne, les disparitions, les manifestations tournant au cauchemar, et autres joyeusetés toutes plus terribles les unes que les autres, le monde a su ce que les autorités ont autorisées les médias à diffuser. Soit beaucoup de visuel, et très peu d'infos. Tout est contrôlé, dosé, soigneusement donné quand autre chose peut contrebalancer. Quand on regarde dans une direction, on ne s'occupe pas de ce qui se passe ailleurs n'est-ce pas ? Pourquoi se préoccuper des enfants soldats en Afrique si l'on a un scandale people ici ? Cette technique a prouvé son efficacité plus d'une fois, et se trouve toujours valable aujourd'hui. En tant que surnats nous devons préserver les nôtres en cachant notre nature, notre façon de vivre, en dissimulant les preuves même de notre existence. Nous transformons nos actes et la réalité que les humains voient comme l'on change de corps pour revêtir la peau d'une bête.

Les Faes sont les plus doués pour ça, avec leur glamour et leurs charmes, ils envoûtent, effacent les mémoires, implantent de nouveaux souvenirs sans même ciller. Les vampires ne sont pas non plus mauvais à ce jeu, hypnotisant leurs victimes et rentrant dans leur esprit pour en faire ce qu'ils veulent. Les loups n'ont pas ce pouvoir. Mais notre cohésion et notre discrétion fait que nous avons à notre disposition des personnes pouvant gérer à tous les niveaux ce qui se rapporte à notre image. Nous avons des policiers qui sont sur les lieux du crime avant tout le monde, des experts dans les labos, des médecins, journalistes, avocats...et étant consultant en sécurité pour le gouvernement, j'ai moi aussi mon rôle à jouer quand il s'agit de préserver le secret de notre nature. Je déteste devoir couvrir la barbarie de l'un des nôtres qui a laissé la bête prendre le contrôle et assouvir sa faim sur des humains. Mais ce sont des cas isolés qui ne méritent pas de causer la traque de tous les autres loups.

N'ayant pu me rendre sur les lieux lors des différents événements, j'ai néanmoins été tenu au courant de leurs évolutions. La réunion avec Bran, Charles et Mercy nous a permis de mettre en commun les informations, et surtout de découvrir une liste de noms et d'informations extrêmement détaillées sur des personnes sans aucun doute impliquées dans tout ça. Nous n'avons pu forcément relier chaque nom, mais c'est une piste de départ pour comprendre les dessins des sorcières et cibler des loups qui pourraient volontairement ou involontairement envenimer le conflit au point de menacer notre exposition. Les sorcières sont très secrètes et si isolées qu'elles partaient être un mythe jusqu'à ce que l'une d'elle n'agisse et ne sème le chaos. Nous savons peu de choses sur elles, rien sur l'étendue de leurs pouvoirs. Mais on a apprit qu'elles pouvaient soumettre un loup, le détacher de sa meute et le plier à leur sombre volonté. C'est une possibilité terrifiante. Pour éviter ça, nous devons nous regrouper, et supprimer toute trace de notre implication.

C'est pourquoi je suis ici aujourd'hui. Même si Billings est grosso modo à deux jours de route de Aspen, il y a beaucoup trop de choses qui mènent ici et de façon très embrouillée pour que les surnats n'y soient pas mêlés. Je veux m'assurer de recueillir tout ce qui pourrait nous lier à cet endroit, et surtout de voir si je peux trouver plus d'infos sur les chasseurs et autres parties impliquées.

Dans les lieux qui reviennent sur nos différents rapports, il y a notamment un entrepôt, isolé comme il se doit, déclaré vide, mais notifié comme étant le lieu de rassemblement des manifestants les plus virulents. Des humains extrémistes qui n'ont pas vraiment apprécié la découverte de créatures pas vraiment humaines...les vampires s'incarnant dans les cauchemars depuis la nuit des temps ont déjà créé une sacrée brèche malgré la fascination morbide que certaines personnes ressent envers eux. En se dévoilant ils ont mis tous les surnats sur le fils, suggérant que si leur existence est réelle, que s'ils l'ont caché depuis le début de l'humanité, eh bien, tout est possible. Que les histoires que l'on raconte aux enfants, les fables que l'on se transmets, sont potentiellement vraies. Que le monstres ne se cachent pas dans les placard ou sous les lits, mais chez nous, ressemblant à n'importe qui, vivant comme n'importe qui. Ou presque. On épie son voisin, on refuse aux enfants d'aller jouer chez leurs amis par soupçon.

Et peu à peu les choses prennent une ampleur qu'on ne peut plus contenir. Le dégoût m'assailles quand je pénètres sur les lieux. Ils sont encore saturés d'odeurs diverses. Je doutes de pouvoir en démarquer certaines, mais s'ils n'ont pris aucun soin même élémentaire à correctement nettoyer les lieux, je trouverais peut être des choses utilisables. Le bâtiment est ouvert aux quatre vent et porte les traces des investigations policières. Cela m'étonne qu'il n'aient pas condamnés les lieux. Prudemment je m'y engouffres, le corps contracté, je ne suis certainement pas le seul qui veut des réponses.

Il y a de tout ici, quelques mobiliers abandonnés, des tiroirs ballant, leur contenu répandu. Je jettes un coup d'oeil aux papiers, les feuilletant rapidement à la recherche de noms, comptes bancaires, rapports. Il n'y a rien évidemment, aussi je replaces tout pour continuer mon investigation. Mon loup se hérisse devant les cages. Je ne m'en approches pas, il est plus que probable qu'elles soient en argent et elles sont certainement maintenant aussi imprégnées profondément de la peur et de la colère des faes qui y ont été retenus vraisemblablement. Un malaise sourd s'empare de moi. Que des humains aient pu séquestrer des créatures aussi habiles et puissantes que des faes est bien la preuve qu'ils disposent d'armes et de connaissances dont nous n'avons aucune connaissances. Et le fait qu'ils ne cherchent pas à effacer leur actions prouve d'autant plus qu'ils n'ont pas peur. Ils cherchent peut être même à nous attirer, comptant sur notre colère pour que l'on courre à notre perte avec les nôtres.

Alors que je tâtes les murs à la recherche de compartiments, ou accès dissimulés, une présence attire mon attention. Humaine, mais plus que ça aussi. Son énergie est vibrante, presque électrique. En me concentrant sur cette présence je parviens à la localiser et me diriges sans un bruit dans sa direction. C'est une femme. Jeune d'apparence, mais certainement plus âgée en réalité qu'elle ne le paraît. Armée, attentive à ce qui l'entoure elle fouille les lieux avec précision, semblant savoir ce qu'elle cherche. Son odeur me perturbe. Ainsi que sa façon de bouger. Elle est entraînée. Elle devait faire partie des personnes dont ont parlé les Cornick ou Mercy. Bien que je ne sois pas venue dans l'idée d'interroger quelqu'un, il serait idiot de laisser tomber cette possibilité.

Je me figes ou je suis, et graduellement laisses mon loup effleurer la surface de mon corps, onduler sous ma peau, prêt à bondir si besoin. Mon pouvoir enfle aussi autour de moi. Non agressif et contenu, mais assez présent pour que cela alerte cette personne sur ma nature si elle est sensible à ce genre de choses. Ce qui ne tarde pas à être le cas. Elle réagit vite portant la main à son arme en me découvrant, puis écartant les bras et déviant le regard pratiquement aussitôt après. Ce n'est pas un comportement naturel observé par instinct, mais quelque chose qui tient de la survie. Cependant cela m'intrigue et me pousse à me rapprocher. Je restes prudent, elle est armée et dispose surement de lames que je ne vois pas. Je sais que son petit gabarit ne veut rien dire. Et pour qu'elle observe le comportement d'un loup soumis face à un dominant, elle a côtoyé certains d'entre nous.

Quelque chose en elle est saisissant, mais m'échappe encore. Elle est humaine mais avec du sang de créature, disposant au moins de la faculté de sentir les loups. Elle porte d'ailleurs l'odeur d'une louve sur elle. Mais elle a une aura de danger qui fait gronder mon loup à l'intérieur. Finalement à quelques mètres d'elle et à contre jour je m'arrêtes de nouveau.

-Qui êtes vous, et que faites vous sur ces lieux ?



   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Mer 24 Juin - 10:23

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Chasser, trouver, éradiquer... S’il est une chose dont je peux aisément me souvenir de mon passé, c’est bien de cela. Sauf que je ne l’utilise pas contre les garous, mais contre d’autres chasseurs comme moi. Oui, je doute que cela était prévu au programme. Mais voilà, je fais rarement ce que l’on attend de moi et mon caractère naturellement rebelle se charge de foutre un joyeux bordel dans ma vie. Je n’ai pas appris à plier, du moins pas de moi-même, juste à résister, à encaisser et à tuer aussi malheureusement. Donner la mort fait partie de ce que je suis. J’ai eu beaucoup de mal à l’accepter. C’est chose faire désormais. Même si ôter la vie me déplaît toujours autant, cela m’évite de longues nuits peuplées de cauchemars en tout genre. Et, quand on a négligé ses temps de repos comme moi récemment, c’est appréciable. Pour le moment, ce sont mes anciens « camarades » que je traque. Après la manifestation de Billings, je sais que leur force de frappe est en ordre de marche. Et je doute qu’il soit possible de l’arrêter. Je peux toujours essayer de limiter les dégâts mais, une fois les loups révélés, la chose tiendra de l’utopie. Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour provoquer le plus de catastrophes possibles pour nuire aux garous. Bien sur, je ne prétends pas pouvoir les arrêter, je ne suis pas stupide non plus. Mais je sais comment ils fonctionnent. Et cela, je peux en parler à qui de droit. Quand j’aurais trouvé le courage de l’affronter par contre. Avec un peu (beaucoup?) de chance, il aura eu la clé et saura déjà à quoi s’attendre en grande partie. Les renseignements absents, je les connais. Ils sont dans mon cerveau, bien à l’abri. Il existe des choses auxquelles il vaut mieux ne pas donner de support physique. Pour le moment, l’urgence est ailleurs de toute façon. Le bâtiment dans lequel je me trouve a servi de base pour les membres du commando venu à Billings. Un commando oui, pas le groupe dans son intégralité. Et, pour mener une telle action, pas des novices non plus. Le groupe de Mike, le plus radical, le plus entraîné et le plus extrémiste aussi. Preuve en sont les cages qui ont servi à contenir les faes avant de les jeter en pâture à la foule. Rien que d’y penser me fait gronder intérieurement. Les Surnats ne sont pas des enfants de chœur, j’en conviens. Mais de là à les percevoir uniquement comme des dangers potentiels, il y a un pas que je me refuse à franchir.

Mon inspection aurait pu se dérouler sans heurts, aurait dû se dérouler ainsi en fait. Les membres de l’organisation ne revenant jamais sur leurs pas, je savais courir un risque minimum en venant. Même les forces de l’ordre n’ont fait qu’un passage de convenance. Je n’aime pas ça. Cela signifie que la police devait être de mèche avec le nommé Bjorn Campbell. Ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir. Pour une raison que j’ignore, il y a toujours un grain de sable qui vient se foutre dans les rouages de la machine. À force, cela finit par devenir désespérant. En l’occurrence, cette fois, il a l’apparence d’un garou bien plus dominant que ceux que j’ai croisé les derniers temps, hormis Charles et Bran bien entendu. Il émane de lui une autorité naturelle qui doit être prise en compte si je ne veux pas finir en charpie. Quelque chose me dit que les garous vont être moins diplomates désormais avec les chasseurs. Ce qui ne va pas forcément arranger mes affaires. Hors de question de chercher l’affrontement, c’est perdu d’avance. J’opte pour une posture soumise, même si cela ne demeure que de l’apparence. En le faisant, je sais aussi que je l’informe de ma connaissance des loups, ainsi que de sa nature. Les questions vont tomber, c’est inévitable. Mais il vaut mieux cela qu’un combat que je suis certaine de perdre. Immobile, je l’observe se déplacer, approcher, scrutant la moindre trace d’attaque imminente, même si cela reste difficile à identifier avec certains. Génial, un ancien militaire. Ou quelque chose dans le style. J’esquisse un sourire en le voyant stopper sa progression. Bien vu mais, en tir instinctif, je fais mouche à tous les coups, même sans avoir un visuel parfait de ma cible. Je m’en colle une mentalement. Ce n’est vraiment pas le moment de songer à une méthode de riposte. Je sais trop ce que cela implique chez moi. Il est hors de question que je perde mon calme. Encore moins que mon humanité, pour le peu dont je dispose, se fasse la malle et laisse entrevoir le chasseur de façon trop visible. J’esquisse un sourire à ses questions. Visiblement, il ignore qui je suis. Bonne ou mauvaise chose, cela reste à définir.


Veuillez m’excuser mademoiselle, je ne voulais pas vous faire peur. Je me présente... Ah non, ce n’est pas au programme, désolé.

Mon entrée en matière peut surprendre, mais c’est ainsi. Bon, il me reste à espérer que ce garou a un minimum d’humour, sinon je vais me retrouver coller au mur avec force. Je profite de la table derrière moi, enfin de ce qui fait office de bureau, et m’y assoie tranquillement. Ne croyez pas que cela me rende moins réceptive à une riposte éventuelle par contre, ce serait faire erreur. Tête penchée sur le côté, je jugule rapidement mon besoin de protéger ma compagne. Xin m’avait prévenue, en présente d’un autre loup, il ne serait pas loin, même en dehors de sa présence. Pas question que celui qui me fait face prenne cela pour de la défiance à son encontre. Ne pas avoir peur est une chose, laisser filtrer une méfiance accrue en est une autre, bien plus dangereuse et nuisible à la discussion de surcroît.

Aya Cross.

Voilà pour qui je suis. Le reste, je n’ai guère envie de m’expliquer sur le pourquoi de ma présence ici. Trop inconnues dans l’équation, la première étant de savoir si tous les loups de la région ont été mis au courant de mon coup d’éclat durant la manifestation. Cela, je l’ignore. Et, même si Bran a pris connaissance des renseignements contenus dans la clé, il n’est précisé nulle part mon appartenance à l’organisation. Non, même si le fait que je sois parvenue à réunir autant de données peut amener à se poser certaines questions. Pour l’heure, personne, hormis Xin, ne sait d’où je viens réellement. Et ma compagne ne va pas aller le crier sur tous les toits. Surtout que j’ai veillé à lui en dire le moins possible, autant pour me protéger d’un passé douloureux, que pour éviter de lire dans son regard l’horreur que pourrait provoquer une telle révélation. Je préfère mettre en application son enseignement, même si plier face à un loup est toujours aussi délicat pour moi. Mon calme demeure ma meilleure arme qui soit par contre. Tant que je le conserve, je suis en mesure de modérer mes propos, d’ajuster mon comportement à mon interlocuteur.

Je suis venue faire ce qui doit être fait et qu’un loup ne doit absolument pas faire avec la révélation à venir, sous peine de déclencher la fureur du marrok.

Comment ça je ne suis pas censée être au courant ? En un sens, c’est la vérité. Mais difficile pour moi d’ignorer une chose qui va bouleverser la vie de Xin dans les mois à venir. Même si elle ne se révèle pas, il ne fait aucun doute à mes yeux qu’il lui faudra gérer certains loups plus prompts à montrer les crocs qu’à user de diplomatie. Chose que je comprends parfaitement. Il n’y a qu’à regarder l’endroit où je me trouve en ce moment pour avoir des envies de meurtres à l’encontre de certains. Je ferme les yeux un court instant, histoire de verrouiller la haine que je porte à l’organisation. Je sais qu’elle peut être perceptible par celui qui me fait face. J’aimerais autant éviter la chose. Même si ma stabilité est de retour, je suis loin de ma compagne. Et elle et moi ignorons si mon état est réellement revenu à la normale.

Puis-je au moins savoir à qui je fais face ? Pour le reste, j’ai déjà une assez bonne idée de la raison de votre présence en ces lieux.

Un nom me permettrait sans doute d’avoir une meilleure idée de qui il est, d’où il vient aussi s’il fait parti des loups répertoriés par mes soins. Sinon, j’aviserais.





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Dim 28 Juin - 15:02

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Etre ici dépend à la fois de mes capacités et responsabilités d'Alpha, ce qui signifie que je dois laisser le loup faire surface et utiliser ses sens et son instinct, mais aussi de mon rôle en tant qu'ancien militaire. C'est assez conflictuel dans un sens. Le loup voudrait raser les murs, gratter le sol, déterrer les cadavres qui sont certainement pas si loin et pas si décomposé non plus certainement. Il voudrait marquer de ses griffes et de ses crocs ce lieu maudit pour qu'aucun des siens n'y approche. L'absence de sa meute le fait d'ailleurs souffrir. C'est comme un tiraillement qui lance, et qui pulse au fur et à mesure que les preuves s'accumulent. Les sentiments forts exacerbent toujours la venue du loup et son besoin d'avoir les siens. Le besoin d'aller chercher Mercy se fait sentir également. Si le loup se trouve dans une mauvaise situation, alors sa compagne est en danger, et c'est extrêmement difficile de continuer alors que tout me pousse à rebrousser chemin jusqu'à la sécurité de notre maison et le réconfort de sa présence. Mais je suis aussi un ancien militaire qui a eu la discipline enchaînée au corps. Il est évident que je ne peux en aucun cas respecter les procédures ici, et j'ai intérêt à ne pas laisser de traces que des humains pourraient relever. Mais je suis méticuleux et j'ai déjà une idée de ce que je cherches.

Rapidement je catalogues les yeux du regard, nul besoin de prendre des photos que nous avons déjà, mais je retiens les détails qui pourraient nous rapprocher des responsables de ce massacre. Pour le moment nous avons des noms en pagailles, certains liens et rôles, mais la plupart de nos informations sont inutilisables. On ne se mêle pas des affaires humaines tant qu'ils ne nous menacent pas. Et les chasseurs ont réussis jusqu'à présent à limiter leurs nombres et cacher leurs agissements. Ils n'ont jamais vécus jusqu'à un âge avancé, mais la plupart ont décimés bon nombre de surnats avant qu'on ne les traque à leur tour. Cette communauté, ce groupe est toute une organisation, avec une existence réelle mais falsifiée, ce qui leur a permis d'être sous nos yeux tout en étant hors de portée. Et vu les dégâts qu'ils ont créés, ils ont trouvés un moyen d'avoir accès a une puissance de feu phénoménale, ce qui veut dire qu'ils ont non seulement de nombreux membres, mais aussi certainement des appuis puissants parmi le gouvernement et les autorités policières et militaires.

En parlant de puissance de feu, la demoiselle que je viens d'intercepter est équipée clairement pour avoir le plus de possibilités au niveau armement. La rapport taille poids et nombre d'armes est assez impressionnant surtout en tenant compte qu'elle a du en dissimuler une partie. Ca et sa réaction instinctive face à ma présence lui donne tout de suite l'étiquette "chasseuse". Mais n'ayant pas encore prit une balle je suppose qu'elle doit être une alliée en quelque sorte. Elle est seule également, et après un moment je comprends que j'ai déjà senti son odeur sur Xin et que c'est celle de l'oméga que je sens sur elle. Et ça ce n'est décidément pas le genre de bonnes nouvelles que j'aime. Même si cela confirme l'idée qu'elle puisse être de nos alliés. Les omégas sont des êtres d'exception, vraiment à part dans leur comportement et leurs interactions avec les autres, il est très rare d'en rencontrer et encore plus qu'ils trouvent leur âme soeur vu la complexité de leur dualité naturelle. Mais quand il le font c'est toujours surprenant et détonnant. Charles nous avait convaincu qu'il vivrait en solitaire toute son existence, plus loup qu'homme et se suffisant à lui-même, jusqu'à ce qu'il tombe sur Anna. Et finalement quand on voit leur association, ce n'est pas si illogique que Xin ai pu choisir cette chasseuse. Bran doit donc savoir qui elle est et dans quelle mesure on peut lui faire confiance. Mais en attendant je suis seul juge de la situation, alors autant me montrer plus prudent que pas assez. Mercy ne me pardonnerait pas de revenir amoché.

Elle ne tarde pas à répondre à ma sommation avec un ton aussi incisif que moqueur. Je grognes sourdement, pas assez fortement pour que le son soit réellement audible, je tiens à garder les choses sous contrôle, mais elle devrait le sentir. Entre loups ça se ressent comme un crissement d'ongles sur un tableau noir, un avertissement tacite. Je hausses un sourcil et lui laisses la parole, espérant que je n'ai pas à en venir à de l'intimidation pour qu'elle me réponde. Elle n'est visiblement pas effrayé, prenant le temps de se jucher sur la table avant de me donner son nom. Cette manoeuvre est intelligente. En plus de ne pas attirer l'attention du loup qui est proche, elle bénéficie aussi de l'appui de la table pour rouler et se cacher derrière si il me prenait l'envie de bondir.

Je relèves qu'elle ne m'a pas donné réponse à toute ma question, mais elle n'a pas besoin de le faire. Son nom conforme mes suppositions. Chasseuse, mais plus tout à fait de surnat. Selon Bran elle chasse à présent les siens. Si cela peut paraître difficile à croire, son lien avec Xin tend à prouver que ses intentions sont à présent de protéger les miens et non pas de les abattre. Même si j'aimerais bien savoir ce que les siens ont pu lui faire pour qu'elle se retourne contre eux, les trahisse et les traque. Car c'est certainement ce qu'elle fait ici également, cherchant des preuves, des traces, préparée de plus à devoir non seulement se battre, mais même certainement à tuer.

-Aya Cross. Votre nom semble être mêlé à tous les événements. Et personne ne semble réellement savoir à quel camp vous appartenez, ou du moins ou va votre allégeance. Je suis Adam Hauptman, alpha des tri-cities.

Je n'en ajoutes pas plus. Elle sait ainsi mon identité, et je n'ai pas le moindre doute qu'elle a beaucoup plus d'informations sur moi que je n'en trouverais sur elle, même en cherchant de façon poussée avec mes accès professionnels. Elle continue dans les sarcasmes m'agaçant plus qu'autre chose. Je ne sais pas ce qu'elle s'attend à gagner en me provoquant ainsi.

-Vous faites montre de beaucoup d'arrogance pour quelqu'un qui joue entre les camps.

Surtout que si les informations que j'ai pu voir sur elle sont exactes, elle a provoquée des pertes conséquentes un peu partout, et n'est clairement pas étrangère au reste des affaires nébuleuses. Vu son âge apparent, elle est impliquée certainement depuis des années. Son potentiel de destruction me paraît énorme, tout autant que son potentiel d'informatrice à vrai dire.

Je finis par me rapprocher, saisissant une chaise retournée sur laquelle m'assoir, lui prouvant ainsi que je ne tenais pas à l'attaquer. Et puis on pourrait en avoir pour un bon moment, si on fait tous deux preuve de bonne volonté.





   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Dim 28 Juin - 21:44

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Certaines personnes gagnent à être connues. C’est le cas de ma compagne. En sa présence, je sais désormais qu’il m’est possible de juguler cette fureur qui m’a habitée durant des années sans que je ne le réalise réellement. Me trouver loin d’elle fait revenir le risque que mon contrôle m’échappe de nouveau. Je n’ai d’autre choix que de prendre ce risque. Même si je me doute bien que les loups sont déjà aux fesses de mes « anciens camarades », il est évident qu’ils vont avoir du mal à les localiser, même avec les informations contenues dans la clé. Je les connais bien mieux qu’eux. Je sais quoi chercher, où le faire et comment traduire tout ce que je vais trouver comme informations diverses. Mes investigations auraient pu se dérouler sans heurts, mais non, j’ai de la visite. Un loup, un dominant, pas un enfant de chœur si je me fie à sa façon de se comporter, habitué à donner des ordres. Comme tous les dominants cela dit. Voilà au moins une donne que j’ai assimilée dans son intégralité. J’ignore s’il m’a vue récupérer les papiers par contre. Possible que oui. Tant qu’il ne pense pas que je suis venue faire le ménager pour effacer les traces des anciens locataires, tout ira bien. Surtout que, pour le moment, l’inconnu ne semble pas décider à me sauter à la gorge, même s’il m’est difficile d’ignorer que ma façon de lui répondre l’agace. Et pas qu’un peu. La sensation d’être passée au grill s’impose de plus en plus à mon esprit. Pour le moment, être assise sur la table me convient. Pas en posture d’attaque tout en gardant la possibilité de me soustraire au loup en cas de danger. Même si je sais que cela ne sera que temporaire. Je ne possède ni sa force, ni sa rapidité. Même si je travaille tout cela avec ma compagne. Pas pour rendre plus efficace face à un garou, mais Xin semble persuadée que c’est à ce prix que plus rien ne pourra venir mettre à mal mon esprit, pas même cette maudite sorcière. Quand le loup prend de nouveau la parole, il m’est difficile de dissimuler ma surprise. Adam Hauptman, l’alpha que Xin a rencontré pour intégrer sa meute. Pourquoi faut-il que je tombe toujours que le loup qu’il ne faut pas contrarier ?

Mon geste est rapide, mon chargeur finit au sol, entre le loup et moi puisqu’il a décidé de s’asseoir. Ce qui implique que la conversation risque de s’éterniser. Autant qu’il sache que j’accepte la trêve, même si elle n’a pas été formulée à voix haute. De toute façon, il est rare que ce soit le cas chez les garous. Contrairement aux humains, ils disposent de plus de moyens non verbaux pour communiquer entre eux. En cela, je les envie parfois. Les choses seraient plus simples si je ne devais pas utiliser les mots pour m’exprimer. Ses propos me laissent penser qu’il est au courant de pas mal de choses me concernant. Se peut-il que Bran lui ai déjà parlé de moi ? À moins qu’il ne me surveillait depuis longtemps. Ce qui expliquerait sa présence ici et maintenant. Dans les deux cas, je suis déjà certaine que cela ne va pas jouer en ma faveur. Je réfléchis rapidement à ce que m’a appris Xin au sujet d’Adam. De ce que ma compagne affirme, c’est un bon alpha qui a la particularité d’être marié à une coyote. Une métamorphe. Je ne savais même pas que ces êtres existaient. Bon, ils semblent rares mais tout de même, personne ne m’a informé de cela. J’en déduis que ceux de l’organisation ne sont pas au courant de cela non plus. Ce qui me réjouit intérieurement.


J’ai fait le choix de révéler ma nature au marrok. Sinon, croyez bien que vous ne soupçonneriez même pas mon existence.

Non, je ne cherche pas à contrarier le loup qui me fait face. Je pose juste les choses. Directe, franche, surtout que mentir à un garou est impossible. Mais, comme eux, j’ai appris à ne pas me faire repérer, à n’être qu’un vague souvenir.

Quant à prêter allégeance à quiconque, la chose m’est impossible même si je le souhaitais. Et je ne joue pas entre les deux camps, je survis là où je peux, rien d’autre.

Je n’ai surtout pas le choix. Pas vraiment humaine en dépit de ma naissance, pas uniquement chasseur non plus et un pied dans les deux mondes. Une situation ps toujours simple à gérer, mais qui est celle qui m’a été imposée bien malgré moi. J’ai fait un choix par contre, celui de protéger ma compagne et les siens. Je ne m’attends pas à être comprise par les loups sur le sujet. Cela n’a guère d’importance en fait. J’agis selon ma conscience, rien d’autre. Avec tout ce que cela implique, y compris ôter la vie si j’y suis de nouveau contrainte.

Arrogance, inconscience, appelez ça comme vous voulez, il y a longtemps que je ne me pose plus la question. Mon amie dit que c’est ainsi que vivent les bêtes sauvages.

Je n’ai pas appris les bonnes manières, les relations sociales. Xin s’en amuse, me tempère, se sert de sa position d’oméga pour m’enseigner un minimum de savoir-vivre, sachant qu’il m’est impossible de m’opposer à elle dans la durée. Mon amie et non ma compagne. Je me refuse d’employer un mot capable de contrarier un garou. Non que les loups ne se mettent pas en couple avec des humains, mais bien à cause du fait que je suis un chasseur. Le simple fait que cela puisse représenter un danger pour Xin réveille mon besoin de la protéger. L’envie d’aller la rejoindre s’invite à la fête, ce n’est vraiment pas le moment. J’inspire profondément pour ne pas me laisser submerger par mes émotions.

Vous ne trouverez rien ici, les flics ont fait le ménage. Je sais pas ce qui se passe dans cette ville, mais la police est pas nette dans le coin. Certains de ses membres doivent bosser pour Campbell, j’en suis certaine. Ce fils de... -je me mords violemment la lèvre inférieure pour rester polie- il a foutu un sacré bordel à la manifestation. Mais c’est qu’un gamin qui joue à faire la guerre, aisément maîtrisable malgré son côté « homme public ».

Je n’en dirais pas autant des autres, ce sont des fous furieux, des extrémistes prêts à tout, y compris à se transformer en kamikaze si cela devenait une évidence. Bien loin des cols blancs des « Human First » qui savent se servir des médias, pas forcément des armes conventionnelles. Cela ne les rend pas moins dangereux, mais ils sont plus facilement repérables. En attendant, cela me permet d’éviter les sujets « délicats » que je ne veux pas aborder. Je rassemble mes souvenirs au sujet du loup. Xin a une bonne opinion de lui. Il semble que ce soit un alpha correct et moins borné que certains loups que j’ai rencontrés depuis ma première arrivée sur Aspen. En même temps, pour être marié avec une coyote et en avoir fait la femelle alpha de la meute, il doit être compréhensif comme garçon. Du moins, je l’espère.





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Jeu 2 Juil - 18:18

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



On suit tous notre instinct, il nous domine dans tous les aspects de notre vie. Sans même en avoir conscience, on suit les sensations que l'on attribue à la faim, la soif, la fatigue. C'est un fonctionnellement naturel, efficace, fait pour notre survie.
Mais l'instinct c'est aussi ce qui nous éloigne d'une voiture qui roule beaucoup trop vite, ou ne pas prendre la petite ruelle crasseuse qui nous fait pourtant gagner beaucoup de temps. C'est aussi cette chose indéfinissable qui nous donne un sentiment de confiance ou au contraire de méfiance envers quelqu'un. Dans les quelques premières secondes d'une rencontre on sait déjà ce qui pourrait être ou ne pas être avec la personne que l'on à en face. Et que dire des personnes dont l'on s'entoure ? Instinctivement, on va réunir autour de nous des personnes qui nous ressemblent, dont on a besoin, qui attirent quelque chose en nous, répondent à un besoin. Protéger, aimer, élever, transmettre...On n'est pas toujours capable de voir ces raisons, et encore moins de les comprendre, mais elles sont là. Elles sont les liens qui nous unissent. Et j'ai toujours trouvé fascinant de voir comment même la personne la plus bornée change de façon instinctive au contact d'une autre personne. On devient quelqu'un de totalement différent quand notre être trouve son âme jumelle. Mais aussi quand l'on devient parent. Des choix qui n'étaient que personnels et n'impliquaient du danger seulement pour notre personne, deviennent des décisions qui se discutent, se partagent. S'y ajoute aussi la responsabilité de l'autre, sa sécurité, son bonheur.

Et amènes des choses impensables comme cette chasseuse aussi sauvage et vive qu'un chat des montagnes, se battant contre ses anciens "collègues" pour garantir notre liberté. Elle se met dans une position terrible ainsi. Totalement isolée, potentiellement chassée par les deux parties. Et son arrogance n'est pas la seule chose qui la motive, ni même sa vengeance. Je ne doutes pas qu'elle veut faire payer à un certains nombres de personnes leurs actes, mais elle ne risquerait pas ainsi de se dévoiler à tous, alors qu'elle a si bien su se fondre dans les ombres jusqu'à présent, si ce n'était pour quelqu'un d'autre. La nomade apprivoisée par une louve qui aspire à s'entourer. Curieuse histoire. Si l'occasion se présente, je leur demanderai de me la raconter. En attendant ce qui est le plus urgent, c'est de savoir si elle détient plus d'informations exploitables, et contre quoi elle peut nous les donner. Xin est déjà sur le territoire le plus protégé, sous la protection même de Bran. Aya refusera très certainement toute protection, et je ne peux lui offrir seulement la mienne et pour un temps limité étant donné qu'il me faudra rentrer d'ici un moment. Mais peut être avons nous d'autres informations qu'elle désirerait à son tour.

Son geste est terriblement rapide est précis. Je le devines au moment ou elle le commence, me laissant le temps de me déporter, mais je ne bouges pas, choisissant la confiance au risque de me prendre une balle. Je ne sens pas d'animosité de sa part, mais elle peut disposer de la capacité de camoufler ses émotions. Un chargeur atterrit entre nous, je penches seulement la tête pour lui indiquer que je comprends. Je ne peux pas me démunir de ma force, mais je ne doutes pas qu'elle est loin d'être désarmée même ainsi. Elle possède quelque chose de plus qu'un très bon entraînement. Elle n'est pas seulement rapide, elle est précise, sans hésitation. Elle sait ce qu'elle fait, elle le ressent. Toujours ce ton coupant, et cette arrogance, elle me rappelle décidément un chat sauvage. De longues griffes acérées, des dents sans pitié, armée également de discrétion et de rapidité, dénuée de peur face au danger. Il faut à tout prix que j'évites qu'elle rencontres Mercy. Ces deux-là pourraient soient s'entretuer, soit trop bien s'entendre.

-Je m'en doutes, et il ne l'a communiqué qu'à ses proches. C'est très courageux et généreux de votre part de nous avoir fournit ces informations.

Elle doit compiler tout ce qu'elle peut depuis bien longtemps, certainement une sécurité pour elle, ou un moyen de pression, mais nous le remettre sans savoir ce que l'on va en faire, ou ce qu'elle pourrait gagner ou perdre, c'est téméraire. Et je respectes cela. Elle a vu une occasion d'utiliser ces informations, et elle l'a fait pour le bien d'un plus grand nombre que juste elle. Tout en ayant conscience que cela veut dire que ça nous aidera à mettre la main sur les monstres qui ont tués et mutilés bon nombre de surnats depuis le début des révélations. Un choix très catégorique bien qu'elle semble toujours fermement décidée à faire cavalier seule.

-Il n'est plus question de survie quand l'on a quelqu'un sur qui veiller, et auprès de qui rentrer. J'ai été un animal sauvage il y a bien longtemps de ça, et ça aurait dû signer ma perte. Mais on est plus forts que ça. Vous n'êtes pas que humaine, et votre potentiel est certainement énorme. Utilisez le à bon escient.

Elle est jeune et dispose de pouvoirs, connaissances et compétences terriblement létales entres les mains. On lui a apprit à se défaire de ses émotions à juger aussi vite qu'agir. On a voulu modeler une âme libre et d'ores et déjà fragmentée. Elle résonne tout autour de l'espace et son énergie est presque douloureuse tellement elle est forte. C'est une bonne chose qu'elle ai trouvé son autre dans une oméga. Xin va se révéler au contact de Aya et cette dernière va apprendre à s'adapter pour répondre aux besoins de sa compagne. Je suis réellement curieux de voir ce que vont devenir ces deux là.

-Oh je m'en doutes, ils ont laissé juste assez pour que ça paraisse être la négligence habituelle, mais il n'y a certainement plus rien d'exploitable au niveau preuves matérielles. Cependant les lieux s'imprègnent de tout. Odeurs, émotions, bruits,énergies, je peux relever tout ça et m'en servir plus tard. Cela dit, si vous avez d'autres informations, je les transmettrais au Marrock en votre nom. Dans un conflit de cette ampleur il n'y a pas un flic ou politicien impliqués qui n'aient pas les mains sales. A différent niveau évidemment, mais on a nos propres moyens de mener notre enquête.


Je parlerais à Bran de ce Campbell, il serait certainement intéressant de rapprocher quelqu'un de cet homme. Un politicien malléable est un atout qui peut renverser une situation.







   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Jeu 2 Juil - 22:55

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Survivre quel qu’en soit le prix. C’est la seule chose qui importe dans l’immédiat. Si j’avais su, j’aurais demandé à Xin de m’accompagner. Cela m’éviterait une discussion à venir qui risque rapidement de se révéler désagréable. Survivre pour la protéger elle, voilà ce que je dois faire. Je sais pouvoir le faire, il me reste à ne pas déraper une nouvelle fois. Assise, j’évite le regard du loup. Je l’observe à la dérobée par contre. Aucune agressivité dans son comportement, encore moins depuis qu’il s’est assis face à moi. C’est ce qui initie mon geste. Me voilà sans arme à feu. Pas forcément sans défense par contre. Et je suis certaine qu’Adam le sait autant que moi. Voilà un loup qui doit être délicat de duper. Reste que la trêve est belle et bien présente. J’ai pas besoin de plus dans l’immédiat. Ça et l’assurance que ma compagne ira bien. Courageux ? Généreux ? Suicidaire plutôt si on voit où cela m’a menée. Je me contente de hausser les épaules. Cela n’a pas d’importance en fait. Je dirige mes pensées vers Xin un bref instant pour puiser dans mes souvenirs mon calme. Elle est trop loin pour que j’agisse autrement. Je fronce les sourcils quand le loup fait allusion à celle qui partage ma vie. Je secoue doucement la tête.

Avoir quelqu’un auprès de qui rentrer est une chose, veiller sur son bien-être en est une autre. Certaines décisions impliquent des choix imposés qu’il me faudra faire un jour ou l’autre. Vous et moi le savons.

Quoi que puisse en dire Xin, je devrai partir un jour pour qu’elle intègre une meute dans les meilleures conditions possibles. Le reste me semble plus nébuleux par contre. Il me faut quelques secondes de réflexion pour tenter de donner un sens compréhensible aux paroles de l’alpha. Je connecte certaines informations entre elles. J’avais raison, c’est moi et nul autre. Pas pour une histoire de fleurs détruites, mais à cause de ce qu’ils ont fait de moi. Je n’avais pas vraiment besoin d’une raison supplémentaire pour les haïr. Enfin bon, cela me servira le moment venu.

C’est ce que je m’efforce de faire, avec plus ou moins de réussite je l’admets. Le hic, c’est que j’ignore l’étendue de ce fichu potentiel. Et qu’il faudrait pourtant que je le découvre avant qu’une autre ne le fasse à ma place.

Bran lui a parlé de moi. Adam est donc au courant pour la Noire. Je ne vois pas pourquoi je cacherai le fait que la savoir à mes trousses n’a rien de rassurant. Même si elle n’est pas encore parvenue à avoir de l’emprise sur moi, j’ai testé ses méthodes et je sais que le talisman ne me protège pas entièrement des pouvoirs de la sorcière. La discussion revient sur un terrain moins glissant pour moi. Pas plus facile à aborder, mais moins personnel donc j’apprécie la chose à minima. J’écoute attentivement ses paroles. Je connais les capacités des garous. Rien de surprenant que l’alpha se serve de ses sens plus affûtés que ceux d’un humain pour étudier l’endroit. Le hic, c’est que ceux qu’il traque le savent tout autant que moi.

Vous faites erreur, il reste des choses exploitables. Il suffit de savoir regarder.

D’un bond, je me retrouve sur mes jambes, tournant le dos au loup, le regard posé sur les cages.

De l’argent, en grande quantité. Même eux ne peuvent pas s’en procurer autant sans laisser de traces. Ils le savent. Pourtant, tout est resté sur place. C’est ainsi qu’ils font. En fabriquer est possible. Mais il faut trouver le matériel de base. Je ne connais pas vos méthodes. J’ignore si l’informatique vous est familier ou non. Ce n’est pas mon cas. Si vous cherchez les éléments de base, vous finirez par trouver le fournisseur. Ou l’assembleur plutôt. Un seul élément par endroit, plusieurs endroits parfois selon la quantité imposée. Mais une seule et unique adresse de livraison, une boite postale dans une ferme, une usine en activité. Rien qui ne doit attirer l’attention des autorités. Campbell a voulu jouer, mais je doute qu’il avait la moindre idée de qui ils sont réellement. Ce crétin a commis une erreur, il est possible de s’en servir. Les cages ne sont pas bien positionnées, c’est son œuvre, pas la leur.

Je me tourne, fixant brièvement le loup avant de reprendre ma place sur la table. Bouger est une bonne chose, mais je dois veiller à ne pas agacer Adam non plus. Je me moque bien qu’il m’en colle une, je protège ma compagne. Bien que je doute qu’il l’accepte au sein de sa meute désormais. Mais, s’il reste une chance minime pour que ce soit le cas, je ne peux me permettre de la gâcher. Le fait d’être un oméga rend ma compagne plus fragile. Elle a besoin d’une meute, et il vaudrait mieux que cela ne tarde plus maintenant.

Qu’il sache que les infos viennent de moi est secondaire. Bran Cornick a une dent après moi, ou quelques crocs, c’est au choix. Je suis même surprise de toujours être en vie après ce qui s’est passé à Billings. Passons, si vous êtes là, j’en déduis qu’il a eu moins eu la clé et les informations qu’elle contient.

Même si Sage aurait sans doute préféré m’arracher les yeux, elle n’a pu faire autrement. Sinon, cela reviendrait à mettre les siens en danger. Par contre, en parler me met dans une position délicate. La question du comment finira par tomber. Je le sais. Je ne suis pas idiote non plus. Même si y répondre me condamnera sans le moindre doute. Adam semble persuadé que je dispose d’un potentiel à exploiter. Il ignore encore comment je l’ai obtenu et pourquoi John y tenait plus que tout. Un détail me revient brusquement à l’esprit.

Vous dites percevoir les énergies. Est-ce qu’il y a des résidus de magie ici ?

Possible que non, mais je ne peux le savoir. Il m’est impossible de la percevoir après utilisation. Même dirigée contre moi, il y a des limites dans ce que je peux percevoir. J’aime autant cela de toute façon. Je suppose que je tiens cette faculté de ma chère mère en prime donc bon, je fais contre mauvaise fortune bon cœur. Il faut que je sache si la Noire est liée à l’organisation. J’en doute, ce n’était pas le style de Mike. Et lui présent, il était forcément aux commandes. Je le vois mal avoir engagé une sorcière. Mais elle peut les avoir suivis par contre, sans qu’ils ne le sachent.





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Mar 7 Juil - 20:02

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Aya est une personne atypique. Elle est une vieille âme dans un jeune corps qui bouillonne d'énergie et de sentiments non contrôlés. Elle est humaine et animale, mais pas à la façon d'un garou, d'une façon encore plus particulière, mais il y a de la magie en elle. Peut être que Charles avec ses dons chamaniques pourra m'aiguiller. Elle passe de l'agressivité sauvage à un calme mesuré. Je la sais concentrée a tout ce qui l'entoure. A la manière dont nous le faisons instinctivement elle contrôle tout ce qui l'entoure. Elle est habituée à traquer ou être traquée. Notre discussion prend un tour plus personnel, mais je suis intéressée par sa réponse, et qu'elle accepte de m'en donner une, me prouve que nous avons atteint une trêve qui pourrait bien nous apporter à tous les deux satisfaction. Elle est l'âme soeur de Xin, je le vois dans son regard qui change quand elle la mentionne, de son énergie qui pulse différemment. Elles ne peuvent être liées comme le sont deux loups, mais elles ont quelque chose d'indéniable. Maintenant dans le cas ou Xin viendrait à intégrer ma meute dans un futur plus ou moins proche, il me faut savoir si Aya la suivra, et si c'est le cas, quelle place nous lui ferons. Après avoir intégré une coyote, aucun de mes loups ne pense qu'il y a des choses impossibles ou immuables. Par contre entre une chasseuse humaine et une louve oméga, je ne sais ce qui les surprendrait le plus...Dans toutes ses décisions bien lourdes à prendre, je devrais trouver de quoi beaucoup m'amuser.

Elle est sensée et pragmatique, j'apprécie cela. Même si ça laisse entendre qu'elle pourrait laisser Xin pour continuer sa voie. Que choisira-t-elle entre sa compagne et sa vengeance ? Sachant qu'elle est assez humaine, et surtout conditionnée pour que son but passe avant tout ? Je ne doutes pas de son attachement à la louve, mais si elle a une logique militaire, sa mission primera sur tout. Sans compter qu'impliquer sa compagne la mettrait forcément en danger. Une Oméga dispose de la force, de la vitesse et de toutes les caractéristiques physiques des mutants que nous sommes. Mais elle n'a pas une once d'agressivité en elle. Il est connut que ces loups qui échappent à tout classement, sont souvent maltraités de par leur nature passive et complaisante. Il est donc évidemment absolument hors de question que Xin puisse suivre Aya. La première sait-elle seulement réellement dans quoi est embarquée la jeune femme ? Et Aya, sait-elle l'étendue des pouvoirs de Xin ? Paradoxalement, c'est ensembles qu'elles pourraient avoir le plus d'impact. Mais la dualité de Aya est encore plus instable que celle de Xin, et leur différence de nature pourrait dans une situation de crise s'avérer fatale.

-Evidemment, je l'ai appris assez tôt. Vous verrez le moment venu quels seront les meilleurs choix à prendre, mais ne les faites pas seule s'ils vous concernent toutes les deux.

Je crois que c'est officiel. Cette emmerdeuse de coyote a déteint sur moi ! Elle serait bien trop fière de m'entendre parler ainsi et prôner la discussion dans le couple quand elle ne me reproche pas justement de faire mon gros alpha despotique. Enfin cela n'est pas mes affaires pour le moment. Nous avons encore beaucoup à faire ici, et si nous pouvons travailler de concert avec la chasseuse il se pourrait que nous puissions enfin ralentir les progrès des opposants.

-Vous ne pouvez tout apprendre seule, surtout que les chasseurs qui vous ont formés, ont certainement fait en sorte de ne vous donner accès qu'aux capacités qu'ils pouvaient exploiter. Je me doutes qu'il ne vous sera pas facile de trouver quelqu'un pour vous guider, mais pensez-y, cela vous profiterait.

Je ne peux m'aventurer plus loin, je ne la connais pas, elle n'est pas officiellement notre alliée, et elle est mêlée à bien trop d'évènements funestes pour qu'on l'ignore. Ainsi que certainement d'autres dont nous n'avons pas conscience. Et évidemment je ne peux en rien l'aider, mais mon instinct me dit qu'elle pourrait tout changer. Elle bondit soudainement vers les cages, gesticulant et déblatérant, cherchant à me convaincre ou croyant peut être que j'allais balayer la preuve que sont les cages ainsi.

-Rassurez vous, j'ai déjà observé ces cages. Elles sont très particulières, chacune est conçu en fonction de la créature qu'elle doit retenir, les alliages sont différents, leurs quantités également, et il se peut qu'il y ai même des sorts qu'on ne puisse détecter. Je maîtrises très bien l'informatique, s'il y a quelque chose de trouvable, je le trouverais. Et je n'hésiterais pas à mettre d'autres surnats sur la piste si il le faut.

Avec l'aval du Marrock bien sûr. Mercy a un ami (très agaçant) vampire, je ne ferais appel à lui qu'en tout dernier recours, mais les vampires sont bien assez retors et tordus pour avoir quelque chose à voir avec ça. Il y a aussi ce fae qui a longtemps veillé sur ma coyote, sous ses airs d'oncle bienveillant se cache un fae aux pouvoirs terribles, et étant donné que les siens ont été les principales cibles de cette boucherie, il en saura peut être d'ores et déjà plus. Reste à espérer qu'il accepte de nous communiquer ses informations. Je profiterais également de mes accès privilégiés aux bases de données gouvernementales pour obtenir une liste des personnes disposant du matériel et des capacités pour créer quelque chose comme ça.

-Nous avons la clé, et elle nous est très utile. Bran protège les siens à tout prix, n'en doutez pas. Mais vous détenez des informations capitales, et votre présente implication sera certainement plus déterminante pour la suite de votre vie, que vos actions passées finalement.

Le Marrock n'a pas jugé utile de nous faire part de ses sentiments vis à vis de la chasseuse renégate. Mais je doutes qu'il demande à Charles de la tuer. Elle n'est pas une louve, sa vie ne lui appartient pas. Et s'il lui a permit de rester à Aspen, c'est certainement pour la tenir à l'oeil, mais pas pour la tuer. Elle ne tient pas en place, changeant de position, bougeant nerveusement, aux aguets. ses sens doivent être entraînés, mais comparés aux miens elle ne perçoit certainement pratiquement rien, ou au dernier moment. Elle se doit d'être rapide. De mouvements ou d'esprit, comme elle me le prouve en enchaînant sur une autre piste. Je soupires avant de répondre, comprenant l'implication de sa question.

-Je sais à quelle espèce appartiennent les personnes que je croises ou sens, mais la magie des sorcières est fondamentalement différente de celles des créatures. C'est une magie glacée, faite d'ombres et de sacrifices. Elle m'est indétectable. Une sorcière camoufle complètement sa nature jusqu'à ce qu'il soit trop tard.

J'aimerais pouvoir démêler au milieu de toutes ces odeurs, émotions et traces laissées, l'implication de la sorcière qui semble être à l'origine de beaucoup de l'horreur s'étant produite ici. La traquer et l'anéantir. Mais je ne suis que trop conscient de ne pouvoir me mesurer à ça. Il n'y a rien de naturel ou de bon dans les pouvoirs d'une sorcière. Ce qu'elle déchaîne ne devrait même pas être.




   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Mer 8 Juil - 21:18

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


J’ai parfois -souvent ?- du mal à suivre le raisonnement des loups. Il diffère de celui des humains, que je ne comprends pas forcément non plus. Les subtilités des méandres du cerveau humain ne font pas parties de mon cursus de base. J’ai bien d’autres capacités que ces dernières, bien plus utiles vu la vie que je mène. Et, même si j’apprends aux côtés de Xin, je sais pertinemment qu’il existera toujours un fossé entre les autres et moi. J’esquisse un sourire amusé aux propos d’Adam.

Vous avez déjà essayé de discuter avec une oméga ? Croyez-moi, c’est du sport surtout quand elle campe sur ses positions. Cela dit, c’est excellent pour la diplomatie. Mais je sais ce qui lui est vital et cela doit passer avant tout le reste, avant nous si cela s’impose.

De ce que je sais, les omégas ne plient devant personne. Des alphas en puissance sans ce besoin permanent de contrôle qui caractérise les loups les plus dominants. Sans leur agressivité aussi, ce qui est un plus non négligeable en ce qui me concerne. Je ne commente pas ce qu’il dit sur mes anciens « partenaires » par contre. Tout ce que je pourrais dire, de toute façon, risquerait de laisser paraître un peu trop la haine que je leur voue. Pas plus le fait qu’il m’est impossible de rester seule indéfiniment. Comme si je ne le savais pas ! Mais, pour l’heure, je n’ai pas vraiment le choix. Je fais avec en tentant de limiter les dégâts dans mes relations aux autre. Avec les résultats que tout le monde connaît en prime. Autant dire que ce n’est pas mon fort. En attendant, je ramène notre discussion sur un terrain plus familier. Celui de The Order. Les cages sont un excellent point de départ pour trouver les aides dont ont bénéficié les membres de l’organisation. Cela n’aboutira certainement pas à les localiser eux, mais leur couper tout accès à des moyens parallèles pourraient les ralentir avec de la chance. Pas les arrêter, il ne faut pas rêver non plus. Et c’est bien dommage. La réponse d’Adam ne tarde pas. Mettre d’autres surnats sur le coup ? C’est quoi cette histoire ? Je me tends à cette simple pensée. S’il pense aux Faes, c’est un désastre assuré. J’ai enfin l’assurance que Bran est en possession de la clé. Et le soulagement qui me traverse est une bonne chose. Cela me permet de ne pas trop m’agacer. Quant au fait que Bran protège les siens... je préfère ne pas y penser pour le moment. Je doute parvenir à être d’accord sur ce point avec lui un jour.

Tout est dans la clé.

Pieu mensonge, je l’admets. Mais je n’ai pas envie de parler du reste. Comment expliquer des choses qui ne devraient même pas exister de toute façon. Je n’en ai pas la moindre idée. Pas folle pour autant, je sais pertinemment que le loup qui me fait face détecte les mensonges. Autant passer à un autre sujet, ses capacités supérieures aux miennes et la possible alliance entre les membres de l’organisation, Campbell et la Noire. Cela m’évite de penser au reste, à ma situation, à ma compagne aussi. Tant de choses à gérer et pas forcément le bon mode d’emploi pour chaque non plus. Je fais la grimace. Ainsi donc, les sorcières peuvent se jouer des loups, dissimuler leur nature à leurs yeux. Voilà bien une information dont je me serais volontiers passée. Mes poings se serrent d’une rage contenue.

Je ne la raterai pas la prochaine fois...

Mes propos sont lourds de sens, je m’en moque. Parce que oui, je compte bien la trouver et la tuer. Elle a fait assez de dégâts pour que je m’autorise un tel acte. Sans compter que c’est une humaine, je ne risque donc pas de me mettre à dos un surnat quelconque. Bon, pas forcément la chose à dire devant Adam, mais c’est plus fort que moi. Le besoin de la savoir hors d’état de nuire est trop prégnant pour que je parvienne à passer outre. Qu’importe si cela me coûte la vie, je dois le faire. Il le faut. Surtout que je sais à quoi elle ressemble désormais. Et que je ne compte pas me laisser berner une nouvelle fois aussi facilement que la première. Pas avec ce que je soupçonne dorénavant. On prétend que la rage est mauvaise conseillère. J’en sais quelque chose. Ce n’est pas ce qui va m’arrêter pour autant. Trop de choses sont en jeu, trop de vie aussi si personne ne s’oppose à cette fichue garce. Mon regard a viré au noir, je le sais. Pourtant, je parviens à ne pas me laisser entraîner par ma fureur dans une direction que je sais dangereuse pour moi.

Personne ne m’a formée...

Mes prunelles viennent accrocher celles d’Adam. Farouches, insoumises, provocantes aussi d’une certaine façon. Je ne suis pas suicidaire. Loin de là même. ‘Votre présente implication sera certainement plus déterminante pour la suite de votre vie, que vos actions passées finalement.’ Les paroles de l’alpha tourne dans mon esprit sans le moindre répit. Qui sait, Adam a peut-être raison. Et vu ma situation actuelle en ce qui concerne les loups, cela peut difficilement être plus chaotique.

Ces hommes, ceux de la clé... Ils m’ont dressée, soumise à un entraînement intensif durant des années sans jamais m’accorder le moindre répit. Même les histoires que ma mère me lisait le soir parlait d’Aspen et de surnats. Et, après sa mort, cela a été pire que tout. J’ai vu un loup lui déchiqueter la gorge. Mes contes d’enfant sont devenus plus que réels cette nuit-là. Chasser, survivre dans les bois, manger ce que l’on tue en restant en vie, en évitant les pièges tendus par mon beau-père, tout cela est devenu d’une logique implacable. Je les connais, je sais comment ils fonctionnent, où se trouvent certains de leurs camps de repli. C’est de cela dont vous parliez ? Des informations capitales que je suis censée détenir ?

Ah oui, il m’arrive d’être légèrement chatouilleuse en ce qui concerne mon passé. Du moins, en parler sereinement m’est toujours impossible. Mais bon, puisqu’il semble que la clé n’a pas suffi, on verra bien ce que donnera ma « confession ».





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Dim 12 Juil - 11:24

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



C'est assez déroutant de voir comme une personne change et se transforme quand elle tient finalement vraiment à quelqu'un. Aya passe du chat sauvage enragé à une jeune femme douce et souriante quand nous mentionnons Xin, son corps se détend, et je perçois de la tendresse dans sa façon de parler. Elle est vraiment accrochée à la louve. Elle dit qu'elle la laissera partir quand Xin décidera de rejoindre une meute, peut être ma meute au moment de notre départ. Mais pourra-t-elle le faire ? Pourra t-elle supporter de sentir son être se séparer de nouveau, avoir ce vide et cette douleur qui pulse au fond d'elle ? Savoir en tout temps que l'autre est quelque part, mais que la distance ne lui permet plus de savoir si elle va bien, ce qu'elle fait, si elle l'aime encore ? On dit que la curiosité peut tuer, et rien n'est plus vrai. Nous sommes des créatures de sang chaud, nous avons besoin de contrôler, de savoir. Je sens sa détermination, mais sera-t-elle plus forte que le lien ? Et Xin, acceptera-t-elle de se séparer de sa compagne pour le confort d'une meute ? Je penses que son désir est sincère, qu'elle a besoin d'un foyer, d'être entourée d'autres loups, de vivre dans une communauté et de participer à quelque chose de plus grand qu'elle. Mais si cela implique de se séparer de Aya ? J'ai des doutes. D'autant plus qu'elle ne doit pas savoir un dixième de qu'il y a à dire au sujet de sa fougueuse amie. Et en tant que Oméga elle supporte mieux que nous autres d'être coupée des siens, même si cela doit rester pesant.

-Les omégas sont très rares parmi nous, mais je vis avec une coyote, si vous voulez devenir diplomate, essayez de la faire changer d'avis sans que cela ne devienne une guerre ouverte. J'entends ce que vous me dites, mais croyez-vous que Xin acceptera de se séparer de vous ?

Je suis curieux de savoir ce que Aya prévoit pour elle-même d'ailleurs, car elle a trop de jugeote pour ne pas se savoir condamnée si elle erre seule à la traque de ses anciens compagnons de croisade. D'autant plus qu'elle se priverait de la protection que lui offre le territoire de Aspen et dans une certaine mesure la marque de Xin. Même si ce n'est pas suffisant pour faire d'elle une personne intouchable auprès des miens, c'est assez pour qu'ils l'évitent plutôt que de la prendre en chasse pour la ramener à leur Alpha. Mais je suppose qu'elle est trop tête brûlée pour renoncer à ça, d'autant plus qu'elle n'a pas sous entendu à un moment qu'elle pourrait suivre Xin et intégrer ma meute. Elle doit savoir que des humains vivent avec des loups, ça a été mon cas, et ma fille est humaine. Une ancienne chasseuse c'est plus inédit, mais ça reste possible si elle est capable de prendre sa place, ce que je crois possible. Mais je n'amènerais pas le sujet aujourd'hui, nous avons bien plus urgent à traiter.

Elle m'assure avec force que tout est dans la clé. Je lui lances un regard dubitatif. On sait tous les deux que malgré l'importante masse d'informations qu'elle a recueillit, il y a toujours plus, caché, des commanditaires qui n'apparaissent nul part, des identités compromises, des crimes nettoyés. Surtout quand on implique glamour, charmes, hypnose et changement de formes. Dans la nuit rien ne ressemble plus à un gros chien qu'un loup déterminé.

Je sens son malaise et devines qu'il y a plus, certainement sur la façon dont elle a eu ses infos. Mais je ne vais pas la questionner sur ça. On a déjà assez à faire avec la clé justement, et je ne peux risquer de la braquer au point qu'elle refuse de nous parler par la suite.

Sa rage est palpable quand nous parlons de la sorcière, elle a onc eu personnellement affaire à La Noire, information très intéressante.

-Tu la connais. Saurais tu la reconnaître ? Me la décrire ? A-t-elle des marques distinctives ?

Je ne serais pas étonnée qu'elle me feules dessus en réponse, ou qu'elle me jettes quelque chose, mais je dois le tenter.

Son énervement monte et agites compulsivement son corps qui se contracte. Ses pupilles se dilatent et noircissent. Mon loup n'attend pas pour bondir à la surface, gonflant l'air de sa présence. Ce sont des signes de pouvoirs et de transformation, et même si elle n'est pas louve elle sent comme une louve et cela suffit à provoquer le mien. Avant qu'une lutte de dominance ne s'installe entre le loup et cette jeune créature, je propages une vague d'apaisement dans sa direction. Ca n'aura peut être pas d'effet, mais ça ne coûte rien d'essayer, et ça me permet de calmer le loup en même temps.

-On ne naît pas monstre, on le devient. Mais ce sont nos choix, nos décisions qui l'emportent par dessus tout. Vous plus que personne pouvez nous aider à mettre fin à tout ça, à les arrêter. On m'a transformé contre mon gré, massacrant toute mon unité et des années de ma vie. Vous pouvez empêcher qu'une autre enfant ne vive un cauchemar à la place d'une enfance.


Je ne veux pas qu'elle croit que c'est une campagne de recrutement ou je ne sais quoi, mais j'ai besoin qu'elle me croit et qu'elle soit avec nous. Seule elle peut disparaître et causer des dégâts irréversibles. Sans parler de ce qu'elle risque de s'infliger. Je ne l'influencerais pas, pas plus que je ne la menacerais, mais j'espère qu'elle choisira de nous aider.





   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Lun 13 Juil - 14:40

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


J’en arrive à me haïr certains jours. Pas pour ce que je suis, mais pour ce que je peux faire. Malgré tout mes efforts, l’aide de ma compagne, ma rage est toujours présente. En moi tel un serpent vicieux prêt à m’étouffer au moindre signe de faiblesse. Je ne peux me le permettre. Je le sais. Il ne peut en être autrement. Pourtant, il serait si facile de céder, de me laisser aller à cet état qui fait de moi un chasseur sans âme, un animal sauvage enragé. Cet état semble dormir quand je suis en compagnie de Xin. Mais, loin d’elle, il revient en force. Et la discussion que j’ai avec le loup n’arrange pas les choses. Il comprend ce que je dis, je le sais. Mais sa réplique quant au fait que Xin pourrait refuser de m’abandonner me fait grincer des dents. Comme s’il allait m’accepter dans l’entourage de sa meute ! Et, quoi qu’il en dise, j’ai aussi mon mot à dire dans cette histoire. J’ai tout de même confirmation que les omégas sont à part dans ce monde de fous. Et cela renforce mon besoin de m’assurer que ma compagne ne manquera de rien, ne craindra rien et sera toujours entourée des siens aussi. Ce qui ne m’empêche pas de céder à mes mauvaises habitudes, celles qui font de moi une insoumise qui n’a de cesse de provoquer les autres. À croire que ce comportement a été soigneusement conditionné chez moi par mes anciens camarades pour s’assurer qu’il me soit impossible de cohabiter sereinement avec les loups. Une assurance-vie pour l’organisation en quelque sorte. Une chose m’intrigue malgré tout. Adam ne semble pas en colère après moi. Je sais que c’est un alpha mais quand même. d’ordinaire, leur besoin de contrôle fait que le moindre écart de ma part est vigoureusement sanctionné. Cela me perturbe quelque peu. La discussion qui tourne autour de sujets particulièrement sensibles pour moi ne m’aide pas à conserver un calme permanent. Ses questions concernant la sorcière sont balayées par un puissant sentiment de rage qui me fait me confier un peu plus sur mon passé. Je suis au bord de l’explosion. Jusqu’à cette curieuse sensation qui semble s’enrouler autour de moi. Je la connais, Xin s’en sert parfois pour me calmer quand nos discussions deviennent tendues. Sauf qu’elle n’est pas là. Mon incompréhension, ma stupeur même, me font baisser le regard face au loup. Sa réponse à mon comportement est inédite. Mon regard se ferme lentement sous l’effet apaisant qu’il diffuse dans ma direction.

Je suis désolée pour vous... Personne ne devrait voir sa vie lui échapper.

Je suis sincère. Je sais ce que cela coûte. Je ne le souhaite même pas à mon pire ennemi, c’est dire. Pourtant, certains le mériteraient bien, vous pouvez me croire. Je me contenterais de les savoir mis hors d’état de nuit de coup.

Je l’ai vue à Billings, je peux la reconnaître sans problème. J’ai même mieux qu’une description.

Sans attendre, je descends de la table pour aller fouiller dans mon sac. J’en sors mon carnet de croquis, cherchant un dessin particulier. Tout en le faisant, je continue à parler.

J’ai appris à traquer les lycans et, dans une moindre mesure, les vampires et les faes. Les autres races, j’ignorais si elles existaient ou non. The Order a désigné les garous comme cible principale. Je ne sais pas pourquoi. Peu de temps après mon arrivée à Aspen, je suis tombée sur des plants de datura. Je sais la plante toxique pour les vôtres, j’ai donc détruit les cultures. -je me souviens encore de la colère de Bran à ce sujet d’ailleurs- Quelques jours plus tard, un homme m’a attaquée et m’a blessée. Un humain, la marionnette de la noire en fait. C’est ce jour-là que j’ai découvert que les sorcières existaient réellement. -je finis par trouver le dessin que je donne à Adam- C’est elle, du moins telle qu’elle était à la manifestation. Elle a l’air d’une gosse paumée inoffensive... Faut croire qu’elle a une dent contre moi, ou qu’elle veut quelque chose de moi, parce qu’elle semble me suivre partout où je vais. Pourtant, je sais comment être invisible.

Je passe sous silence le fait qu’elle ne soit pas parvenue à me trouver après la manifestation par contre. Je compte bien conserver secret mon refuge habituel en cas de catastrophe. Cela pourrait encore me servir dans l’avenir selon comment les choses vont évoluer.


Il faut protéger vos enfants. Ce sont eux qui les intéressent, je le sais. Même s’ils font fausse route, et pour une raison qui m’échappe encore, les membres de l’organisation pensent que les enfants nés d’un père loup sont différents, qu’ils disposent des capacités génétiques de garous sans les inconvénients. Ce n’est qu’une vaste fumisterie mais certaines des femmes du groupe avaient pour mission de charmer les garous pour tomber enceintes. Mais c’est à cause de cela qu’ils m’ont choisie.

Je marque une courte pause avant de poursuivre.

Je sais qu’il est difficile de duper un garou, mais ce n’est pas impossible. Et puis, on dit bien que l’amour rend aveugle. Complètement stupide comme maxime cela dit. Mais, pour en revenir aux enfants, une fois la révélation faite, ils seront sans doute leur priorité. Quoi de plus facile que de se jouer d’un esprit pas encore formé pour lui faire croire que sa vie aura été brisée à cause des loups ? Même si cela leur prend des mois, ils disposent de bases si bien dissimulées que les trouver est impossible, même avec la meilleure technologie qui soit.

Mes pensées dérivent une nouvelle fois vers ma compagne. Nous avons souvent abordé ce sujet pour tenter de comprendre en quoi je peux être différente des humains. Sans grand succès, il faut bien l’avouer. Je n’ai pas assez de renseignements sur ce sujet pour creuser bien loin.

Xin refuse d’envisager le fait qu’il lui faille m’abandonner un jour. Pourtant, elle y sera sans doute contrainte. Même si je sais que cela sera douloureux, je l’y forcerais s’il n’y a pas d’autre solution. Je ne suis pas stupide au point de penser qu’un alpha l’acceptera si je suis à ses côtés. Le mot « chasseur » est marqué au fer rouge sur ma peau. Et je ne peux rien y changer. Je me contente donc de la protéger, de faire en sorte que rien de fâcheux ne lui arrive. Sa vie et son bonheur passeront toujours en premier. J’ai fini par me rendre à l’évidence. Si les loups appartenant à la meute de mon père ne veulent pas de moi, personne ne m’acceptera.

Je finis par me réinstaller sur la table, ramenant mes jambes contre moi. Calmée, du moins pour le moment, songeant à Xin et au fait que je la perdrai fatalement un jour. J’espère juste que cela ne sera pas trop rapide, sa présence m’est précieuse.





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Jeu 16 Juil - 18:05

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Aya est vraiment particulière, elle ne rentre dans aucune case, humaine sans vraiment l'être, chasseuse mais de chasseurs, sauvage et solitaire, et liée à une Oméga, elle est déroutante, ses réactions sont vives et violentes, et pourtant elle tient une discussion personnelle avec l'étranger que je suis, se tenant avec déférence, et elle a même choisis de se désarmer pour me prouver que ses intentions ne sont pas agressives. Je me sens en confiance. Je sais qu'elle est imprévisible et que même avec mon expérience elle pourrait me donner du fil à retordre. Mais je ne m'en inquiète pas, mon instinct me dit qu'elle est plus animale que humaine, et ses réactions tendent effectivement à le prouver. Elle me fait penser à Mercy à vrai dire. Cette façon de se soumettre par instinct de survie mais à contrecoeur, et cette fierté qui la pousse à prouver ses dires ou monter le ton si ma réaction ne correspond pas à ce qu'elle attend. Mon loup se montre curieux de cette créature qui sent le loup mais n'en est pas un, exude d'ondes dominantes sans que s'en soit vraiment, fuit notre regard, sans pour autant baisser réellement les yeux...Tout son langage du corps est défensif et nerveux. Mais je ne me sens pas dans le besoin de répondre en occupant l'espace de ma masse corporelle, ou de l'intimider en utilisant notre différence de stature. Peut être est-ce du au fait qu'elle est humaine, du moins en partie, ou qu'elle porte la marque de l'Oméga, cette dernière agit peut être comme calmant sur mes sens d'Alpha. Je ne sais pas. Toujours est-il qu'on s'observe avec défiance mais aussi curiosité, attendant de voir ce que l'autre va faire ou dire. Je la vois littéralement se hérisser quand je sous entends que Xin pourrait s'opposer à sa décision de partir. Mais elle se contient. Une bonne chose pour elle, car elle devra avoir cette conversation avec la concernée. Ma vague d'apaisement a un effet instantané, au point que je vois Aya se détendre aussitôt, fermant à demi les yeux. Une bonne chose. Si jamais les choses échappent à tout contrôle, je sais qu'elle n'est pas perméable à mes pouvoirs.

Elle parle à présent plus doucement, avec retenue et ses paroles me sont directement adressées en réponse à ce que je lui ai confié. Je ne rajoutes rien, me contentant de pencher la tête sur le côté en signe de compréhension. Elle sait et cela suffit.

Cela semble débloquer quelque chose en elle, elle s'affaire soudainement, fouillant dans ses affaires à la recherche d'une photo ou quelque chose à me montrer. J'en profites pour quitter ma position, ne tenant plus d'être assis sans bouger ainsi. Je fais le tour de notre espace encore une fois, profitant de cet instant pour ressentir mon lien avec Mercy. J'ai en quelques battements de coeur la satisfaction de savoir qu'elle va bien et qu'elle est dans les alentours de sa maison à Aspen.

Je reviens vers Aya dès qu'elle me tend une feuille de dessin, et je graves l'image qu'elle me présente dans mon esprit, c'est effectivement un déguisement astucieux. Elle peut se faufiler ainsi n'importe ou, obtenir de l'aide en un clin d'oeil, se camoufler facilement. Sans même parler du fait qu'elle dispose certainement de sorts équivalents au glamour des faes lui permettant de changer son apparence ou du moins de tromper nos sens. Mais peut être que cela n'a pas d'effet sur quelqu'un comme Aya, une personne qui connaît par exemple le glamour d'un fae, saura voir à travers.

Je lui rends le dessin avec un regard vers son carnet.

-C'est impressionnant, et ce sera très utile merci. Est-ce que vous pourriez m'en fournir une copie ? Peut être la Noire pense-t-elle pouvoir exploiter vos pouvoirs. Elle sait certainement quelque chose que vous ne savez pas sur vos parents. Ou vous correspondez à ce qu'elle recherche. D'ailleurs avez-vous une idée de son but ?

Elle nous a déjà fournit les visages des chasseurs, mais ses ressources semblent encore plus précieuses. Tout ce qu'elle m'apprend ne fait que confirmer ce que l'on savait, mais c'est d'autant plus terrifiant que cela met en lumière la puissance de cette organisation. Ils connaissent les races le plus puissantes et répandues de surnat et savent comment les neutraliser et les tuer. Et ils peuvent être n'importe qui, n'importe ou...l'ampleur du combat me saisit à la gorge. Ma loyauté envers le Marrock fait que je resterais ici aussi longtemps qu'il l'estimera nécessaire, mais ma famille mis à part Mercedes, se trouve dans les Tri-Cities. Ma fille, ma meute, ils sont là-bas. Leur isolement les gardera hors du conflit tant que celui-ci restera centré sur Billings et les alentours, mais s'ils venaient à en avoir vent....je ne serais pas là pour les protéger. Mes lieutenants savent ce qu'ils doivent faire en cas d'urgence. Chacun d'eux sait comment survivre et quelle est sa place. Mais Jessie pourrait être la cible, mon exubérante fille qui a une confiance absolue en la bonté fondamentale de chaque être. La rage qui surgit en moi est brûlante. Je m'éloignes brusquement de Aya pour respirer profondément, tentant de me concentrer sur le moment présent. Les miens sont en sécurité, et pour les retrouver au plus vite, il me faut agir.

Quand je peux de nouveau parler sans que cela risque de devenir un grognement, je poses la question fatidique, celle sur laquelle nous devrons jouer à tout prix.

-Comment savent-ils pour les enfants ? Comment les choisissent-ils ? Est-ce que les deux parents sont des loups, qu'un des deux ? A quel âge ils les prennent ?

Les enfants sont le bien le plus précieux que nous ayons, et nous en avons si peu...les louves perdent pratiquement automatiquement leur foetus, et quand elles mènent leur grossesse à terme, elles y laissent leur vie dans la majorité des cas. Il y a très peu de loups de naissance, nos enfants sont comme Jessica issus d'une mère humaine. Je ne me le pardonnerais jamais si ma fille est visée parce qu'elle a mon sang.

Aya continue sur sa lancée, déroulant le plan de l'organisation, leur volonté d'utiliser les enfants pour quoi ? Créer une armée ? Ils s'attendent d'après ses dires à ce que ses enfants disposent de la force, de la rapidité, des sens supérieurs des garous, mais sans la transformation ? Ou avec la possibilité de changer de corps, mais sans la douleur ou l'instinct animal ? Si ils sont capables de faire disparaître ces enfants après les avoir pris à leurs parents, qu'en feront-ils ? Vont-ils mener des expériences sur eux, tenter de modifier leurs caractéristiques, extraire leurs gênes ?

Le retour au sujet de Xin me ramène au présent brusquement. Je suis agitée et un grondement sans fin vibre dans ma poitrine, me donnant l'impression que mon torse est trop petit, qu'il m'étouffe, que tout l'air disponible n'est pas suffisant. Le loup est fou et il cherche par tous les moyens à s'échapper pour chasser et tuer ceux qui menacent sa meute. J'ai tout le mal du monde à me détacher de ma moitié animale et à me re concentrer sur le sujet présent.

-Xin est venue à nous en toute connaissance de cause. Elle a choisit de nous rencontrer, sachant que ma compagne est une coyote et qu'elle est pourtant ma lupa de façon indéniable. Je suppose donc qu'elle s'est renseigné sur nous. Sinon pourquoi choisir de s'intéresser à une meute aussi éloignée de Aspen ? Ou elle dispose d'autant plus de la libertés de mouvements et la sécurité du à la grandeur sans pareille du territoire et au fait que Bran y est ? C'est une décision compliquée, elle implique beaucoup de questions et d'implications de la part de chacun de nous. Si l'occasion se présente, nous nous rencontrerons de nouveau, Xin, Mercedes, vous et moi, et nous parlerons de la possibilité que Xin nous rejoigne, en ce qui vous concerne, cette décision est avant tout votre. Si vous souhaitez suivre votre compagne, nous étudierons également la question.

Je balaie l'impatience qui commence à montrer son visage ainsi que l'urgence de reprendre le contrôle de la situation en prenant des décisions trop hâtives qui pourraient être condamnables plus tard. En tant qu'Alpha j'ai la responsabilité des actions et décisions qui concernent ceux dont je suis responsable, je dois faire ce qui est le mieux pour eux. Mais cela implique aussi de les écouter, les comprendre, me remettre en question, et parfois revoir ma position. Cela ma fille me l'a apprit dès son premier jour, mais également ma compagne aussi indépendante et contrariante soit-elle parfois. Pour le moment la priorité est de stopper les extrémistes et la Noire, quand cela sera fait, on verra si un compromis peut être trouvé dans le cas de Xin et Aya.




   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Dim 19 Juil - 20:36

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Adam est différent. Je ne sais dire pourquoi mais c’est ainsi que je le ressens. Je connais les loups, je sais comment ils fonctionnent depuis bien longtemps maintenant. Même si une partie de mes renseignements étaient incomplets, j’ai largement eu le temps de combler les vides durant ces derniers mois. Xin m’a expliqué que cet alpha n’est pas comme les autres. Pas moins dangereux pour autant. Peut-être même plus en fait. Son ouverture d’esprit le fait agir autrement, mais quelque chose me dit qu’il vaut mieux ne pas trop le chatouiller non plus. D’ailleurs, j’en fait les frais d’une certaine façon. Même si sa réponse me déroute. Là où d’autres m’auraient certainement collée contre un mur, il ne cherche qu’à m’apaiser. Preuve qu’il ne me considère pas comme un danger pour lui, ni pour sa meute. Les alphas sont très protecteurs, comme les omégas, mais se montrent bien plus brutaux quand il s’agit d’intervenir. La chose ne me choque pas. L’instinct est une chose qu’il ne faut jamais négliger. Les humains l’ont malheureusement oublié avec le temps. Moi non puisque je n’ai pu compter que sur lui depuis que je suis seule. Mais aussi parce qu’il a été entraîné depuis mon plus jeune âge. C’est pour cela que mes relations avec les autres sont délicates, faussées, car ils ne raisonnent pas comme moi, que leur comportement diffère trop du mien. Étrangement, le simple fait qu’Adam cherche à m’apaiser débloque un peu plus mon calme. Je n’avais pas besoin de plus pour reprendre le cours de la discussion et c’est donc naturellement que je lui tends l’esquisse que j’ai faite de cette maudite noire. Les loups ont une excellente mémoire. Les traits de cette sorcière sont désormais gravés dans un autre esprit que le mien. Me tuer ne lui servira plus à rien, un autre pourra l’identifier si besoin.

Je peux vous le laisser en partant. Ce n’est pas un souci. Quant au reste, je ne sais toujours pas pourquoi je suis dans sa ligne de mire. Pas plus que le but qu’elle semble vouloir atteindre. A Billings, elle a cherché à créer le chaos selon moi. Sauf, qu’hormis être folle à lier, chose dont je doute, elle a agi pour le compte de quelqu’un selon moi. Cherchons à qui a profité ce désastre et je pense qu’on aura un début de réponse. Du moins, c’est ainsi que je ferais moi
.


Des recherches à mon niveau bien évidemment donc pas forcément avec toute la technologie qui existe. Plus lentes du coup et ce n’est pas vraiment ce qui s’impose vu la situation. Il va falloir allez vite pour ralentir tout ce petit monde, voir les bloquer dans leurs actions.

Bran pense aussi qu’elle me cherche. Il voulait que je serve d’appât pour la neutraliser de façon définitive.


J’ignore si c’est toujours d’actualité pour le marrok par contre. Xin n’est pas vraiment chaude avec cela, mais moi oui. Il faut utiliser tous les moyens dont nous disposons, y compris si cela doit me mettre en danger. De toute façon, je le suis déjà tant que la noire est dans la nature, libre d’agir à sa guise. La suite, par contre, me fait courber l’échine. Je sens la rage qui émane du loup suite à mes propos sur les enfants de loups. Rien de surprenant, il a une fille si je me fie aux dires de ma compagne. Elle est donc une cible potentielle pour l’organisation. Par réflexe, je rentre ma tête dans mes épaules, histoire de ne pas devenir la cible du loup. C’est qu’ils sont chatouilleux parfois quand on touche aux leurs. J’attends simplement que l’orage passe avant qu’une slave de questions m’oblige à répondre.

Ils savent identifier un loup. Je suppose qu’il est facile pour eux de le surveiller et de voir si sa compagne est humaine. Ensuite, les choses doivent tout de même se compliquer. Avant ma fuite, j’étais la seule à avoir atterri entre leurs mains. J’ai servi de sujet test en fait. Et, quand on voit ce qu’ils ont fait de moi...

Inutile d’en dire plus, mes dernières actions parlent pour moi. Je dirais bien à Adam qu’il faut prévenir tous les loups ayant des enfants, mais je sais aussi qu’un dominant apprécie peu qu’on lui donne des ordres. Alors un alpha, c’est même pas la peine d’essayer.

Ils ne toucheront pas à un enfant né de deux lycans, il y a trop de risques pour eux de se faire repérer. Quant à l’âge, plus jeunes seront leurs victimes et mieux l’endoctrinement fonctionnera. Ma mère a fui Aspen en m’emmenant alors que j’avais à peine deux mois. J’ai donc grandi dans cet univers dès mon plus jeune âge. Mais, si jamais ils parvenaient à enlever un autre enfant, je sais où ils l’emmèneraient avec certitude. Et je connais suffisamment l’endroit pour savoir comment y entrer sans se faire repérer. Même aujourd'hui en fait. Les membres sont tellement certains de leur supériorité, de leurs méthodes, qu’ils n’imaginent même pas qu’on puisse les trahir.

Un drôle de sourire se pose sur mon visage. Mike pensait qu’il était possible de me faire rentrer dans le rang. Il en est mort. Ce qui devrait être un souci n’en est pas un en fait. Et pour une fois, la noire m’a filé un sacré coup de main en foutant le bordel. Qui sait, cela pourrait être utile dans le futur. Nous n’en sommes pas là. Pour le moment, je me trouve en compagnie d’un loup plus qu’agacé que des humains puissent s’en prendre aux siens. C’est ce qui me pousse à ramener la conversation sur le fait que Xin chercher une meute. Et que ma présence est problématique de fait. Autant oublier un peu un sujet brûlant pour revenir sur des considérations plus terre à terre. La réponse d’Adam me laisse sans voix. Elle ne correspond à aucun des schémas que je connais, que j’avais envisagés. Pour le coup, je ne sais plus vraiment ni comment réagir, ni où me mettre. Une partie de moi reste dubitative quant au fait qu’Adam pourrait m’accepter en même temps que ma compagne, l’autre sauterait volontiers au cou du loup pour le remercier. Sans doute la dernière chose à faire en prime, sauf si je veux me retrouver propulsée à terre avec force. Je reste silencieuse un long moment, du moins je crois. Mes pensées ont un peu de mal à se remettre en ordre dans mon esprit.

Si j’ai la possibilité de pouvoir suivre ma compagne, je n’hésiterais pas un seul instant.

C’est certain même. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir pleinement conscience que ce ne sera pas une promenade de santé au départ. Qu’il faudra du temps pour que les choses soient réellement sereines. Si elles le deviennent un jour d’ailleurs. Je retourne fouiller dans mon sac, extirpant les papiers rangés un peu plus tôt. Je ne sais pas comment éradiquer la menace que représente The Order, mais je sais comment la pister par contre. Même si ce n’est pas grand-chose, c’est toujours mieux que rien. J’étale les papiers sur la table avant de m’écarter un peu pour qu’Adam puisse les voir aussi.

Ce ne sont pas des dessins d’enfants, mais un code élaboré qui permet aux différentes équipes de communiquer entre elles. Quand un groupe est en action, il prépare toujours le suivant pendant le temps d’attente. Il va me falloir quelques heures au calme pour tout déchiffrer par contre. C’est l’une des dernières choses que j’ai apprises sous la coupe de John. Ils n’ont qu’une confiance limitée en la technologie. Et ne s’en servent jamais pour communiquer entre eux. Ils se servent de ça, d’annonces dans des journaux, le genre de choses difficilement repérables quand on ne sait pas ce qu’on cherche. La méthode qui m’a été enseignée est celle qu’ils ont utilisée pour la manifestation. Logiquement, ces papiers devraient nous fournir leur futur objectif, ainsi que les contacts extérieurs qu’ils ont pu avoir. C’est certainement peu par rapport à ce que vous pourrez trouver autrement, mais ça vaut peut-être le coup d’essayer, non ?

La méthode la plus radicale consisterait à faire un nettoyage par le vide dans toutes leurs bases connues. Cela ferait sortir les autres de leur tanière pour venir éradiquer la menace. J’y ai songé bien des fois. Sauf que je sais que ma vie prendrait fin avant d’avoir atteint tous les objectifs. Seule, cela ne me poserait pas de problème. Mais je dois composer avec ma compagne dorénavant. Si je me lançais dans une opération suicide de ce genre, elle me suivrait. Et elle mourrait aussi certainement pour avoir voulu me protéger. Chose que je ne me pardonnerais jamais si je venais à lui survivre.






Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Jeu 23 Juil - 19:50

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Comme un enfant gavé de friandises, je ne tiens pas en place, arpentant lourdement les lieux, tapant pratiquement des pieds tant je suis en colère. Il me tarde d'agir vraiment, d'être en action et de pouvoir changer les choses. Le loup m'étouffe pratiquement tant ses assaut se font répétés, il cogne contre tout mon corps, et ma peau me démange, signe que de la fourrure essaie de la recouvrir. Cela paraîtrait presque une bonne idée, de me transformer là, d'une explosion de pouvoir balayer toutes traces autre que la mienne. De surgir de mes vêtements en lambeau, de rugir pour avertir tout ennemi qu'il sera broyé entre ma mâchoire à la moindre provocation. Fouler de mes pattes le sol, traquer la moindre piste sans faillir. Eliminer la menace, et rejoindre les miens. Je grognes douloureusement, mais reprends le contrôle, orientant mes pensées vers l'intriguant ex chasseuse. Voilà qui a de quoi faire bouillir mon sang aussi. Sa coopération est remarquable et son dessin que je gardes en main, nous sera également précieux, je le diffuserais autant que possible si Bran me l'accorde.

-Merci, j'espère pouvoir le faire voir à tous les loups impliqués, que chacun sache au moins à qui il a affaire, et peut être même que nos éclaireurs pourraient la garder en vu et voir pour qui elle travaille si effectivement elle suit une autre volonté. Une idée de qui pourrait en vouloir à tout les surnats au point de créer une guerre qui pourrait dévaster autant notre population que celle des humains ?

Je penses que ma tête va exploser. Trop d'informations, de questions, pas assez de réponses ni de moyens. Dès que je retournerais à la maison, je contacterais mes lieutenants et mes collègues de la sécurité nationale pour qu'ils me donnent ce qu'ils ont sur Billings. J'ai les accès, et bien que je doute qu'on trouve quoi que ce soit, je peux toujours chercher à faire courir la photo de la sorcière sur les bases. En étant prudent je ne tirerais aucune alerte tout en glanant quelques infos si il y en a.

Bran sait que la sorcière veut Aya, et il veut utiliser cette dernière comme appât ? De nouveau un grognement puissant monte dans ma gorge, et mes muscles se crispent avec violence. Je ne mettrais jamais en doute les décisions de mon Marrock, mais mon instinct de protection me dit que cela sera terrible d'utiliser Aya comme ça. Elle ne devrait déjà pas être mêlée à ça. Encore moins être jeté dans les mains d'une sorcière qui veut certainement la rallier à sa cause, ou utiliser son sang métisse.

-Ils ont certainement des fichiers n'est-ce pas ? Des meutes, de leurs descendances, des adresses ? Pourraient-ils d'avance savoir quels enfants pourraient convenir ? Je ne laisserais pas ces monstres mettre la main sur des enfants. Humains ou lycaon.


Je penses à Jesse évidemment, ma si précieuse fille, rebelle et lumineuse, mais aux dires de Aya elle pourrait déjà être trop âgée pour leurs projets, elle est aussi très protégée et éloignée d'ici, mais cela ne suffira peut être pas. Je suis connu et j'ai des ennemis qui seraient plus que ravis de me prendre ma fille. Mais il n'y a pas qu'elle. Rien que sur mon territoire il y a d'autres enfants qui sont tout aussi concernés, la plupart plus jeune que Jessie. Et ici....ici ou il y a la plus grande concentration de loups garous, des familles entières depuis des décennies...Je n'oses imaginer la rafle qu'il pourrait se produire.

-Merci de tes avertissements Aya, ta contribution pourrait sauver des familles et épargner cette guerre à ces enfants. Si l'on se rend dès à présent dans leur repaire, pourrait-on ruiner leur chance de réaliser leur projet, mettre hors d'état de nuire leurs équipements ? Peut être même capturer leurs membres présents sur ce site ?

Il est évidemment hors de question qu'elle y aille seule. Elle ne me donnera surement pas l'adresse, et je ne suis certainement pas assez orgueilleux pour me croire capable d'infiltrer une telle organisation sans me faire prendre. Malgré mon entraînement extrêmes et mes capacités poussées, ma nature même serait certainement détectée au moment ou j'entrerais la limite de leur propriété. Ce qui pour une opération nécessitant du temps et de la discrétion, réduirait tout en cendre. D'autant plus qu'ils ont certainement piégés toutes leurs bases à présent qu'ils ont en perdu une.

Aya me prend de nouveau de court alors qu'elle revient sur le sujet de Xin et m'assure qu'elle la suivra si elle peut. Je hoches la tête pour lui signaler que j'ai noté cela et que l'on y reviendra si le cas se présente. Il y a tant de choses qui doivent se produire pour éviter le chaos total. Et parmi elles nous garder vivants. Finalement cette invitation à Aspen a bien tout d'une déclaration sinistre.

Alors que je rumines tout ce qu'il faut que je transmettes et discutes avec les Cornick, je dresses également une liste de tous les ordres que je dois donner à mes lieutenants et surtout qu'il faut que je les convaincs de la nécessité pour eux d'être prêts à tout. Je n'évoquerais pas la possibilité que je puisse ne pas revenir, mais mon absence risque de se prolonger de façon douloureuse. Je ne serais pas de retour à la prochaine lune. Je sais que mon second sera parfaitement capable de gérer la meute, de canaliser les esprits tapageurs et de rassurer les soumis toujours bousculés dans l'excitation. Mais c'est mon rôle, ma place et ma responsabilité. Le manque d'eux me rend déjà plus irritable.

Ce qu'elle me donne ensuite, tout droit sortir de son sac ressemble effectivement à des gribouillis d'enfants, ou du moins à des brouillons vraiment bordéliques d'un artiste très peu subjectif. J'agites une main agacée devant tout ça, dépassé par mon ignorance totale. Je ne comprends pas comment on a pu se retrouver dans cette guerre sans rien savoir, sans aucune préparation. C'est affreux. Elle m'explique sans se faire prier, et je suis une fois de plus fasciné par ses capacités et son sang froid. Alors que je me comportes en bête traquée, elle me donne des informations, des solutions, s'implique encore plus dans ce conflit qui n'est pas le sien. Il reste toujours la possibilité qu'elle mente et nous donne de fausses informations, mais pourquoi le ferait-elle maintenant après nous avoir donné une liste que nous avons pu d'ores et déjà utiliser ? Et puis a moins qu'ils l'aient également doté d'une personnalité bipolaire elle ne pourrait modifier ses sentiments pour qu'ils correspondent.

J'accepte sa proposition gravement, enchaînant sur une autre nécessaire vu la situation.

-Il te faut une planque. Nous disposons d'une grande maison avec Mercy et également d'un petit chalet dans les bois. C'est spartiate, très même, mais c'est isolé, protégé par mes marques, et ça te permettra de me contacter rapidement.

Elle dispose très certainement de ses ressources, mais ça me rassurerait de la savoir en sécurité au plus profond de notre territoire. Mais aussi sous ma juridiction première. Bran semble hésiter entre l'utiliser et la tuer. Et bien que je ne peux m'élever contre lui, j'espère qu'être l'intermédiaire entre elle et nous, nous permettra de gagner l'avance qu'il nous manque cruellement sur l'ordre.





   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Sam 25 Juil - 21:38

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


La situation va finir par exploser. Difficile pour moi d’ignorer le fait que le loup comment à s’agacer, et pas qu’un peu en plus. Je n’ai guère de solution pour le calmer. Hormis lui en coller une pour qu’il change de sujet de contrariété. Ce qui pourrait me valoir une mise à mort. À la place, je tente, tant bien que mal, de faire ce que m’a enseigné Xin, rester calme et maintenir le contact. Je n’apprécie pas plus que cela de devoir me dévoiler, mon passé surtout, mais les circonstances l’imposent. Et cela commence par la noire dont les moindres traits du visage sont gravés dans ma mémoire. Je remarque qu’Adam a une vision plus élargie que la mienne en matière de combat. Logique selon moi vu sa position d’alpha, mais cela n’a de cesse de me surprendre. Je réfléchis à ses questions avant de lui répondre.

Je ne sais pas trop mais vu sa puissance, elle ne peut travailler que pour quelqu’un de plus puissant qu’elle. Du moins si elle œuvre pour autrui. Donc hormis un surnat ou un sorcier très puissant, je vois mal un humain lambda se servir d’elle de la sorte.

Je vois mal cette cinglée se plier à la volonté de plus faible qu’elle. Faut donc chercher quelqu’un, ou quelque chose, de suffisamment puissant, encore plus givré qu’elle, et on aura peut-être une chance de trouver à quoi peut servir tout le cirque qu’elle fait. Le grognement qui échappe au loup me fait me figer sur place. Soit j’ai dit une connerie, soit quelque chose d’autre le fait réagir ainsi. Par instinct, je rentre la tête dans les épaules, veillant à ne plus faire le moindre geste pouvant être pris comme une attaque de ma part. La suite me renseigne sur l’origine de sa rage. Les enfants, sa fille, ceux qui représentent des proies parfaites. Je savais les loups protecteurs, Adam bat les records en la matière. Le passage au tutoiement ne me dérange pas. Je préfère même. Il est plus facile pour moi de décrypter l’emploi de la seconde personne du singulier que le vouvoiement. Volontairement, je ne réponds pas à ses questions. La nervosité d’Adam me pousse à dévier la conversation une nouvelle fois. Xin est une excellente excuse pour cela, tout comme les papiers que je sors de mon sac à dos. Hors de question que je me retrouve en présence d’un loup un peu trop agressif à mon goût. Visiblement, ce n’était pas la meilleure option vu ses réactions. Le hic, c’est que je ne parviens pas à savoir si c’est le loup ou l’humain qui est aux commandes. Et je ne vais pas me risquer à le fixer dans les yeux pour le savoir. Au moins, mon idée de traduire les feuilles pour lui en fournir le contenu lui convient. C’est toujours ça de pris. Même si cela ne semble pas calmer Adam. Non, il a juste l’air plus... j’avoue que je ne sais pas comment le décrire. Mon instinct revient en force. Pas pour me défier du loup, au contraire même.

Une planque...

D’accord, je suis plus loquace d’habitude. Sauf que là, je peux difficilement faire mieux. Les paroles du loup m’ont laissée sans voix. Je ne suis pas idiote. C’est une façon de me garder à l’œil que de me proposer cela. Mais pas seulement. Et c’est bien là que je bloque. Je m’éloigne de la table, pas franchement certaine du comportement à avoir cette fois. « protégé par mes marques » Adam me propose un lieu sous sa protection, ni plus, ni moins. Cela peut sembler anodin, mais pas pour moi. Pas avec mon passé, mes démêlés récents avec les loups d’Aspen et tout le reste aussi, donc sa proposition a de quoi me dérouter. Je marche de long en large, cherchant à conserver mon calme. Ce n’est pas le moment de le perdre, pas avec un loup qui me donne l’impression d’être prêt à exploser de rage. Ce que je comprends de toute façon. L’avenir des loups ne s’annonce pas des plus calmes. Entre Billings et la révélation à venir, les humains vont s’en donner à cœur-joie et s’en prendre à eux sans la moindre hésitation. Cela me terrifie d’une certaine façon. Des innocents seront pris à partie sans raison.

Il est possible de détruire cet endroit.

Tête basse, je me suis immobilisée. Je n’ai aucun problème à neutraliser les autres chasseurs, mais là, c’est loin d’être la même chose. Ce serait même tout l’inverse. Je sais de quoi il en retourne. Ce qui explique que mon corps commence à trembler sous l’afflux massif de souvenirs qui envahissent mon esprit. Pourquoi faut-il que les choses soient aussi compliquées ?

J’ignore ce que vous pourrez trouver comme dossiers par contre. Y a des données médicales, mais je n’ai pas eu la possibilité d’y retourner seule pour collecter d’autres informations. Passer le service de sécurité n’est pas la chose la plus facile, même pour moi. Vous aurez certainement plus de facilités que moi je pense.

De cela, je suis désormais certaine. Même si cela signifie que le sang coulera. Il ne peut en être autrement de toute façon vu la nature particulière des gardes de l’endroit. Il est celui des débuts, là où les récalcitrants comme moi sont emmenés parfois. J’approche d’Adam lentement. En l’absence de connaissances sur comment me comporter, je me fie à mon instinct. C’est la seule chose qui fonctionne à peu près correctement chez moi. Je stoppe juste devant Adam sans pour autant relever le regard. J’appréhende la suite.

Avec une arme équipée d’un silencieux, il me sera facile de neutraliser le chef du groupe. Une fois que ce sera fait, on aura pas beaucoup de temps, à peine une dizaine de minutes, pour neutraliser les autres. Seule, je ne peux pas le faire. Ils sont trop nombreux. Et se déplacent trop rapidement de nuit pour que je puisse entrer sans risque. -je marque un temps d’arrêt- Ils ont croisé des chiens d’attaque et des loups pour en faire des gardiens efficaces. La meute comporte une vingtaine d’individus, que des mâles. Et ils ne risquent pas de trahir l’organisation eux.

Des animaux féroces, maintenus volontairement dans cet état, pour garder l’endroit et s’assurer que personne ne puisse s’en échapper. Pour avoir tenté une fois de le faire, je m’en souviens encore.

Je... Je veux bien pour la planque. Même si je comprends pas pourquoi vous voulez me protéger. Au moins, je pourrais travailler au calme et vous donner tous les renseignements que vous voudrez. Être au sec me suffit, j’ai eu l’habitude de dormir à la belle étoile. Le confort, c’est pas vraiment mon truc.

Je suis pas forcément à l’aise, pas du tout même. J’ai toujours aussi peu l’habitude que l’on veuille s’occuper de moi de la sorte. Cela provoque un certain stress chez moi que je peine toujours à contrôler.





Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Sam 1 Aoû - 14:10

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



La chaleur de la pièce semble augmenter de minute en minute, allant de pair avec l'air qui se raréfie. C'est simple j'étouffe vivant dans mon propre corps. Et la libération serait si simple...il me suffirait de céder, de laisser tomber cette faible enveloppe soumise à ses besoins. Laisser la puissance des muscles forgés pour la chasse remplacer ses membres qui tremblent déjà face au bras de fer que je mènes. Je me répètes en boucle que je ne suis pas un monstre, que je ne vais pas céder. Que je ne peux pas. Pas maintenant, pas alors que je menacerais directement Aya en plus de m'exposer. Nous sommes en pleine journée, et Bilings est loin d'être un endroit isolé ou sûr. Même avec les événements récents qui ont vidé les lieux, il n'est pas question de laisser un loup furieux agir selon ses instincts et tout ravager. Fermant les poings jusqu'à ce que la douleur s'invite en éclair aigu dans mes bras contractés, je laisse la douleur me rappeler à moi, calant ma respiration sur celle de Aya, profitant de son calme pour retrouver le mien. Il me faudra me transformer dans la journée, mais ça ira pour le moment.

Je fixes de nouveau la jeune femme, hochant la tête en réponse à son affirmation. Il est évident effectivement que la Noire ne peut travailler que pour quelqu'un d'encore plus puissant. Sorcier ? Vampire ? Chaque race de surnat cache jalousement et souvent par des moyens létales ses têtes pensantes. Nous n'avons aucune idée de l'identité de nos plus puissants ennemis dans ce combat. Et vu les vampires auxquels j'ai déjà fait face, s'ils n'étaient que des soldats de première ligne, nous allons devoir nous allier avec les autres surnats que nous le voulions ou non. Notre magie est puissante, mais elle n'évolue pas comme celle de ces sangsues qui s'enrichissent à chaque victime, n'hésitant pas non plus à se ponctionner entre eux si ça peut les desservir. Il nous faut quelqu'un parmi eux. Je doutes qu'un esclave de sang accepterait de nous donner des noms, mais l'argent peut délier bien des langues.

-Est-ce que The Order a pu recenser les vampires ? Avoir accès à leur hiérarchie ?

J'ai l'impression de plonger tout entier dans un nid de frôlons furieux. Inexorablement, morceau par morceau, sentir les millions d'ailes me frôler, les dards me transpercer jusqu'à ce que je perdes pieds et que je deviennes fou. Mais ce n'est pas une option. Nous avons Aya et nos effectifs sont solides, si nous obtenons les renseignements nécessaires, une infiltration pourrait être possible. Un nid de vampire peut être éradiqué. Je préférerais évidemment ne pas en venir là, mais si les choses dégénèrent il vaut mieux que l'on soit prêt à tout. Et si ce ne sont pas les vampires qui tirent directement les fils de la Noire, il y a de grandes chances qu'ils savent qui le fait. Ces enflures sont toujours persuadés qu'ils obtiendront leur aire de chaos et de sang.

Les informations suivantes qu'elle me fournit me confirme qu'avec une équipe formée, nous pourrions prendre le contrôle de leur planque. Je doutes qu'on puisse mettre la main sur beaucoup de choses avant que tout soit détruit, mais si on peut sortir les enfants de là et les priver de ce lieu particulier, ce sera déjà une grande avancée dans ce combat. Il faut que je fasses part de toutes ces informations et possibilités à ma femme et les Cornick présents. Si Bran accepte de mettre en place une opération je pourrais d'ici lancer les hostilités en hackant leurs systèmes couches par couches pour affaiblir leurs défenses sans déclencher toutes leurs alarmes.

-Je peux hacker leurs système, et y implanter divers accès ou code pour faciliter notre intrusion, je mettrais aussi quelqu'un sur la collecte de donnée, un autre contact pourra créer une diversion en brouillant leurs commandes de contrôle. Samuel saura certainement quoi faire des données médicales quelles quelles soit. Mais si on fait ça il nous faudra aussi une équipe médicale pour évacuer les enfants et les blessés. Je n'ai aucune idée de si le Marrock acceptera, mais je vais tout faire pour. Si tu as le moindre plan, ou idée concernant leurs barrières et pièges, moyens de détection, fais moi en part.

Je n'ajoutes pas que dans les blessés il pourrait y avoir des otages aussi. Bien que cette idée me laisse un goût amer, nous ne pouvons pas les laisser vivre en toute impunité après ce qu'ils ont fait, et en leur donnant en plus la possibilité de répliquer.

-Ils ont quoi ? Croisés des chiens d'attaque avec des loups ? Les fous...Les chiens vivent en meute, mais ils sont de nature fidèles à l'homme, mais un loup même domestiqué ou brisé, restera sauvage, il ne suit que son alpha, et uniquement tant que celui-ci est le plus fort. Si nous tuons l'alpha de cette meute d'hybride, ils nous suivront. Sinon, on les éradiquera. Des gardes ? Des surnats ?

Je ne devrais même pas m'étonner des profondeurs d'horreurs dans lesquelles ils ont plongés. Ils sont capables de tout. Ils n'ont aucune idée de l'impact qu'aura cette meute de monstres qu'ils ont créé. Ils ne seront pas capables de les contrôler. Les bêtes s'émanciperont aussitôt qu'elles le pourront. A moins qu'ils aient réussis à leur implanter des puces directement au niveau du système nerveux. Dans ce cas, il nous faudra les neutraliser avant d'entrer sur le site.

La soumission volontaire de Aya par son acceptation de mon offre de protection, finit de calmer le loup, qui satisfait, diminue la pression qu'il imprime dans tout mon corps. Je respire un peu plus librement, et lances un sourire en coin à la chasseuse, qui paraît soudainement presque vulnérable. Si j'avais su qu'il suffisait de me montrer protecteur pour obtenir d'elle sa coopération, je l'aurais fait plus tôt.

Je ne regrettes pas de lui avoir proposé ça, elle est un atout des plus précieux, et elle a déjà prouvé qu'elle est prête à tout pour arrêter The Order. Que ce soit pour elle ou qu'elle trouve un intérêt à se battre avec nous, elle est avec nous et à partir de ce moment là, elle mérite notre protection. Je la sens surprise et déstabilisée, aussi j'enchaîne, avec fermeté mais douceur.

-On protège les nôtres, aussi longtemps que tu seras à nos côtés tu bénéficieras de notre protection. Tu auras ton espace, mais si tu as besoin de nous, Mercy ou moi seront toujours a portée. Je te fournirais des téléphones jetables et tout ce dont tu auras besoin.




   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aya CrossLes Apparences sont parfois Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1435-aya-cross-terminee http://wildwide.forumactif.com/t1442-aya-cross#57133


Solde : 5089

Age du personnage : 21 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Un loup venu d'ailleurs à qui je tiens sans savoir ni comment le lui dire, ni comment faire
Localisation : Aspen, Montana
Emploi/loisirs : Officiellement conseillère environnementale, officieusement au service d'Adam Hauptman
Humeur : Vous tenez vraiment à le savoir ?

Avatar : Barbara Palvin
Crédits : MySelf
Les Apparences sont parfois Autre

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Lun 3 Aoû - 19:52

© made by Islande



Adam vs Aya

When to lay bare is necessary


Pour la première fois, je parviens à discuter avec un loup de mon passé sans me faire malmener. Physiquement du moins parce que, mentalement, c’est loin d’être la chose la plus évidente à faire pour moi qui aie passé ces dernières années à cultiver le secret autour de mon passé. Une chance pour moi qu’Adam parvienne à se maîtriser. Par moment, je ne peux m’empêcher de me demander qui de l’humain ou du loup est aux commandes. Sa rage, je la comprends. Apprendre qu’il existe des fous qui veulent éradiquer les garous, c’est pas agréable à entendre. Découvrir qu’ils ont été capables de passer inaperçus, encore moins. Entre ça et la Noire, la situation n’est guère brillante. Et, dans toute cette fureur, il me faut réfléchir et répondre à des questions que je ne me suis pas forcément posée. Il n’y a pas à dire, Adam a une vision bien plus élargie que la mienne. Sans doute à cause de son statut d’alpha. Du moins, c’est ce que je pense.

J’ai appris à tuer les vampires, mais rien de plus. Je ne pense pas qu’ils se soient vraiment intéressés à ces phénomènes. En tout cas, je n’ai pas reçu d’instruction poussée les concernant.

C’est bien dommage d’ailleurs vu ceux qui traînent à Aspen. Cela m’aurait sans doute servi pour en éradiquer quelques-uns sans attirer l’attention. Après tout, c’est déjà mort un vampire. Donc personne ne se soucierait vraiment d’une nouvelle mort les concernant. La discussion revient sur The Order et les enfants. Ça, ça fout vraiment le loup en rogne. Au point que je m’impose de ne plus bouger, du moins d’éviter de me laisser gagner un peu trop par ma nervosité. Adam semble disposer de ressources peu courantes. C’est une bonne chose pour la guerre qui s’annonce. Une fois qu’on aura commencé, il faudra s’attendre à des représailles. Moi la première parce que je doute qu’il leur faille longtemps pour comprendre qui renseigne les loups. Ce qui ne m’empêchera pas de dormir. Billings a achevé de me conforter dans l’idée qu’il faut démanteler l’organisation avant que d’autres ne souffrent à cause d’elle. Je ne suis pas idiote, une partie des humains présents aura maille à partir avec les garous. Ce qu’il adviendra d’eux, je l’ignore et je préfère ne pas y penser pour le moment. Je réfléchis à comment faire alors qu’Adam m’informe que les gardes de l’endroit pourraient se retourner contre nos ennemis. Je n’y crois pas vraiment.

Je peux dessiner un plan de l’endroit avec les différents baraquements et leur utilité. Et ces chiens-loups sont les seuls gardes. Il faudra quand même tenir compte des chasseurs présents. Mais, comme ils savent qu’on ne peut s’enfuir, il n’y a pas plus de surveillance que cela. Se retrouver entouré par la meute suffit à refroidir les ardeurs des plus réfractaires à l’autorité. Par contre, je ne pense pas que les laisser en vie soit une bonne idée, ils sont entraînés pour tuer. Et certains servent aux entraînements. On ne se bat pas contre un humain comme on le fait contre un garou sous sa forme de loup. Les attaques sont différentes...

Pas la peine d’en dire plus, c’est bien assez explicite comme cela. Je ne me déplace pas comme un animal sans raison. Si mon dressage avait été exclusivement de type militaire, je passerais pour l’une d’entre eux. Hors, ce n’est pas le cas. C’est en grande partie de là qui je tiens de pouvoir affronter un loup, même enragé. La protection d’Adam me prend de court. Je ne suis pas habituée à ce que l’on veille sur moi de la sorte. Xin tente bien de m’enseigner qu’il me faut cesser de penser que je suis seule, mais ce n’est pas évident à admettre. Et là, malgré tout ce que je peux lui dire, l’alpha ne me chasse pas. C’est même tout l’inverse. Au point que j’en arrive à m’en remettre à lui malgré le malaise que je ressens. Ce n’est pas de la peur, juste le manque d’habitude. J’esquisse un sourire amusé quand il parle de téléphone. Pour cause, je sais très bien où doit se trouver le mien en ce moment. Je remarque qu’Adam semble calmé. C’est une bonne chose. Je me voyais mal tenir compagnie à un loup furieux capable de faire pas mal de dégâts en ville. Mes prunelles croisent brièvement celles d’Adam.

Sauf s’il a passé ses nerfs dessus, Bran détient mon téléphone portable. Je l’ai donné à Sage le jour de la manifestation pour me débarrasser d’elle, pour qu’elle cesse de me suivre. Ça n’a pas fonctionné, mais personne n’est parvenu à me localiser ensuite. J’ai toujours pris soin de faire en sorte de ne pas me faire repérer par l’organisation. Dans mon état, il était préférable que je m’éloigne de la moindre civilisation.

Encore une chance que je sois parvenue à le faire. Je n’ose imaginer ce dont je suis capable dans ces moments-là. Et, sans Xin, je serais sans doute morte à l’heure actuelle, ou il ne me resterait plus rien d’humain. La Noire, Evan et tout le reste, je sais maintenant que j’aurais dû aller voir Bran pour lui dire que je ne pouvais plus gérer les deux demoiselles et que j’arrivais à un point de fatigue telle que conserver mon calme était devenu impossible. Mais voilà, il y avait Charles et sa promesse de me tuer si je dérapais de nouveau. Trop de choses et ma fichue habitude de régler mes problèmes seule. Autant dire que la chute était inévitable.

Parfois, je perds le contrôle et c’est mieux pour tout le monde que je croise personne. Ils disaient que pour pouvoir combattre et tuer un animal sauvage, il fallait en être un soi-même... Le mien m’échappe de temps en temps, pas souvent, mais il est quand même destructeur à sa façon. Charles en a fait les frais et il a dit que si ça recommençait, il me tuerait. C’était avant la manifestation de Billings...

Je ne sais pas pourquoi je dis cela à Adam. Je n’ai pas envie d’y penser. Nerveuse, je retourne à la table pour remettre les papiers dans mon sac. Je n’ose même plus le regarder. Une part de moi redoute qu’il ne change d’avis, qu’il décide de me laisser me débrouiller seule. Je ne lui en voudrais pas de toute façon. Dans tout ce foutoir, la solitude est la seule chose que je connaisse, qui me soit familière et normale. Je n’ai pas appris à vivre avec les autres, cela aurait nui à ce que l’on attendait de moi. Je réalise à quel point l’idée de Xin que je la suive est utopiste. La discussion à venir entre elle et moi s’annonce porteuse d’une décision douloureuse. Il le faut, j’en suis convaincue.






Retour à mes origines, à celle que je suis, qu'importe ce qu'il adviendra...
mais plus jamais, je ne serai seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   Mer 12 Aoû - 23:03

Where to lay bare is necessary.

Aya & Adam



Alors que la tension et la colère refluent, je suis percuté de plein fouet par une sensation terrible d'impuissance. Un vide dévorant semble résonner en moi, emportant toutes les questions, les réponses possibles, les choses à faire, les personnes à contacter. Je me sens las et épuisé. Soudainement je n'ai plus qu'une envie. Retourner à la maison. Retrouver la chaleur et la douceur de ma femme, son sourire espiègle et sa voix ronronnante. J'aimerais qu'en passant la porte il y ai une Jess hystérique qui me saute au cou pour me raconter sa journée et les dernières histoires en date. Mais aussi pouvoir compter sur un rapport aussi concis et fidèle de la part de Ben sur nos affaires de meute. Etre entouré de leurs odeurs à tous, de leurs voix et visages. Puiser de l'énergie dans leur présence, et savoir que je suis capable de tous les protéger, qu'il est en mon pouvoir de le faire. Ici je ne suis pas le seul à décider, et bien que l'on ai amplement de quoi se sentir à l'aise, ce n'est pas pareil. Et les événements survenus à Billings sont la preuve même que le Marrock aussi puissant soit-il ne peut pas nous protéger de tout.

Ruminer ne nous avancera cependant à rien. Alors je serres les dents et prends soin de ramasser tous les documents que Aya m'a confiés. Sur un morceau de feuille volante j'inscris notre adresse et mon numéro de téléphone. Elle en a certainement un, et si ce n'est pas le cas, il y a des cabines téléphoniques en ville. Et dans le cas ou elle ne se montrerait pas du tout, je pourrais toujours la retrouver, mais je préférerais évidemment qu'elle vienne de son plein gré.

Qu'elle ai apprit à tuer des vampires m'arrache un grognement approbateur et impressionné. Ce sont des créatures vicieuses et terriblement puissantes. Des armes à feu de gros calibre sont certainement le meilleur moyen d'en venir à bout, mais pouvoir les traquer est déjà exceptionnel, sans même parler du fait de les approcher de suffisamment près sans se faire tuer. Même dans leur sommeil ils ne sont pas sans défense. Cela en dit long sur le statut de guerrière de Aya. Et ça justifie sans mal ses réactions violentes ou ses réflexes.

Chaque surnat est monstre dans sa catégorie, nous disposons d'une force physique écrasante, mais aussi de sens plus qu'aiguisés, ainsi qu'une rapidité supérieure combinés à l'intelligence humaine et l'instinct de survie des animaux. Nous sommes à la fois des humains et des animaux. Des bêtes à l'apparence humaine mais aux désirs animaux. Nous ne tuons plus pour nous nourrir, mais pour nous protéger, et si il le faut pour obtenir plus d'espace, de reconnaissance. Nous utilisons la peur pour nous garantir la sécurité. Et la force et l'autorité sont ce qui désigne nos dirigeants. Nous sommes devenus ce que nous sommes par héritage, par le sang, par accident, par attaque...on a survécu et on s'est adaptés, on a pliés à cette nouvelle condition. Mais dans le cas des chasseurs et particulièrement de Aya, il n'y a eu ni gêne modifié, ni transformation. Ils l'ont déconditionné...Ils ont brisé l'humaine, effacé ce qu'elle était, serait devenue sans eux, pour en faire leur soldat. Une humaine qui se comporte comme une bête, mais sans l'instinct de la meute, sans le besoin d'unité. Un être furtif, formé aux techniques de combat les plus avancées, sans scrupules, pouvant se glisser n'importe ou. De ce qu'elle en sait, elle était la première à subir ça. Mais si ce n'est pas le cas, ils ne l'auront certainement pas informés. Aussi il nous faut prendre en compte la possibilité que d'autres enfants ai été modelés par ces monstres.

-Très bien, j'essaierais de mettre la main sur des plans, photos, et protocoles de surveillance, en attendant couche tout ce dont tu te rappelles sur papier, ça nous permettra déjà d'avoir une idée de ce qu'il nous faut. On n'emmènera certainement qu'une équipe réduite si l'opération se fait, mais il faut que je saches qui emmener.

Dans le cas ou l'on pénétrerait en plein territoire ennemi pour tuer des chiens loups surentraînés à tuer les surnats et à des chasseurs équipés de balles d'argent, il est impératif que chaque personne présente soit capable d'agir en complète autonomie, avec discrétion et précision, sans hésiter un instant, et tout en sachant garder le contrôle malgré le carnage que nous allons semer. Réunir toutes ces conditions me paraît pratiquement impossible, mais il faudra que ça devienne possible, car c'est notre plus grande chance d'atteindre profondément The Order.

Aya semble à présent assez en confiance, je la sens toujours sur le qui vive, mais elle répond avec calme à mes questions, rajoutant des informations spontanément. Je la vois sourire pour la première fois quand je parles de téléphone, et je souris à mon tour quand elle me raconte ce qui est arrivé au sien. J'imagines sans mal l'expression de Sage en découvrant qu'elle avait obtenu le téléphone convoité, mais sans sa cible. Bran devait être furieux si elle a réussit à les semer par la suite, ou du moins à toujours rester insaisissable. Je commences à me faire un dessin de tout ce dans quoi elle a été impliquée, et je comprends effectivement mieux la réticence du Marrock à parler d'elle.

Peut être est-ce une erreur de m'interposer ainsi, d'utiliser les infos et ressources dont elle dispose. De lui offrir protection et assistance. Mais tout mon instinct me pousse dans cette direction, et sa volonté farouche de nous aider, de se battre avec nous au mépris de sa sécurité, sont des preuves concrètes de sa loyauté alors même qu'elle n'est pas liée à nous. Et puis avant d'être un garou, je suis un père. Et mon devoir est de protéger.

Ces dernières révélation sont brutales et inattendus. Si Charles l'a menacé, elle a vraiment dû péter un câble et aller très loin. On aura certainement l'occasion de reparler de ça. Mais pour le moment, il nous faut vider les lieux, masquer nos traces dans la mesure du possible, et nous organiser pour la suite.

-Tu me raconteras ça, ce qui déclenche les pertes de contrôle, ce qui t'arrive dans ces moments là, ce dont tu te souviens après. Je ne sais pas si je serais en mesure de t'aider, mais on essaiera. En attendant, on va se rentrer. On a déjà trop traînés ici, et il n'y a rien de plus que l'on puisse faire aujourd'hui. Je te raccompagnes, dis moi juste ou. Prends tout ce dont tu as besoin, et demain Mercy ou moi on viendra pour t'emmener à l'endroit dont je t'ai parlé.

Je sais que je suis autoritaire et que depuis un moment je prends des décisions la concernant. Mais j'espère qu'elle ne se sent pas oppressée ou menacée par mon comportement, et qu'elle comprend que j'espère pouvoir la protéger ainsi. Cela dit, je devrais peut être passer le relais à ma femme pour un moment. Elle est toujours d'humeur légère et amusante et cela pourrait aider Aya à se sentir à l'aise. D'autant plus que le coyote se fait bien moins agressif que le loup face à d'autres créatures.

Je me sens soulagé d'un réel poids alors que nous quittons enfin l'entrepôt, nous débarrassant d'un coup de tous les souvenirs qui y pourrissent et s'y imprègnent peu à peu. Je ne saurais dire de quoi l'avenir sera fait, mais le présent est placé sous le signe d'une alliance puissante et intelligente.



   
Emi Burton/Mickaëla Weaver
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When to lay bare is necessary [PV Adam Hauptman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bare Vòlè,Bare ganstè pouchis
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aspen Creek: The Wild Wide :: Les dernières notes de musique :: Les Copains d'Abord :: Sujets Pour les Curieux-
Les Tops Sites:


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION | TITOP | FILET DU DIABLE
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit