Un nouveau contexte arrive pour le forum et toutes les évolutions qui vont avez. En cas de volonté d'inscription merci de contacter le staff. A très vite...

Partagez | 
 

 Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 12:55

Alli Singh


Un peu d'attention ne fait de mal à personne



♦ Nom; Singh
♦ Prénoms; Alli
♦ Age; 26 ans d'apparence mais 56 en réalité
♦ Lieu & Date de naissance; Nekob, Maroc, le 25 mars 1956
♦ Etat Civil; Célibataire
♦ Groupe souhaité; Werewolves
♦ Etude(s) ou Profession; traductrice
♦ Ascendance/Descendance; un enfant dont j'ignore tout
♦ Vos pouvoirs; ceux de ma race...
♦ Ambitions; Parvenir à me faire accepter dans une meute et à m'installer quelque part, retrouver la trace de mon enfant, ou de ses descendants, si la chose est possible.


Si tu devais te décrire tu dirais...

PHYSIQUE;

₪ Taille: 1 mètre 65
₪ Poids: 57 kilos
₪ Couleur et longueur des cheveux: blonds et longs, souvent tenus en queue de cheval
₪ Couleur de peau: pâle
₪ Couleur des yeux: bleus
₪ Style vestimentaire: jean, tee-shirt et chaussures de sécurité quand je suis au volant de mon camion sinon des tenues peu voyantes mais toujours féminines.
₪ Comment est votre loup: ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante.
₪ Autre chose à nous faire savoir: Le bleu du regard de la louve fonce quand elle se sent en danger.


SIGNES PARTICULIERS;

₪ Tatouages(s): un seul, sur la hanche droite
₪ Cicatrice(s): longues, fines et à peine visibles dans le dos
₪ Piercing(s): un seul, sur la langue
₪ Autre(s): un goût prononcé pour la mécanique
CARACTÈRE;

• Attentive : rien ne m’échappe, je perçois le moindre détail et apprendre est une chose facile vu mes capacités.
• Autonome : je n’ai besoin de personne pour avancer dans la vie. Il suffit de me dire quoi faire et je le fais du mieux que je peux.
• Calme : jamais un mot plus haut que l’autre, ni même un début d’énervement. Ma zen attitude en fait enrager plus d’un d’ailleurs.
• Dévouée : je me concentre sur le bien-être des autres et il suffit de m’offrir un cadre de vie sécurisant pour que je me plie en quatre pour remercier.
• Discrète : où que je me trouve, je ne veux surtout pas m’imposer et me tiens le plus souvent en retrait en société.
• Respectueuse : je sais depuis longtemps qu’on obtient le respect des autres qu’en accordant le sien.
• Serviable : j’aime aider, pas parce que je l’ai appris mais bien par plaisir.
• Ordonnée : certains diront maniaque, mais j’aime que les choses soient à leur place et pas ailleurs.

• Docile : mon éducation fait que j’obéis naturellement et qu’il en faut beaucoup pour que j’en vienne à me rebeller face à une autorité.
• Introvertie : j’ai beau aimer que l’on me regarde, comme toutes les femmes, mon enfance a laissé des marques et cela me rend le plus souvent mal à l’aise si je ne suis pas d’humeur. Sans compter ma manie de ne pas vouloir m’imposer.
• Renfermée : je ne cherche pas forcément le contact avec les autres, désireuse de ne pas déranger.
• Sensible : pas fleur bleue non mais je suis bien incapable de rester de marbre face à la détresse d’une autre personne, l’un de mes points faibles certainement.
• Solitaire : mon éducation fait que je peine à me lier aux autres et que rester seule ne me pose finalement pas de souci.
• Timide : mettez-moi dans une assemblée et je deviens muette comme une carpe.
• Méfiante : à l’égard des humains principalement, séquelle due à ma captivité.
• Angoissée : malgré le temps passé, cette crainte sous-jacente d'être capturée de nouveau ne me quitte jamais vraiment.

Et sinon? Tu as des choses intéressantes à nous raconter sur toi?




Une enfance hors du temps


Solitaire... Voilà le terme qui définit la plus mon enfance. Je suis née dans une famille aisée en plein cœur du désert marocain, dans la Valléé du Drâa, à Nekob. Mon père, ingénieur pour un grande firme chinoise est originaire du Sri Lanka. Ma mère, quant à elle, venait d’Inde. Je parle d’elle au passé puisqu’elle est morte en me mettant au monde. J’ai foulé la Terre voilà maintenant 56 ans, le 25 mars 1956. Je ne fais pas mon âge, n’est-ce pas ? Permettez-moi de vous conter mon histoire et ce détail ne vous surprendra plus.

Dès ma naissance, mon père me rejeta. Le simple fait d’être responsable, à ses yeux, de la mort de ma mère s’ajoutait à mon apparence étrange. Mon teint d’albâtre, mes yeux si clairs qu’ils semblent transparents quand ils ne se teintent pas d’un voile rouge, ma chevelure blonde, tout cela faisait qu’il me rejetait, refusant d’admettre que le «monstre», comme il se plaisait à m’appeler, soit de sa chair et de son sang. Il en faisait aucun doute à ses yeux que ma défunte mère avait fauté avec un autre que lui. Pour ne pas avoir à subir la vision de mon apparence, mon père décida de m’enfermer dans l’une des pièces de la maison, à l’écart. Mes visites se résumaient à ma nourrice uniquement.

Seule, je grandissais néanmoins normalement grâce aux bons soins de ma mère de substitution. Ce n’est qu’à l’âge de sept ans que ma vie changea radicalement. Estimant que j’étais assez grande pour me rendre utile, mon père me fit confectionner une tenue sur mesure qui ne laissait rien deviner de mon apparence. Elle me couvrait de la tête aux pieds et un masque de cuir dissimulait mon visage. Consignée à la cuisine, mon père ne manquait jamais une occasion de me punir. Mon dos porte encore les marques de ce long et fin morceau en bois dont il se servait pour me frapper.
Grandir et devenir libre


Les cinq années qui suivirent, je les passais dans un pensionnat en Suisse. Je ne revoyais mon père que pour les périodes de vacances et cela me convenait à merveille. Chacun de mes retours voyait se déferler sur moi la colère de mon père. Il n’avait nul besoin de raison pour me frapper. L’enfant joyeuse que j’étais laissait lentement place à une autre, vidée de toute étincelle de vie. Tout juste prenait-il le soin de me renvoyer en pension sans la moindre marque. Même ma chambre m’était interdite. Je devais dormir dans sa chambre, enchaînée comme un animal. Et ma présence n’empêchait en rien mon père de faire venir ses maîtresses. Je le voyais les maltraiter, leur faire mal et elles en redemandaient. Terrorisée, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, mais j’aimais toujours mon père. Les précieux conseils de ma mère de substitution me permirent de ne pas devenir folle. Soucieuse de retrouver une vie normale, je devenais une élève brillante, réussissant mes examens haut la main. Dans mon esprit, j’avais prévu de quitter le toit familial à ma majorité pour prendre ma vie en main. C’est ce que j’ai fait. Pas vraiment comme je l’avais prévu mais seul le résultat importait à cette époque.

Dans le plus grand secret, mon père préparait mon avenir. Le jour de mon dix-huitième anniversaire, il me mena chez notre médecin de famille. Ce dernier avait pour tâche de vérifier ma virginité. Il en fut pour ses frais, car je ne l’étais plus depuis quelques mois déjà. Je vous passe la fureur de mon père lorsqu’il découvrit cela. Jamais je ne l’avais vu dans un tel état. À sa demande, et avec l’accord du médecin, je fus emmenée dans une clinique privée le jour même. Et opérée le lendemain matin ! Souillée pour la famille de mon père, j’apprenais, à mon réveil, que ma virginité avait été reconstruite. Je restais hospitalisée durant près d’un mois, maintenue sous médication permanente. C’est une enveloppe vide qui revint chez mon père. La vie reprit son cours normal à la différence qu’il ne m’était plus permis de quitter la demeure sans être accompagnée. C’est aussi à cette époque que je fus soumise à un entraînement physique intense visant à assouplir mon corps au maximum.

Une année s’écoula ainsi sans qu’il me soit donné la possibilité de parvenir à modifier les choses. Le moindre de mes essais semblait voué à l’échec. L’arrivée d’un inconnu sembla instaurer un semblant de calme dans la demeure familiale. L’été de mes dix-neuf ans, nous nous rendions en Russie. À peine arrivée, je me retrouvais de nouveau cloîtrée dans une chambre. Une semaine après notre arrivée, les anciennes entreprirent de me préparer pour un événement exceptionnel... mon mariage ! Sans avoir le temps de comprendre, je me retrouvais légalement épouse de l’homme qui avait voyagé avec nous. Mais le pire était encore à venir. Menée dans une salle immense, les femmes de la famille de mon mari se chargèrent de vérifier que j’étais pure. Chose faire, je passais ma nuit de noces seule avant d’être conduite, le lendemain, dans la demeure de mon mari. Sur place, un tatouage sur le bas de ma hanche droite me fut imposée : «Slave».

D’épouse, je n’avais que le titre. En fait, je servais à tout sauf à cela. Domestique, servante oui mais pas épouse. Mon mari préférait se divertir ailleurs que dans le lit conjugal. Et les rares fois où il le faisait, ce n’était que douleur et violence. Même l’enfant que j’ai mis au monde, il me l’a arraché des mains ! J’ignore ce qu’il en a fait. Parfois, mon père venait passer quelques jours et s’assurer que je me comportais correctement. Et contrairement à mon mari, il ne se gênait pas pour profiter de mes charmes à chacun de ses passages. Durant trois longues années, je n’existais plus. Aux yeux de personne d’ailleurs. Mon père avait pris soin de faire le vide autour de moi avant de me livrer pour le bénéfice de ses intérêts.

Ma vie ressemblait à un vaste champ de ruines. Mais en apparence seulement. Car intérieurement, aucun coup, aucun acte, ne parvint à me briser totalement. À chaque fois qu’il me semblait toucher le fond, je trouvais toujours en moi les ressources nécessaires pour rebondir. C’est ainsi que naquit le dessein de quitter Moscou pour tout recommencer ailleurs. Ma décision prise, j’œuvrais avec prudence et intelligence. Pour disposer d’un minimum de liberté, il me fallait céder au moindre vice de mon mari et avec le sourire s’il vous plaît ! En moins de six mois, j’étais parvenue à réunir un pécule, léger certes mais suffisant. Il ne me manquait plus que des papiers officiels pour pouvoir tourner la page. Quelques jours après mon vingt-deuxième anniversaire, ce fut chose faite grâce à l’aide de l’un des domestiques. Sans un regard, je fuyais la ville et ma famille.
Le prix à payer


Grâce à celui qui m’avait aidée, je me retrouvais en Angleterre. Parlant la langue couramment, il me fut aisé de trouver un emploi de serveuse pour subvenir à mes besoins dans un premier temps. Dans la capitale londonienne, je trouvais anonymat et liberté. Les premiers temps, sortir demeurait tout de même difficile. Je redoutais de me trouver face à mon père, ou à un membre de la famille, au détour d’une rue. Une année passa avant que je ne parvienne réellement à me laisser aller. C’est l’époque où je rencontrais Gabriel, français exilé à Londres. Entre nous deux, une profonde amitié naquit rapidement. À ses côtés, je découvrais les plaisirs simples de la vie comme sortir, aller au théâtre ou simplement se promener. Pourquoi ai-je fait cela ? Je l’ignore mais un après-midi de liberté me vit revenir avec un piercing sur la langue. Ce bijou était mon seul bien et j’avais envie de me faire plaisir tout simplement. Trois ans plus tard, j’assistais même à son mariage avec Kelly, l'une des rares amies que j’avais réussi à me faire. À travailler dans un bar, j'avais des habitués et certains devinrent des amis à force. Durant la lune de miel de Gabriel et Kelly, je m’occupais de leur appartement et de leur chat. C’est en rentrant de chez eux que ma vie prit un tournant auquel je ne me serais jamais attendue. Je devais me rendre à une soirée en compagnie de Lisa, une autre jeune femme avec qui j'aimais passer du temps.

Ils étaient quatre, des brutes avinées dont j’ai croisé la route. J’ai bien tenté de prendre un autre chemin, de les éviter, mais ce fut peine perdue. Je me rappelle parfaitement ce qu’ils m’ont fait subir durant de longues heures, la façon dont ils se sont amusés avec moi malgré mes cris de douleur. Mais le pire, c’est quand ils sont partis, me laissant seule dans cette ruelle sombre, du sang s’échappant de mon corps. L’un d’eux, j’ignore lequel, m’a enfoncé un couteau dans le ventre, sur le côté droit. Je pensais ma dernière heure venue. Je ne l’ai pas entendue arriver, juste sa voix qui me rassurait, qui me disait que tout irait bien. À mon réveil, la première chose qui m’étonna fut de me trouver dans une chambre magnifique.

Lisa était une cliente régulière du pub où je travaillais. Nous avions sympathisé depuis quelque temps déjà. J’enviais son assurance, la façon qu’elle avait de s’exprimer, cette aisance si naturelle pour elle et que je ne parvenais pas à avoir malgré tout mes efforts. Pourtant, Lisa était de bons conseils. De temps en temps, elle venait en compagnie d’un homme qui s’amusait à me mettre mal à l’aise. Oh, ce n’était jamais méchant mais c’était ainsi. C’est d’ailleurs lui qui me salua alors que je reprenais connaissance. Perdue, ne comprenant pas pourquoi j’étais encore en vie et surtout, ce que je faisais ici au lieu de me trouver à l’hôpital. Dave commença par me rassurer avant de me dire que je devais me reposer un peu encore avant qu’il m’expliquerait ensuite ce qui s’était passé.

Ce n’est que le lendemain qu’ils se décidèrent à m’expliquer. Visiblement, ils n’étaient pas d’accord sur la méthode à employer mais Dave eut gain de cause et Lisa céda. Je trouvais cela surprenant vu ce que je connaissais d’elle. Quand je la vis se mettre nue, j’ouvrais de grands yeux. En quoi se déshabiller ainsi allait m’aider. Je vous fais grâce des hurlements qui furent les miens et du nombre de fois où j’ai dû faire une crise cardiaque. Sous mes yeux, Lisa se transformait en une chose que je mis du temps à identifier : un loup. Ou plutôt une louve. Mon premier réflexe fut de tenter de fuir mais Dave m’en empêcha. Il me révéla aussi que Lisa m’avait trouvée mourante dans la rue et que, sans réfléchir, elle m’avait mordue. Je sentais une certaine tension chez Dave en me l’apprenant. Les jours suivants, ils ne me quittèrent pas d’une semelle. Je ne voulais pas devenir un monstre, un animal assoiffé de sang. J’en arrivais à ne pas vouloir survivre à la première transformation.

Elle eut lieu à la pleine lune suivante. Nous avions quitté Londres pour la campagne anglaise, dans un lieu reculé. Aux premières douleurs, ma seule envie fut de mourir. Il me semblait clair que je ne parviendrais pas à survivre au Changement. Je sentais la moindre parcelle de mon corps se modifier, mes os craquaient, semblaient se briser en mille morceaux. J’ai rapidement commencé à hurler sous la douleur. Et, bien que présents, Dave et Lisa ne pouvaient m’aider. De deux, je me retrouvais à quatre pattes. Je pensais avoir fait le plus dur quand ma fourrure commença à pousser. l’impression d’avoir le corps entièrement transpercé par des milliers d’aiguilles faillit me rendre folle sur le moment. Après de longues minutes, de très longues minutes même, je me trouvais allongée sur le sol, épuisée mais en vie, et sous la forme d’une louve blanche de petite taille au regard bleu. Cela me prit encore de longues minutes avant que je ne parvienne à me mettre sur mes pattes.
Une vie nouvelle


Ayant survécu au Changement, ma nouvelle vie pouvait commencer. Ma nature ne tarda pas à se révéler, j’étais, et je suis toujours, une soumise. Sous la protection de Dave, j‘apprenais à chasser, à me nourrir mais aussi à contrôler ma part lupine. Est-ce parce que ma vie a été longtemps dirigée par une autre personne que moi, je ne saurais le dire, mais je fis rapidement une seule avec Chantra, ma louve. Je l’ai nommée ainsi pour lui donner son identité propre. Tout n’était pas rose évidemment. Pourtant, en moins d’une année, ma stabilité était acquise. C’est le moment que Dave choisit pour rejoindre d’autres loups-garous. Mon arrivée ne se fit pas sans heurts, Lisa ayant agi sans réfléchir et sans mon consentement.Je faisais donc en sorte de me montrer digne de l’enseignement de Dave et rapidement, je trouvais ma place au milieu des autres. Facile à vivre, je ne posais de souci, quelle que soit ma forme. Durant cette période, je m’intéressais aussi aux langues anciennes, ce qui m’amena à passer mon diplôme de traductrice. J’avais enfin un métier qui me plaisait. Je n’avais pas besoin d’autre chose pour être heureuse. Il y eu bien quelques passages délicats ou ma louve se montra un peu plus envahissante qu’à son habitude, et moins calme aussi, mais sans dommages irréversibles.

Nous avions migré vers le nord de l’Angleterre, pour une terre moins peuplée d’humains mais avec assez de gibier pour chasser. Pour la majorité des gens, nous avions l’air d’une communauté hippie, rien de plus. Et cela arrangeait tout le monde. Le temps s’écoulait paisiblement. Protégée par les dominants, je passais la majeure partie de mon temps le nez dans les livres. L’avantage de mon métier, c’est que je pouvais l’exercer de n’importe où. Les revenus de tous étant mis en commun, je n’avais rien réellement à moi. Je menais enfin une vie agréable, au milieu d’une famille pour qui je comptais réellement. Je n’avais pas besoin de plus.

Une bonne vingtaine d’années s’écoula ainsi avant que les autochtones ne commencent à se poser des questions. Il devenait obligatoire que nous quittions notre lieu de vie pour un autre sous peine de se faire remarquer. C’est ainsi que nous nous mettions en route, de nuit et sous forme de loup-garou pour parcourir un maximum de distance. Nous dormions le jour, à l’abri et nous déplacions uniquement la nuit. L’objectif étant de prendre un bateau pour rallier les États-Unis. L’immensité du pays nous permettraient de passer plus facilement inaperçus. Les choses ne se déroulèrent malheureusement pas comme prévu. Du moins pour moi. J’avais entendu parles des Hunters. Je savais qu’ils voulaient notre mort. Une nuit, je perdis de vue le reste de la meute. Les dominants avaient-ils senti sa présence ? Pensaient-ils qu’en me sacrifiant, les autres vivraient ? Je le pense et je ne leur en veux nullement.

La douleur me cloua au sol, stoppant net ma course. Une balle en argent venait de se loger dans mon flanc gauche. Allongée sur le sol, je souffrais le martyr, incapable de bouger pour me mettre à l’abri. J’entendis des pas approcher de moi avant de perdre conscience. À mon réveil, mon flanc portait un large pansement et je me trouvais enfermée dans une cage où je pouvais à peine bouger. Un homme m’avait trouvée et ramenée chez lui pour me soigner. De ma place, je pouvais le voir s’affairer dans ce qui s’apparentait plus à une cabane qu’à une maison. Il ne semblait pas avoir d’âge. Je gémissais doucement jusqu’à le voir venir à moi. Dans l’incapacité de me Changer, je ne pouvais communiquer avec lui comme je l’aurais souhaité. Mais surtout, je ne devais rien faire qui puisse révéler ma vraie nature. Une longue attente commençait.

Quelques jours plus tard, des hommes se présentèrent et m’amenèrent avec eux. Un long voyage commençait qui me mena en France, au parc animalier de Sainte-Croix pour être précise. Je compris rapidement que les hommes comptaient m’intégrer à la meute présente. Je fus maintenue en quarantaine à mon arrivée. Mon seul contact avec les loups présents se faisait par le biais d’une vitre. Surveillée vingt-quatre heures sur vingt-quatre, reprendre forme humaine m’était impossible. Mon soigneur, un homme nommé Luc, se montrait gentil avec moi. c’est d’ailleurs lui qui pris la décision de faire une première tentative. Ce fut un échec cuisant. Les autres loups ne m’acceptèrent pas et il fallut l’intervention des hommes pour me sortir de leurs griffes et de leurs crocs. Bien sûr, me défendre n’était pas impossible mais comment expliquer que ma force soit supérieure à la leur. J’en fus quitte pour de nouveaux soins. Les tentatives suivantes n’eurent pas plus de succès. Et plus le temps passait, plus je craignais ne plus pouvoir reprendre forme humaine.
Fuir pour pouvoir vivre


Je redoutais cette folie dont m’avait parlée Dave, celle qui faisait d’un garou un animal assoiffé de sang. Il me fallait parvenir à m’échapper. Les caméras étaient coupées quatre heures par nuit et je Changeais aussi souvent que possible. Il m'était impossible d'ignorer que Chantra s'y opposait de plus en plus. Et plus les jours passaient, plus la situation devenait délicate. C’est après une nouvelle tentative que je parvins à le faire. Ayant de nouveau gagné ma cage, j’optais pour une ruse qui avait peu de chance de marcher. Pourtant, mon soigneur y crut bien plus que je ne l’aurais cru. Les choses les plus simples sont parfois les plus efficaces. Allongée sur le sol en ciment, je faisais la morte. Mon soigneur en oublia de fermer la porte en allant chercher le vétérinaire. Ni une, ni deux, je me redressais et m’élançais dans le couloir. Mon pauvre soigneur en fut quitte pour la peur de sa vie en me voyant. Cette fois, j’étais bien décidée à ne pas me laisser capturer. Quelques minutes plus tard, je filais ventre à terre loin de ce lieu maudit où je venais de passer presque un an.

Mon premier réflexe, une fois certaine d’être loin de mes poursuivants, fut de reprendre forme humaine. Chantra n’était pas vraiment d’accord mais le Changement eut lieu malgré tout. Sauf que je me retrouvais en territoire inconnu, nue et sans le moindre point de chute. J’attendis la nuit pour m’introduire dans une maison pour y trouver de quoi me vêtir. Chose faite, prendre la direction du nord s’imposait. Je voulais retourner en Angleterre. Ma connaissance des langues était un avantage malgré tout. Le hic, c’est que n’ayant jamais voyagé seule, je montais sur un bateau sans savoir où il allait. Passagère clandestine, c’est une longue traversée qui commença. Habituée à me cacher, je n’avais aucune difficulté pour passer inaperçue. Et puis, un porte-container, c’est immense donc ça aide aussi. Je vous laisse imaginer ma surprise en découvrant la Statue de la Liberté à l’entrée sur port. Me faufilant sur les quais, je m’enfonçais rapidement dans les rues de l’immense ville.

Mon premier réflexe fut de sortir de cet enfer. Après avoir erré plusieurs jours en ville, je finissais par en trouver la sortie, prenant vers l’Ouest. Pour me déplacer plus facilement, Chantra s’en donnait à cœur joie, chassant pour nous nourrir l’une et l’autre. C’est ainsi que j’arrivais dans la région des grands lacs, un vrai paradis. Soucieuse malgré tout de passer inaperçue, je me mis en quête d’un moyen de locomotion. Et pour cela, il me fallait de l’argent. Je me fis donc employée comme guide pour des groupes en mal de sensations fortes. Dans mon élément, je parvins à rassembler la somme nécessaire pour m’acheter mon véhicule, qui me servait aussi de maison. Ainsi, je conservais cette liberté qui m’était devenue si chère. Alors que je cherchais en vain, je fis la rencontre d’un garou, un dominant, qui tenait un garage. Il me prit sous sa protection et m’offrit un toit. Il avait senti la faille entre Chantra et moi, résultat de ma captivité forcée. À ses côtés, je me réadaptais à la vie en société, moi qui l’avais fui depuis mon départ de la France, ne fréquentant les autres que par obligation.

Tenant un garage de préparation de camping-car, il m’apprit les rudiments de base en mécanique, ainsi que l’aménagement de modules transformés en lieu d’habitation mobile. Il s’appelait Richard. Soucieuse de ne pas le déranger plus que de raison, j’apprenais vite et me familiarisait finalement avec la mécanique et le reste. Au point qu’il m’offrit un vieux tracteur de camion, me laissant me débrouiller par moi-même pour le remettre en état. Sur ses conseils, je parvins à me faire un camping-car équipé à ma convenance. Et surtout capable d’aller sur tout type de terrain. Son garage était à la frontière du Dakota du Nord et du Minnesota. Si nos loups ne s’étaient pas choisis, nos humains, eux, s’étaient trouvés. Richard commença à me parler d’une ville où il comptait se rendre pour intégrer la meute présente, Aspen. Il me parla de Bran Cornick, du Marrok en fait, et de son sens de l’accueil. Richard prévoyait notre départ dans les semaines à venir quand ce client se présenta. Je n’ai fais que l’apercevoir, partant tester mon camion que je venais juste de finir. Quand je revins au garage, l’établissement brûlait. Les autorités m’expliquèrent que l’animal qui y était entré avait du mordre dans des fils et déclencher un incendie. Je ne cherchais pas à les contredire. Je reviens à la nuit tombée, du moins Chantra, pour trouver le corps calciné de Richard d’où émanait une forte odeur d’argent. Un chasseur était passé, sans doute l’inconnu du matin. Ma décision fut rapidement prise. Richard voulait aller à Aspen, j’irais donc dans cette ville. Je laissais un message sur le numéro de téléphone que j’avais sans savoir à qui je m’adressais. Du coup, j’annonçais juste mon arrivée et demandais audience. Le cœur meurtri, je pris la route dans la foulée.
Le choix d'Aspen Creek


La Meute d’Aspen, voilà la raison de ma venue. En arrivant sur le sol américain, j’ai entendu parler de cet Alpha commandant aux autres Alphas, le Marrok. C’est lui que je viens voir. Seule, je sais que je risque la folie. Chantra est une soumise, elle ne devrait pas avoir de mal à se faire accepter. Il y a quelques jours, j’ai prévenu de mon arrivée, ne pouvant envisager me présenter devant le Marrok sans l’avoir averti au préalable de ma venue. J’espère juste obtenir sa permission de me joindre à sa Meute.
D'autres choses à nous faire savoir ? Sur tes capacités? Sur ta vie? Sur ton environnement? Un secret peut-être que nul n'est censé connaître?


Je suis polyglotte avec une préférence pour les langages anciens. De mon passage au zoo, j’ai gardé une peur panique de me retrouver enfermée dans une pièce au point que ma louve peut en devenir agressive.


Allez encore quelques petites questions?




¤ Mer ou Montagne? Montagne
¤ Les enfants c'est une plaie ouverte
¤ Quelle couleur? tous les pastels et les mauves
¤ Un moyen de locomotion? ma fourgonnette
¤ Une arme? mes crocs
¤ Le courage c'est l'affaire de tous
¤ Bien ou mal? le Bien
¤ La gentillesse, la compassion c'est tout moi
¤ Sucré ou salé? sucré
¤ La hiérarchie pour toi c'est important
¤ Fidèle ou infidèle? fidèle
¤ La rancune pour toi c'est une perte de temps
¤ Hommes ou femmes? hommes
¤ Le sexe pour toi c'est ...
¤ La religion pour toi c'est le seul recours parfois pour certains
¤ Plantes ou animaux? les deux
¤ Tension ou passion? passion
¤ L’honnêteté c'est... la seule option possible
¤ Seul ou accompagné? seule
¤ La confiance pour toi c'est incontournable
¤ Le jour ou la nuit? les deux
¤ L'amour c'est ...
¤ Juge, jury ou bourreau? aucun des trois
¤ Le surnaturel c'est ma vie
¤ Humain, Loup, Vampire? Loup
¤ Le mot de la fin? ...

₪ Prénom ou Pseudo; Angie
₪ Âge; plus de 30 ans
₪ D'où viens-tu?; Bretagne
₪ Que penses-tu du forum? je suis accro^^
₪ Que penses-tu du design ? agréable
₪ Comment as-tu atterri ici? j'y suis déjà
₪ Double compte? D.C.
₪ Votre avatar? Dakota Fanning
₪ Briggs et moi? toujours pas lu
₪ Autre chose à ajouter? non
₪ As-tu signé le règlement ?
Spoiler:
 
₪ Que faire de moi? 
Spoiler:
 
₪ Voulez-vous être parrainé? non merci
₪ LE CODE DU REGLEMENT; 
Code Ok ! By Julian



Dernière édition par Alli Singh le Dim 31 Aoû - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 13:01

Bienvenue parmi nous, jeune et adorable louve c:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 13:04

Re bienvenue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 14:29

Re-bienvenue à toi ^^


    Pour bien commencer


    Avatar 200*320 tu mettras...
    Remplir tous les champs tu devras...
    Surveiller ton orthographe tu feras...
    Avoir lu et compris le règlement tu auras...
    Rester crédible tu devras...
    A faire appel au staff tu n'hésiteras pas...
    T'amuser tu ne manqueras pas...


    Bon jeu et bon courage à toi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 17:35

Merci :887:




La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Sam 30 Aoû - 20:54

Re-bienvenue p'tite louve ! calin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bran CornickWolf Within
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t233-bran-cornick http://wildwide.forumgratuit.org/t266-bran-cornick


Solde : 8258

Age du personnage : 1500 ans/20 d'apparence
Grande Révélation :
  • Pour

Ton loup : Loup de taille moyenne, gris aux yeux dorés, bout de la queue blanche
Maitre/Esclave : -
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Marrok d'Amérique du Nord
Humeur : Grrrrrrrrrr

Avatar : Bradley Cooper
Crédits : gif will tippin et avatar google
Wolf Within

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 8:55

re bienvenue! Smile



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 10:37

Re bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shaneah A. O'NeilIl n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumgratuit.org/t77-shaneah-aurora-ivanesca-o-neil http://wildwide.forumgratuit.org/t118-shaneah-ivanesca-o-neil


Solde : 4427

Age du personnage : 21 ans / 97 ans
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : Thémis est de taille imposante, même pour une garou, son pelage est d'un noir mate sans une once de blanc et ses prunelles d'or liquide.
Maitre/Esclave : Demandez à Victor
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Libraire
Humeur : Sybilline

Avatar : Nina Dobrev
Crédits : Bazzart+ Google
Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 11:01

Heyyyyy ptite louve ^^ Bienvenue et promis on te lit le plus vite possible love love love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 16:53

Merci pour l'accueil :887:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 17:43

Re-bienvenue parmi nous alors, et bon jeu avec ce nouveau perso !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 18:46

Re bienvenue! :127:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 20:37

Re-bienvenue jolie louve ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Dim 31 Aoû - 22:43

Merci à vous 3 Smile




La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sage Carhardt"Patron, la lune c'est du gruyère?"
Voir le profil de l'utilisateur


Solde : 3281

Age du personnage : 33/150 ans
Grande Révélation :
  • Pour


Avatar : Michelle Monaghan
Crédits : Avatar : Moi-même - Gif : sublime-michelle.tumblr

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Lun 1 Sep - 11:18

Re bienvenu parmi nous Alli



Comme vous avez de Grandes Dents
C'est pour mieux te mordre Mon Enfant...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Lun 1 Sep - 11:48

Merci Sage :887:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Gardien
Voir le profil de l'utilisateur
Solde : 74

Age du personnage : /
Grande Révélation :
  • Neutre

Avatar : /
Crédits : Immortal

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Lun 1 Sep - 13:52

C'est bon pour toi ^^ Amuse-toi bien.


Félicitation, te voilà à présent citoyen d'Aspen Creek,
Il ne te reste plus qu'à ouvrir ta fiche personnages: ICI, ainsi que de finir de remplir quelques champs dans ton profil si ce n'est pas déjà fait (notamment "fiche et "carnet de route"). Il t'est également demandé d'enregistrer ta profession auprès de nos services ICI.
Nous te conseillons également, vivement, de suivre le sujet des annonces/rappels. Cela te permettra d'éviter de passer à côté d'infos capitales. Pour cela, rien de plus simple, il te suffit de te rendre ICI. En bas du tableau, juste en dessus de la ligne: "Utilisateurs parcourant actuellement le forum", tu trouveras à droite le lien suivant: "surveiller les sujets de ce forum". Il te suffira alors de cliquer dessus. Tu seras par la suite averti par mail si jamais de nouveaux messages sont postés dans cette rubrique. Enfin et parce que ton profil sera bien plus sympa comme ça, rendez-vous ICI pour finir de le mettre en place avec nous et te créer ta propre page NTIC, ICI.
Après si tu ne sais pas par où commencer tu peux toujours te diriger vers le marché: ICI.
Si tu ne sais pas à qui demander un lien ou un sujet tu pourras ainsi le faire en ce lieu ICI
De la même manière le forum fonctionne sur système de points, tu trouveras le nombre de points à ton actif dans ton profil, sous l'avatar, dans le champ activité. Ces points te permettront d'avoir accès à certains privilèges tels qu'un double compte ou encore la création d'un scenario. Tu trouveras le système de points ICI. RPs (n'oublie pas avec un minumum de deux réponses par mois), flooder, grapher, et voter pour les tops sites t'apporteront les points dont tu auras besoin par exemple...

Dans tous les cas le flood et les jeux te tendent les bras et sont un bon moyen de faire connaissance ^^. Personne ne mord ici (enfin on se retiendra promis :p), on a vérifié pour toi Wink, alors n'hésite pas à poser des questions, et à demander des sujets et des liens.

En te souhaitant beaucoup de plaisir parmi nous...
Have Fun.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alli SinghNullam vivere
Voir le profil de l'utilisateur http://wildwide.forumactif.com/t1675-alli-singh-une-louve-parmi-les-siens-termine http://wildwide.forumactif.com/t1679-alli-singh#68318


Solde : 1455

Age du personnage : 26 ans en apparence mais 56 en réalité
Grande Révélation :
  • Neutre

Ton loup : ma louve, Chantra, est entièrement blanche aux yeux d'un bleu allant du plus clair au plus foncé suivant les moments, pas très grande, légèrement plus petite qu'un loup normal en fait. Elle porte une chaussette noire sur la patte arrière droite ainsi que quelques poils foncés sur l'échine ainsi que sur le dessus du crâne. Fine mais musclée, elle est rapide et endurante
Localisation : Aspen Creek
Emploi/loisirs : Traductrice
Humeur : Amoureuse et sereine

Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Google & Me
Nullam vivere

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   Lun 1 Sep - 14:42

Merci love love love love love

Je file me mettre à jour partout cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alli Singh, une louve parmi les siens (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event: Attaque sur Angel's Sky !] Une louve parmi les moucherons [Terminé]
» Repose en paix ! Le triangle revient parmi les siens [ fini ]
» Une fleur parmi les baguettes [Terminée]
» La solitude revient parmi les siens
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aspen Creek: The Wild Wide :: Le début de la danse :: Les Premiers Pas :: Nos Habitants :: Werewolves-
Les Tops Sites:


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION | TITOP | FILET DU DIABLE
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit